• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 09:26

Samedi 23 décembre 2006

 

Weekend à Hangzhou, l'autre paradis terrestre de la chine ancienne.

 

Après cet excellent weekend à Suzhou et face à l'insistance de plusieurs des allemands pour que je vienne avec à Hangzhou, je finis par accepter. Ca sera l'occasion de voir si la publicité sur CCTV9 dit vrai « Hangzhou, the most beautiful city in China ».

 

Samedi 23 décembre, débout 5h du matin, petit déjeuné rapide, douche, puis je termine rapidement de boucler mon sac à dos et c'est parti, direction la gare!

 

J'arrive dans le hall principal et jette un coup d'oeil au tableau d'affichage concernant les prochains trains... Et merde! Aucun train ne me permet d'arriver à l'heure à Shanghai pour rejoindre les autres... Tant pis j'opte pour le plan B et prend un billet directement pour Hangzhou... J'envoie un message à Didi pour le prévenir et pour qu'il se fasse rembourser le ticket qu'il m'avait réservé...

 

J'arrive au guichet et je demande un ticket pour le prochain départ pour Hangzhou, la vendeuse me dit qu'il part à 7:00 mais qu'il n'y a plus de place assise... Aïe, tant pis, je resterais debout. Une fois dans le train je me pose entre 2 wagons et c'est parti, je regarde ma montre et me dit qu'avec un peu de chance je pourrais arriver en Gare du Sud de Shanghai avant le départ du train des autres et ainsi les rejoindre ou même mieux, ils embarqueront à bord de ce train... j'envoie un nouvel sms à Didi pour lui demander leur numéro de train...

 

Un vieux papy chinois, aillant sans doute pitié de me voir debout, me fait signe de venir s'asseoir sur le siège à coté de lui, il me dit qu'il descend à Kunshan, je pourrais garder le siège ensuite... Didi répond, non on ne sera pas dans le même train.

 

Après Kunshan, le train s'arrête dans un blède dont je n'avais jamais entendu parlé, puis dans un autre avant d'enfin arriver à Shanghai... Mais trop tard, l'autre train est parti il y a 10 minutes déjà...

 

Je vais donc devoir continuer dans celui-ci. Le voyage s'annonce plus long que prévu car le nombre d'arrêt se multiplie, on s'arrête même dans de tous petits villages, ça me fait halluciner!

 

Tout comme les paysages, alternance de champs, petites villes industriels, et surtout toutes ces maisons en forme de mini château super kitch façon asiatique, mais aussi toutes les tombes en bordure de champs ou au milieu sur une bute surélevé...

 

Enfin bon il m'aura fallu plus de 5h pour rallier Hangzhou, mais le bon coté des choses c'est que cela m'aura coûté uniquement 23 yuans... Arrivé à la gare, j'évite rapidement toute la faune locale prête à me faire acheter de tout de n'importe quoi, qu'on trouve quasiment devant chaque gare en Chine, pour me réfugier rapidement dans un taxi officiel... Je lui donne l'adresse de l'auberge de jeunesse que Didi a sélectionné puis lui passe un coup de file pour le prévenir de mon arrivé imminente...

 

Alors c'est ça Hangzhou, la plus belle ville de Chine??? Bah putain ça craint, je ne vois pas ce qu'elle a de spécial, pour le moment vraiment rien de plus extraordinaire que n'importe quelle ville chinoise côtière développée...

 

Je reste vraiment déçu de cette première impression. Enfin bref, passons, j'arrive à l'hôtel, règle le taxi, puis dit à la fille de l'accueil que mes amis ont déjà pris possession des chambres et que je monte les rejoindre...

 

Je salue tout le monde, m'excuse du retard et pose mes affaires. On commence à parler de ce qu'on pourrait faire et voir cet après midi pour commencer... Chacun consulte son guide touristique et on finit par se mettre d'accord. Voici le programme: cet après-midi, lac de l'ouest, un temple, grottes avec des Bouddhas et un village de thé; ce soir, Clubbing tour et découverte de la vie nocturne de Hangzhou et demain visite d'une pagode et d'une maison de thé avant de reprendre le train...

 

Bon ce n'est pas tout, mais il faudrait maintenant penser à manger... Notre petit groupe d'Européen on va dire, vu que je suis le seul français, se dirige vers la gare ou on doit rejoindre un autre couple d'allemand qui loge dans un autre hôtel...

 

En chemin, on trouve un resto sympathique et décidons de nous y arrêter, après un bon déjeuné copieux durant lequel nous avons pu essayer quelques spécialités locales, puis une pause toilette en ce qui me ont concerne, (j'ai eu beau tenter de convaincre tout le monde d'y aller faire un tour car il se pourrait qu'on ne puisse pas en trouver d'aussi propre avant un moment, mais rien à faire), le temps d'arrêter 2 taxis et nous voilà en route vers le fameux lac de l'ouest...

 

Le trajet en taxi confirme nos doutes, sans être moche, la ville n'a rien d'extraordinaire, ce n'est pas comme à Suzhou ou beaucoup de nouveaux bâtiments dans la vieille ville sont construit avec un style traditionnel... Mais bon, nous voici en vu du fameux lac, ça a l'air beaucoup plus chouette.

 

Même si le lac est grand, on y voit l?autre rive sans problème, même avec ce petit voile de brume? On commence donc a marché le long du fameux Xi Hu. Sur le bord coté ville c'est plein de resto bars un peu fashion, le soir ça doit sûrement être très sympas. Malgré que nous soyons en décembre il fait plutôt bon et agréable et énormément de monde se promène, ou font de la barque sur le lac... On hésite un moment à prendre une des navettes pouvant nous emmener sur une des îles du lac, mais malheureusement on a pas tellement de temps devant nous. On continue donc de marcher et suivons la foule sur ces espèces de ponts en zigzag sensés repousser les esprits, en effet selon les croyances chinoises, les esprits ne peuvent qu'aller tout droit et ne peuvent donc pas franchir ces ponts, et c'est également pour cette raison qu'on trouve une marche élevé au niveau des portes dans toutes les demeures anciennes chinoises.

 



Après les ponts en zigzag, nous arrivons dans une sorte que petit parc plusieurs kiosques et tout un rassemblement de vieux... Ils jouent aux cartes, font de la musique et chantent ou bien écoutent les autres en faire, ou discutent entre eux tout simplement...

 

Mais ce que je redoutais plus tôt fini par arrivé... et une demi heure de perdu pour pause pipi, car il fallu trouver des toilettes à l'européenne pour nos demoiselles allemandes.

 



Puis retour sur les bords du lac, c'est vrai que c'est sympa et agréable, que ça donne à charme particulier à la ville...

 

Comme disait je ne sais plus quel célèbre voyageur anglais : « Hangzhou est une ville ordinaire, bâtie sur un site extraordinaire; tandis que Suzhou est une ville extraordinaire bâtie sur un site ordinaire »

 

 

 

Le temps passe, on décide de prendre un mini bus (taxi officieux) après avoir négocier le prix à 35 yuans, pour se rendre au site suivant, un temple et quelques grottes sculptées de Bouddha plus loin dans les collines, de l'autre coté du lac.

Malheureusement, il semblerait que nous arrivions trop tard, du moins c'est ce que la vendeuse de ticket à l'entrée nous fait savoir.

 Nous nous interrogeons sur la suite des évènements, lorsque nous voyons un couple de chinois obtenir des tickets et se diriger vers l'entrée du temple.

On reste se regarder quelques secondes, puis retournons en courant prendre d'assaut le guichet sauf que la vendeuse nous repousse une fois de plus, on ne se laisse pas intimider et continuons d'insister, tandis que Didi part chercher quelques chinoises qui traînent par là à la rescousse...

 Après quelques explications, nous finissons enfin par avoir nos tickets et pouvons enfin entrer dans l'enceinte du temple!

Nous attaquons d'abord par les grottes, puis par le temple lui-même, malheureusement comme il n'est pas très tôt, la majorité est déjà fermée... Et oui, les moines ici c'est comme les fonctionnaires à 17h pile on ferme!

 

Après le temple on continue de grimper dans les collines malgré la nuit tombante, jusqu'à parvenir à une petite plantation de thé, une variété spéciale de thé vert, faisant la réputation de Hangzhou... En chemin nous croisons quelques moines, on les salue et restons discuter un peu, avant de demander si on peut poser en photos avec eux, avant de continuer à grimper un peu plus loin...

 

Je regarde ma montre et commence à baliser, j'ameute rapidement toute la bande en leur expliquant que vue l'heure, il y a de forte chance que nous soyons enfermé, mais bon ce

n'est pas le plus gros problème car un mur ou une barrière ça s'escalade...

 


 

 

Le gros problème est que les taxis sachant qu'il n'y a plus de visiteur à attendre seront tous partis et qu'il va nous falloir rentrer à pied à Hangzhou... La galère, il y en a au moins pour 1h30 de marche!

 

On commence donc à redescendre rapidement, comme je le pensais, nous avons été enfermé dans l'enceinte du parc, mais la barrière est facile à escalader.

 

Puis reste à résoudre le problème du taxi... Il reste 2 mini-bus sur le parking, je demande au chauffeur du premier si il ne veut pas nous ramener en ville, il  me répond qu'il n'est pas taxi et donc qu'il ne veut pas nous y conduire... Pas taxi? Et c'est quoi ce compteur là alors?!

Il me répond c'est rien, c'est rien...

 

Bon j'ai pigé, inutile d'insister d'avantage et étant donné que l'autre mini-bus est vide et que personne ne traîne autours, il ne nous reste plus qu'à marcher et s'enfoncer dans la nuit...   

 

On commence donc à marcher le bord de la route à peine éclairée... Au bout de 25 minutes on finit par voir le même mini-bus qui avait refusé de nous prendre s'arrêter à nôtre hauteur.

 

Il aurait finalement changé d'avis.... Je négocie le prix à 50 yuans pour qu'il nous emmène au Carrefour situé en centre ville, de l'autre coté du lac...

 

Je monte à coté du chauffeur le reste de la bande à l'arrière et c'est parti! Mais ça ne fait pas 5 minutes qu'on roule et le chauffeur nous dit qu'il veut nous amener dans un magasin de soie d'un ami à lui. Non pas moyen, on refuse catégoriquement.

Ils sont vraiment lourds ces chinois quand ils s'y mettent...

 

Ca ne l'empêchera pas de s'arrêter encore quelques minutes à une sorte de salon de massage, faisant également office de magasin de soie, bref le truc bien glauque et bien louche...

 

Je commence à m'énerver, « hey, tu fais quoi mon gars, je croyais qu'on avait été clair », il s'empresse de me calmer, « je dois récupérer quelque chose, attendez moi, j'en ai pour 2 minutes je reviens... ». Ok de toute façon on n'a pas trop le choix, mais comme il laisse les clés sur le contacte, on lui fait confiance...

 

A la demande de Didi, je remet le contact et allume la radio afin de trouver une fréquence techno pour commencer à se mettre dans l'ambiance pour la soirée...

 

Le chauffeur revenu, nous voila reparti et quelques minutes encore plus tard nous voici arrivé à destination, on paye le chauffeur, le remercie et entrons dans la galerie du magasin Carrefour. Hop direction les décos de noël, chacun choisi son bonnet, puis hop direction le rayon alcool pour acheter quelques bouteilles de bières et passage à la caisse...

 

Sur le coup, comme on n'est pas en avance, on décide d'aller manger au Mcdo à coté pour gagner du temps avant de repasser vite fait à l'hôtel pour se changer...

 

Une fois que tous le monde ready for party, On opte pour aller se poser au bord du lac et descendre quelques bières pour débuter la soirée... Le temps de stopper 2 taxis et nous voila reparti...

 

Arrivé à destination, on marche un peu au bord du lac pour trouver un endroit un peu plus tranquille ou se poser. Puis décapsulons à l'allemande les premières bières, mettons un peu d'ambiance avec la musique des téléphones portables...  C'est bien la plus étrange vielle de noël de ma vie, on me l'aurait raconté quelques années auparavant,  j'aurais conseillé au gars d'aller se faire soigner...

 

Les passants chinois nous regardent tous d'un air amusé, certains osent un merry christmas...

Même le policier qui fait sa ronde à cet endroit et qui nous regardait avec un mauvais oeil au départ, rigole...

 

Un couple de jeune chinois, sûrement un peu plus curieux que les autres finira après hésitation par s'approcher et engager la conversation, on les invites à se joindre à nous et leur offrons une bière...

Ils nous demandent si c'est la manière traditionnelle de fêter noël, Didi s'empresse de répondre Oui tout à fait! Chaque année on se pose au bord d'un lac à boire des bières avec des bonnets de père noël à la con et écouter de la musique avec nos téléphones portables.

Après un court instant de doute, ils finissent par comprendre qu'il se moque d'eux et rigolent... Une fois les dernières bières terminées, on décide de donner notre coup d'envoi de notre Hangzhou Clubbing Tour! On commence par attaquer quelques petits bars situés au bord du lac, notre couple chinois décide de venir avec nous...

 

 

Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails surtout que la nuit fut chaude et agité, mais on aura visité un grand nombre de clubs, probablement un nouveau record de battu pour une seule soirée... Parmi tous les clubs, quelques grands noms du genre en Chine: BAIDU (Boiling Club), qui est tout simplement énorme comparé à celui de Suzhou, dans sa configuration il ressemble beaucoup à l'O2 de Shanghai, mais l'ambiance y est un peu plus calme malgré tout par rapport à Suzhou; SOS, qui est la boite la plus chic et la plus cher que nous avons visité à Hangzhou, mais qui accueille certains des meilleurs DJ du monde entier, Deep Dish entre autre; SEVEN CLUB; et tout un autre lot de clubs locaux bien chinois; on aura échoué pour terminer au BABYFACE, mais ils nous auront refusé l'entré, car ils étaient sur le point de fermer...

 

Nous avons donc décidé de nous poser dans un resto à coté et de manger un petit peu, car le clubbing ça creuse! Avant de rentrer à l'hôtel nous coucher, façon de parler bien sur!

 

Malgré le fait que nous n'ayons quasiment pas dormi, le réveille à 8h ne fut pas trop difficile... Une bonne douche, puis escale petit déjeuné dans un 24/24, avant de partir en direction de la pagode des 6 harmonies. Le temps est bizarre, pas vraiment froid, pas vraiment mauvais, mais une épaisse brume a submergé la ville, on n'y voit pas grand-chose, pourtant on devine que le soleil et le beau temps n'est pas très loin...

 

Malgré tout cela donne un certain charme mystique, lorsque nous voyons la pagode émerger des brumes... On évite tous les vendeurs de souvenirs qui sont déjà là malgré l'heure matinale et achetons nos tickets pour entrer dans l'enceinte du parc de la pagode, sachant déjà qu'il faudra acheter un autre ticket pour pouvoir entrer dans la pagode elle-même...

 

Pas grand-chose à raconter, après tout ça ne reste qu'une pagode... Plus surprenant, c'est le contrôle des sacs au rayon x comme dans les aéroports à l'entrée de celle-ci.

 

Le parc dans les environs immédiat n'est pas génial à l'image de ce gros Bouddha de bronze super kitch; ou alors c'est parce que nous sommes en hiver et qu'ils sont laxistes au niveau entretien. Cependant ils sont entrain de restaurer quelques bâtiments au pied de la pagode; dans le parc un peu plus haut on y a trouve toute une série de maquettes des plus célèbres pagodes de Chine...

 

Sûrement à cause du fait que nous somme un dimanche matin de bonne heure, il y a peu de visiteurs, mais tous iront faire sonner 3 fois une grosse cloche de bronze, on s'est donc plié à la coutume, avec plus de fantaisie certes, mais sans manquer de respect pour autant...

 

 

Visite terminée, on reprend des taxis et décidons d'aller faire un tour vite fait du coté du lac que nous n'avons pas pu faire la veille...

 

Avant de nouveau retourner au centre ville pour déjeuner dans une maison de thé recommandée par le guide du routard, et goûter au fameux thé de Hangzhou qui autrefois transitait via le grand canal jusqu'à Pékin et la cité interdite afin que l'empereur puisse également en boire... C'est vrai qu'il est meilleur qu'un simple thé vert ordinaire.

 

Le déjeuné est à peine terminé qu'il est temps de repasser à l'auberge de jeunesse récupérer nos sacs, puis direction la gare centrale de Hangzhou qui est fort imposante, pas comme la gare de l'ouest ou j'avais débarqué... Cette fois-ci pas de soucis, nous avons un train express direct jusqu'à Shanghai et en 1ère classe en plus!

 

Durant le trajet, on reste discuter du weekend, je suis d'accord avec Michael pour dire que la beauté des filles de Hangzhou n'est pas un mythe, puis tout le monde s'endort petit à petit; la nuit fut courte...

 

Arrivé à la gare du sud de Shanghai, il est temps de faire les adieux, je ne reverrais pas certains, puisqu'ils rentrent en Allemagne en janvier, ils insistent pour que je reste passer le réveillon de Noël avec eux sur Shanghai, je serais resté avec grand plaisir mais malheureusement je bosse demain, et oui c'est comme ça...

 

Je fais un bout de chemin en métro avec Didi avant que nos routes se séparent... Arrivé à la gare centrale de Shanghai, j'achète un ticket façon express et court pour ne pas rater mon train pour Suzhou dont le départ est imminent..

 

21 décembre 2006 4 21 /12 /décembre /2006 06:43


Samedi 16 décembre 2006

 Recit de la soirée:

Ce weekend,  avec des potes allemands spécialement venu de Shanghai pour l’occasion, dont Didi qui était avec moi à l’Université de Suzhou l’année dernière; nous avons effectué la tournée des plus grosses boites de Suzhou dans le but d’en effectuer à nouveau le classement…


Vu que Noël approche, nous avons eu l’idée de tous acheter un bonnet de père Noël de façon à ne pas passer inaperçu… Nous avons commencé la soirée chez Simon’s , mon restaurant préféré à coté de mon appart dans le SIP, forcement, toutes une bande d’européens avec un bonnet de noël, ça a beaucoup amuser les jeunes serveuses chinoises. Sans compter le fait que Didi a essayé de les inviter pour le reste de la soirée...


Puis apéro chez moi, pour attendre les derniers retardataires et à la demande de Didi  pour commencer à s’échauffer pour la soirée, je réalise un petit mix House maison de 45 minutes pour se mettre dans l’ambiance, avant d’attaquer la tournée des clubs

 Etant nombreux, nous sommes partis dans 2 taxis différents...
je suis arrivé dans le 2ème, les premiers étaient déjà dans la boite SOS, un des allemands, Felix, super costaud, blond avec une vrai tête d'allemand, avait emprunté le blouson d'un des videurs et faisait office de "door man" quand je suis arrivé il a refusé l'entré à des chinois sous prétexte qu'ils avaient des baskets, nous on est arrivé il a fait style de pas nous connaître: "good evening sirs, welcome, enjoy your night!" et un des chinois s'est exclamé, "Hey mais eux ils ont des baskets aussi!!
A l'intérieur, les vrais videurs et les hôtesses chargées de l'accueil étaient mort de rire, certaines en avaient les larmes aux yeux...
 

Et comme c'est des boites chinoises ou il y a quasiment jamais d'étrangers, les chinois ont tous rigolé quand ils ont vu débarquer en dansant une bande d'européens avec un bonnet de père noël sur la tête... Pas mal nous payé à boire et beaucoup voulaient trinquer, danser avec nous...

 

Dans la 2ème boite, Club TWO, (ça nous a bien fait rire aussi que la deuxième boite s’appelle Club 2) même réaction ils sont restés nous regarder avec des grands yeux. Le manager est venu nous trouver, ils nous a dit qu'il payait sa tournée si on allait danser sur le podium habituellement réservé aux gogo danseuses, ils nous ont donné des espèces de pétards qui font des gerbes d'étincelles et on mit le feux autour du podium, tous les chinois regardaient, criaient, dansaient en levant les bras autour et prenaient des photos avec leur portables...
Ce fut un bref moment de folie! et ensuite on a eu droit à notre bière...

 

La 3ème boite Kbar, les chinois ont eu la même réaction, on a vu 3 chinois danser sur un podium en faisant une chorégraphie, du coup avec 2 allemands on est allé sur le podium d'en face, ça a donner lieu à une "battle dance"... bref tout le monde était mort de rire aussi...
 

et dans la 4ème boite Baidu, la plus chic de Suzhou, idem, Beaucoup de chinois voulaient trinquer avec nous également, ce coup-ci on a pris une table, la bouteille et commencé à jouer aux dés contre les chinoises de la table d'à coté...

 


Bref une soirée inoubliable, pour certains des allemands c'était leur 1ère sortie en dehors de Shanghai, ils n'ont pas été déçus! Ils ont tous dit que Suzhou pour sortir c'est nettement mieux que Shanghai... Ce que je pense aussi... Forcement, sans expat la fête est plus folle!



Rappel du classement 2005 :

1er : Boiling Club (BAIDU) et 7club à égalité

2ème : VIPclub

3ème : TANK club  

4ème : Scarlett




Le classement 2006 :

 

1er: Boiling Club (Baidu)

2ème: égalité pour Kbar et Club Two

3ème: égalité pour SOS et VipClub

4ème : égalité pour Scarlett et Maya

 


Les commentaires pour 2006 :

- A noter cette année la très regretté disparition de 7Club, ainsi que celle de TANK club.


- Boiling Club reste indétrônable et le meilleur endroit pour passer d’inoubliables soirées. A retenir l’ouverture de Boiling Club 2 début 2007 avec peut être l’ex DJ du 7club comme DJ résident!

 


- Kbar, Club Two, SOS
sont situés dans un quartier de boites et bars sur la rive Est des douves de la vieille ville, face à celle-ci. A coté de Club One (qui malgré son nom est en fait un ktv) et de Old House, également réputé mais que nous n’aimons guère vu qu’il y a énormément de jeunes branleurs américains et fière de l’être et surtout parce que à 1h la boite est vide de vide.

Kbar et Club Two se distingue d’SOS, pour une meilleure musique et une ambiance plus festive.


- VIPclub perd une place, le nouveau propriétaire des lieux a changé la déco qui faisait son charme, pour y mettre le même intérieur que la majorité des boites chinoises…

Bien que le spectacle des gogos danseuses se soit amélioré pour devenir un des meilleurs de la ville, avec notamment la spectaculaire cage de verre situé au dessus du DJ, nous regrettons l’apparition massive à l’intérieur de la prostitution organisée. Il y a toujours un minimum d’expatriés présent, il est cependant plus difficile qu’avant de créer des liens avec les chinois.

Mais on peut encore y passer de bonnes soirées. 


- Pas de Changement pour Scarlett, malgré une impressionnante amélioration de la musique jouée grâce à un changement de DJ, ainsi que de l’animation. Le DJ est désormais un des meilleurs de la ville, avec un des DJs de Club TWO. On pourrait s’étonner de la stagnation de cette boite dans le classement, mais les points négatifs sont l’augmentation du prix de l’entrée et du vestiaire, le meilleur moyen de passer outre est d’obtenir la carte VIP en sympathisant avec le manager ou encore comme moi en flirtant avec la propriétaire. Le second point négatif et le plus serieux est que le Scarlett est devenu le repère de la jeune racailles chinoises locales et que plusieurs étrangers de toutes nationalités, américains, anglais allemands… s’y sont fait agresser; moi y compris. La propriétaire s’est excusée de ce qui m’est arrivé et semble  avoir décidé de faire le ménage, la sécurité à l’intérieure a été doublé et une présence policière est désormais assurée à l’extérieure. Il était temps, car la fréquentation d’étrangers était en chute libre en comparaison de l’année dernière… Mais qui sait, peut être que si les choses s’améliorent, ça sera une place de mieux pour le classement 2007. 


- Maya: récemment ouvert, l’intérieure ressemble plus à un bar qu’une boite mais c’est tout de même très sympathique. Ils ont voulu donner une dimension internationale à l’endroit, c’est plutôt bien réussi, il y a même à ma grande surprise un drapeau islandais géant et rien que les toilettes hommes méritent le détour. L’endroit est loin d’être bondé, ceux qui apprécient avoir un peu d’espace seront content, mais l’ambiance n’en est pas moins calme, pour la première fois dans une boite en Chine, j’ai vu une chenille se former et faire plusieurs fois le tour de la boite! En ceux qui concerne la musique, c’est exclusivement rap, hip hop R&b… ceux qui n’aiment pas, s’abstenir… Le contact est plutôt facile avec les chinois à l’intérieur, pas de prise de tête, ambiance bon enfant, parfois un peu folle. Une large gamme de prix pour les boissons satisfaisant les budgets les plus modestes comme les plus riches, les tables sont gratuites.

La prostitution organisée est également présente, mais beaucoup plus discrète, il faut avoir l’œil exercé pour la déceler, on peut y voir de drôle de manèges…


Voila pour l’année 2006, à l’année prochaine pour un nouveau classement!

Avec les salutations du jury: "l’European Santa Clubbers Gang!" et leur collaborateurs chinois.

(et le weekend prochain nous nous attaquons à la ville de Hangzhou…)

 

 <<Suzhou Clubbing Tour 2007                                     Suzhou Clubbing Tour 2005>>

18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 11:18

Ceci est un "cri d’alarme", sur le fait qu’il y a plus en plus d’occidentaux tabasser et agresser en Chine par des chinois, souvent dans des bars ou des boites de nuit, par des chinois ayant trop bu et qui n’ont rien d’autre à faire pour passer le temps, mais aussi dans la rue par les chinois laissés de coté par la croissance économique de la chine et qui n’ont plus rien à perdre et sont prêt à tuer pour quelques billets…

 

Mais le plus scandaleux, c’est que dans certains endroits les autorités et la police trop corrompue laissent faire de plus en plus… Si les coupables appartiennent à une classe sociale aisée, ils resteront impunis et libre de recommencer dès que cela leur chante!


En revanche, sur les côtes, dans les villes ou les investissements étrangers sont massivement présents, la police a reçu des instructions spécifiques et prendront généralement la défense des étrangers. Les chinois qui auront eu le malheur de s'en prendre à un étranger (vol, agression...) risquent de sévèrement le regretter, ils subissent généralement un violent tabassage en règle par les forces de l'ordre... Et suivant le degré de l'agression et la classe sociale, ils peuvent même risquer la peine de mort.

Le problème est que personne n’ose rien dire, les statistiques du nombre d'agression d'étrangers sur le sol chinois ne doivent pas être les plus faciles à obtenir: et oui les jeux olympiques de pékin sont pour bientôt ainsi que l’exposition universelle de shanghai… Les autorités chinoises ne veulent pas de mauvaises publicités!

 

Donc si vous êtes en Chine, ou que vous vous apprêtiez à vous y rendre ou encore que vous connaissez quelqu’un qui y est ou qui va y aller, faites extrêmement attention!

 

Les chinois n’ont pas besoin d’un motif pour vous taper dessus, surtout restez humble, ne faites pas comme la majorité d’expatriés arrogants qui étale leur argent en permanence…

 

Si un chinois vous provoque, ne répondez pas, même si vous êtes dans votre droit, ravalez votre fierté et quittez les lieux immédiatement sans rien dire et n’attendez pas que cela dégénère. Il peut en aller de votre vie.

 

J’en ai fait la mauvaise expérience récemment, j’étais au mauvais endroit au mauvais moment.  Je m’en suis sortis avec beaucoup de bleus et égratignures, quelques coupures et hématomes, ainsi que quelques contusions et l’arcade d’ouverte… Mais malgré cela j’ai eu beaucoup de chance, des anglais qui passaient par là sont intervenus en ma faveur…

Le pire dans tout ça, c'est que les gens voulaient me décourager d'aller porter plainte, en disnat que cela servirait à rien...


Tous n’ont pas eux cette chance, je sais qu’à Hangzhou, il y a quelques semaines dans une situation similaire, un français a eu plusieurs cotes cassées et a perdu plusieurs dents…

Lorsque je suis allé porter plainte les policiers m'ont dit que le weekend d'avant c'était un allemand qui s'était fait tabasser...

Prudence donc, car si ils voient un chinois et un étranger se battre, ils ne chercheront pas à savoir qui à tort ou raison, ils prendront obligatoirement la défense du chinois…

 

En conclusion, soyez vigilent, la chine reste un beau et grand pays, ou le dépaysement est magique et les chinois restent un peuple avec une culture fabuleuse et ne sont heureusement  pas tous des bandits. Seulement le sentiment de sécurité absolu qui était encore valable il y a encore quelques années, lorsqu’on est étranger, est désormais révolu!

 

SVP, parlez en autour de vous aidez moi à faire circuler cette information, puisque personne d’autre ne semble vouloir le faire. Si ce n’est en dehors de quelques remarques sur les mises en garde sur les sites officiels du gouvernement français concernant la Chine, ainsi que sur le site de l’ambassade ou de consulats français en Chine.

 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/pays_12191/chine_12226/index.html

http://www.ambafrance-cn.org/?1767/Insecurite-a-Shanghai-cet-ete&lang=fr

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 18:21

Dimanche 8 octobre 2006, 9H30 du matin,

 

Cela fait 3 jours maintenant que je suis de retour à Suzhou, la sonnerie de mon téléphone portable me fait émerger doucement… Ca va, je n’ai pas trop la gueule de bois malgré la soirée d’hier… Direction la douche, puis petit déjeuné, reste maintenant à faire mon sac, je suis supposé rester 3 jours maximum, j’emporte un costume, 2 chemises… et une tenu plus légère, même si nous sommes en octobre il doit faire encore relativement chaud à Guangzhou… Je vérifie encore une fois que je n’ai rien oublié, mon passeport, mon billet d’avion, la documentation commerciale… c’est bon tout y est, je referme cadenas sur ma valise et c’est parti!

 

J’appelle un taxi dans la rue et lui indique l’adresse de la gare routière… Vu qu’il se rend compte que je suis capable de parler un peu chinois, il commence à taper la discute… Il me demande d’où je viens, je lui réponds que je suis français. Il se met aussitôt à parler de Zidane et de la final de la coupe du Monde… Ca l’a bien fait marrer on dirait! Il me demande si je rentre en France, je lui dis simplement que non, je vais sur Guangzhou pour affaires… On discute un peu de tout et de rien, il me demande ce que je pense de Suzhou, je lui demande ce qu’il pense de la Chine actuelle, par moment la conversation coince un peu, j’ai encore beaucoup de progrès à faire… Il finira par me dire que parmi les étrangers il préfère les Français, allemands et anglais et qu’il ne supporte pas les italiens et les américains. Ca me fait rire, il est exactement comme moi!

 

On arrive à destination, je paye la course et n’oublie pas de prendre mon reçu pour me faire rembourser les frais, je le remercie et il me souhaite bonne chance pour mes affaires.

 

Je me pose sur un banc, il ne reste plus qu’à attendre le bus pour l’aéroport Hongqiao de Shanghai. Rien de passionnant durant le trajet, ni à l’aéroport à part le fait qu’ils sont devenus totalement parrano au niveau de la sécurité! On me fait ouvrir ma valise à l’enregistrement pour vérifier le contenu de mon tube de dentifrice, de mon shampoing, de ma mousse à raser et de mon déodorant… Puis au contrôle sécurité, l’officier chinois me demande de boire ma bouteille d’eau entamé que j’avais avec moi, je lui demande si c’est une blague et si il se fout de ma gueule, il rigole puis reprend son sérieux et me redemande de boire ma bouteille, je reste le regarder incrédule et lui redemande encore une fois… Puis fini par m’exécuter.

Ca fait maintenant un paquet d’années que je voyage, j’en ai vu de drôles, mais c’est la première fois qu’on me demande d’appliquer cette mesure de sécurité, qui consiste à ne pas pénétrer dans le terminal avec une bouteille ouverte pouvant contenir autre chose qu’une boisson…

 

Bref, je suis arrivé bien en avance, il me reste une heure à patienter avant l’embarquement, rien d’intéressant à raconter, idem pour le vol…

 

C’est dingue comme les chinois sont indisciplinés! Les roues de l’avion ont à peine touché la piste qu’ils sont déjà allumés leur téléphone portable et dès que l’avion quitte la piste, ils détachent leur ceinture et commence à ouvrir les coffres à bagages…

 

Je finis par allumer mon portable aussi et reçois un sms de mon patron chinois qui me demande de le rappeler après mon atterrissage. Il attendra un peu, je vais d’abord récupérer ma valise.

Une fois celle-ci récupéré, j’appelle donc mon patron chinois, pour savoir ce qu’il en est. Il me dit qu’il vaut mieux que je prenne le bus plutôt qu’un taxi, l’aéroport est assez loin du centre ville, puis qu’on se retrouvera en ville pour manger.

 

Je vais donc au guichet demander quelle ligne de bus je dois prendre, puis malheureusement rate de peu un premier bus… le temps est chaud et pluvieux, ce qui correspond bien à la météo de la région.

 

30 minutes plus tard j’arrive au terminus, je finis le trajet à pied d’après les indications que j’ai reçu je ne devrais pas être loin de mon hôtel. Car le comble c’est qu’il n’a pas été possible que moi, le patron de la filial chinoise et le patron français du groupe, séjournons dans le même hôtel… C’est en effet « la foire de Canton », et il n’y a pas à dire ça porte bien son nom!

 

Je fais mon check in rapidement à l’hôtel, puis redescend prendre un taxi pour rejoindre mes patrons dans le centre ville.

 

Je montre l’adresse écrit en chinois sur l’écran de mon téléphone portable au chauffeur, il met sont compteur en route et c’est parti. Mais apparemment il n’est pas sur de son coup, après toute une série de coup de fil de mon manager chinois qui insiste pour que je passe mon téléphone au chauffeur, il parvient finalement à me déposer à destination. Je ne regrette pas le détour, ça m’aura permis d’avoir un aperçu du centre ville de Canton, qui m’a l’air fort sympa.

 

Je retrouve donc enfin mon manager chinois et le big boss français, il est prévu qu’on se fasse un restaurant de fruits de mer… Ca n’est pas que je n’aime pas ça, au contraire, mais étant été malade comme un chien l’année dernière en Chine à cause d’un poisson pas frais… si je peux éviter, ça m’arrange. Tant pis pour moi, je vais faire un effort cette fois-ci.

 

Bien que je savais que cela existait, je ne l’avais encore jamais fait moi-même, mais comme le manager chinois l’a proposé, autant essayer! Par contre je regrette vraiment de ne pas avoir pris mon appareille photos!

 

Le restaurant où nous devons manger est situé juste à coté du plus gros marché de produits de la mer de la ville et un des plus gros du pays aussi, du coup le manager chinois a proposé que nous allions acheter notre dîner.

 

Je préfère prévenir âme sensible s’abstenir, c’est assez hardcore comme endroit! Tous les produits sont encore vivants et on y trouve de tout, poissons de toutes sortes, requins, tortues de plusieurs espèces, serpents, crustacés, dont certaines espèces qui m’étaient complètement inconnues!   Mais aussi des canards, enfin bref tout ce qui à un lien avec l’eau…

 

On achète donc quelques poissons, coquillages et un homard; le tout vivant bien entendu, avant d’emporter tout ça au restaurant. Et comme celui-ci est un endroit réputé, il nous faut patienter une vingtaine de minutes avant d’obtenir une table, nous confions en attendant le contenu de notre futur repas à une serveuse qui l’emportera vers les cuisines.

 

Malgré mon appréhension, ce ne fut pas mauvais, bien que je préfère les recettes françaises pour cuisiner les fruits de mer… Reste maintenant à voir comment mon estomac va supporter tout ça…

 

Vers la fin du repas, mon téléphone sonne, je décroche, c’est Peng, la première chinoise que j’aurais rencontré dans ma vie, on s’est connu en Islande en 2004, elle est originaire de Canton.

Je lui avais envoyé un mail avant de partir; elle me dit qu’elle m’attend juste au pied du restaurant avec son copain. Je raccroche et demande à mes patrons la permission de m’en aller, ils rigolent tous les 2, c’est les fait toujours marrer que je connaisses toujours du monde à droite à gauche en Chine…

 

En descendant les escaliers du restaurant, j’en profite pour téléphoner à Manu, pote de promo qui était avec moi à l’université de Suzhou et maintenant en Stage à Canton… Il me donne une adresse ou se retrouver, il m’annonce aussi que Jérôme autre collègue de promo, qui faisait également parti de la bande de joyeux fêtard que nous formions à Suzhou sera là aussi…

 

C’est cool, les bonnes nouvelles se multiplient. Je rejoins Peng et son copain, on marche un moment sur une ballade piétonne qui longe le fleuve qui traverse le centre ville, discutant de tout et de rien, se racontant les toutes dernières nouvelles… Avant d’embarquer dans un taxi, rejoindre Manu et Jérôme.

 

Quelques minutes plus tard, je retrouve mes collègues… Manu propose qu’on aille se poser dans un bar à coté… Le genre de bar-boite ou les serveuses sont recrutées au physique… D’ailleurs on a tout de suite vu que c’est un habitué, vu que plusieurs serveuses sont venues le saluer…

On se pose à une table, ce soir on est sage, on carbure tous au coca… on discute de tout de rien, chacun raconte ses dernières nouvelles… les discutions seront momentanément interrompues par l’arrivé d’une strip teaseuse accompagné par son boa… Une fois le spectacle terminé, les conversations reprennent comme si de rien n’était.

 

Vers 23h30 chacun décide de rentrer, ce fut un moment sympa mais il est temps d’aller dormir…

 

Le lendemain matin, réveil en douceur, douche, j’enfile mon costard, boucle ma valise vu qu’on m’a dit hier soir que je rentrerais en fin d’après midi à Suzhou… Après un rapide petit déjeuné, je m’occupe du check out, puis taxi direction l’hôtel de mon patron français, l’un des plus célèbre et luxueux de Guangzhou. La fausse cascade géante dans le hall d’entrée est impressionnante! Le patron chinois arrive quelques minutes après… Je mets ma valise en consigne, puis direction OGGP…

 

Meeting toute la matinée, puis visite des installations et repas dans le restaurant de l’usine à Midi… vers 13h00, nous quittons l’usine une des voitures d’OGGP, le chauffeur nous ramène à l’hôtel, je récupère ma valise, puis salue mes patrons et le chauffeurs m’amène à l’aéroport… Je récupère mon billet et me dirige vers la salle d’attente, au passage je jette un coup d’œil au tableau d’affichage, manque de bol mon vol pour Shanghai est retardé de 2h!

 

Ca me fait un sacré paquet de temps à poireauter du coup! Surtout qu’il sera encore retardé de 45 minutes supplémentaires… Rien d’intéressant à raconter durant le vol… celui-ci fut même désagréable…

 

L’avion se pose à Shanghai à 21h, une véritable course contre la montre s’engage, sachant que la dernière navette pour Suzhou part à 21h30…  je commence à téléphoner aux collègues sur Shanghai, pour demander si peut rester squatter ce soir au cas ou…

 

Mais bon ce ne fut pas nécessaire, j’ai réussi à toper la navette, de justesse certes, mais je dormirais dans mon lit ce soir!

30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 10:47

Au 2ème jour de mon retour, Samedi, j'ai fait ma première sortie en ville. J’étais plutôt en forme, cette fois ci j’aurais encaissé les 7h de décalage horaire en moins de 24h, nouveau record!



Un copain chinois m'a invité à manger dans un resto japonais dans le centre ville, on a ensuite marché en discutant dans la vieille ville, c'est là que j'ai réalisé à quel point ça m'avait manqué, j’adore ces petites rues et ruelles, le bordel qui y règne, le charme des demeures anciennes ainsi que l’architecture traditionnelle qui marque même les immeubles récents, à la différence de Shanghai... On est ensuite allé boire un verre dans un bar expat, on y a rencontré un groupe d'étudiantes anglaises et australiennes de l'université de Nanjing (Nankin), on a discuté tous ensemble en chinois, devant l'air amusé des autres chinois et étrangers présent dans le bar, tout en descendant des bières, excellent moment...


D'autres amis sont venu nous rejoindre... on a ensuite bougé dans une boite que j'aimais beaucoup l'année dernière, "BAIDU" qui signifie "bouillant" en chinois, si certaines ont fermé en 10 mois, celle-ci a toujours autant de succès et porte toujours aussi bien son nom... Je cherchais des yeux une copine chinoise, qui y travaille comme serveuse, lorsque soudain on me tape sur l’épaule, je me retourne et tombe face elle, elle affichait un sourire radieux et était tellement surprise et heureuse de me revoir qu'elle avait quitté son poste pour me sauter dans les bras et me faire la bise... Il n’y a plus de doutes, c’est bon d’être de retour!


 


Même si on tous beaucoup bu pour arroser mon retour, on ne sera pas rester très tard… Après un arrêt barbecue et brochettes dans une petite ruelle populaire, ou les chinois plus modeste viennent faire la fête d’une autre manière… Il est temps de rentrer, je m’envole pour Guangzhou (Canton) dans quelques heures…
 
enfin bref, ce fut une excellente soirée, qui m'a remonté le moral après la déception de l'appart... Mais toujours au plan des mauvaises nouvelles, ma Jintian qui était l'une des raisons principales pour revenir à Suzhou, n'est plus là; elle est repartie à Harbin!

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
14 octobre 2006 6 14 /10 /octobre /2006 03:42

Arrivé hier dans la matiné à Suzhou j'étais vraiment fatigué et à bout de force, vu que je n'avais quasiment pas dormi depuis 48h, en effet la veille de mon départ je suis resté faire la bringue sur Rennes avec ma cousine et quelques amis jusqu'à une heure pas très résonnable, pour partir en TGV à 6h du matin direction l'aéroport Charles DeGaulle. j'ai du aller dormir vers 17h vu que je ne tenais quasiment plus debout pour me réveiller à 7h ce matin... j'ai à peu près récupéré.


Le voyage avec China Eastern fut « intéressant », d'abord parce que j'étais assis à coté d'un client potentiel et ensuite pour l'ambiance à bord de l'avion... Forcement moins bien équipé niveau distraction qu'un avion Air France, je ne me suis pas trop ennuyé pour autant. Les hotesses étaient beaucoup jolies que celles d'Air France et je me suis retrouvé assis au milieux d'une délégation chinoise qui rentrait d'un Salon à Paris et qui ont fait la bringue une bonne partie du vol, je n'avais jamais vu ça!!! Enfin pour finir, un peu avant d'attérir à Shanghai, ils ont passé une vidéo montrant des gestes de relaxation, une bonne partie des chinois suivait très attentivement la vidéo et reproduisait chaque gestes, certains c'étaient même levés pour le faire. Ca rendait la situation vraiment comique!

Un chauffeur m'attendait à l'aéroport de Pudong, pour m'emmener vers Suzhou, mon coeur a commencer à battre plus fort lorsque j'ai reconnu les abords du Suzhou Industrial Park.

Il m'a déposé avec mes bagages aux bureaux qui sont pas mal... Ils sont situés dans une sorte de ce qu'on appelerait chez nous une pépinière d'entreprise, sauf qu'elle est proportiennelle à la taille du pays ou elle se trouve, c'est à dire immense!

j'ai ensuite découvert l'appart et ai été malheursement déçu...


Ici, il fait plutôt beau mais les températures sont encore trop chaudes pour moi... J'ai déjà mal à la gorge à cause de l'alternance froid/ chaud du à la climatisation et peut être aussi la pollution de l'air.


Hier, j'ai fait un premier plein de course avec l'aide des filles de la boite, afin d'équiper un peu l'appart et d'avoir presque le minimum pour survivre..

Je devrais en faire un 2ème aujourd'hui pour que ça devienne un peu plus vivable... j'ai déjà ranger mes affaires et commencé à nettoyer l'appart. d'ici quelques semaines, lorsqu'on aura tout ce qui faut pour vivre convenablement et ajouté un peu de déco, ça devrait pouvoir le faire...


Je suis pas loin du "centre ville" de Suzhou Industrial Park, l'année dernière je me demandais ou se trouvaient tous les expatriés travaillant à Suzhou car j'en voyais vraiment pas beaucoup... ça y est, j'ai trouvé, ils sont tous ici!!! par moment dans la rue je me croirais en Europe, car il y a plus de blanc que de chinois, moi qui venais chercher le dépaysement, je suis vraiment dégouté! si j'avais su, il aurait mieux fallu que je me  retrouve à Shanghai, car au moins je savais ce qui m'attendait et je n'aurais pas été déçu... En plus ici, il n'y a même pas de petites superettes ouvertes 24h/24h, elles sont uniquement
dans la vieille ville!


Et la vieille ville est quand même à 10 minutes de taxi, quand ça roule bien (en gros faut compter 4 euros aller retour)... donc il est évident que je n'irais pas tous les jours, car sinon ça ferait 120 euros par mois au moins qui partiraient en taxi...

je suis vraiment très déçu, le charme de la vieille ville était la raison principale pour laquelle je voulais revenir ici.

 

Sinon depuis ma chambre j'ai vu sur l'usine de Samsung, il y a fort à parier que le portable de ma soeur vient de là... et c'est du salon qu'on a la vu la plus sympa, ça donne sur l'immense lac artificiel qu'ils ont construit, du moins pour le moment car un immeuble ne devrait pas tarder à sortir de terre pour boucher la vue, sans compter du désagrément sonore lorsque les travaux vont commencer...Mais ça fera un cadre sympa pour le footing du matin.


enfin bref, même si la déception domine ce début de séjour, le coté positif est que je mettrais 5 minutes à pied pour aller bosser, et 5 minutes à vélo, pour aller au grand complexe sportif du coin... même si j'aurais préféré habité dans la vieille ville et perdre plus de temps pour me rendre au boulot...

 

Demain départ pour Guangzhou, pour mon premier projet et ma première négociation, l'enjeux est de 140.000 Euros!

je dois m'y rendre tout seul comme un grand, et je dois rentrer mercredi ou jeudi prochain... je m'attend à que ça soit difficile, d'abord à cause de la chaleur qui sera bien pire qu'ici et ensuite parce que c'est "la foire de Canton" en ce moment et donc ça va être blindé de monde encore pire qu'en temps normal...

 

voilà pour les 1ère nouvelles


Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 14:01


Voila les dernières nouvelles: j'ai commencé mon stage  en France en juillet, ça se passe bien... Je ne pensais pas débarquer en Chine avant la fin de ma période de formation début octobre... Mais voila, la boite a décider de m'envoyer en mission à l'occasion de "la semaine française de l'environnement en Chine", histoire de prospecter quelles sont nos possibilités sur ce marché...

Je débarquerais donc lundi 3 septembre 2006 à nouveau en Chine... Mais à Pékin cette fois ci, ou je retrouverais le directeur chinois de notre filiale locale, avant de repartir ensemble direction Jinan dans la province du Shandong, ou se tiendra, du 06/09 au 09/09 un salon international sur l'environnement.


http://www.greenexhibition.com/


Puis retour à Beijing (Pékin) le samedi soir, pour une participation au " World Water Congress & Exhibition" dimanche et lundi... Le lundi soir, je m'envole directement en direction de Shenyang, capitale de la province du Liaoning, dans le DongBei... Pour visite de sites et rencontre de responsables politiques locaux et d'industriels chinois mardi et mercredi...

Mercredi soir, retour à Pékin avant de reprendre l'avion jeudi matin en direction de Paris...

Bref voila 15 jours qui promettent d'être très intéressant, voir passionnant, mais une chose est sure, ils seront très fatiguant!!!

affaire à suivre...


Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 19:57

Si comme moi vous êtes "fan" de SHE, voici les paroles avec le pinyin afin que vous puissez vous entrainez avant d'aller épater les chinoises au KTV... Bon courage!

 

 


 

 

 

SHE   superstar

 

(xiào)  (jiù) (ɡē) (sònɡ),   (yī (zhòu)  (méi)  (tóu) (jiù) (xīn) (tònɡ)

(wǒ)(méi)(kōnɡ)(lǐ)(huì)(wǒ),(zhī)(ɡǎn)(shòu)(nǐ)(de)(ɡǎn)(shòu)

(nǐ)(yào)(wǎnɡ)(nǎ)(zǒu)?(bǎ)(wǒ)(línɡ)(hún)(yě)(dài)(zǒu) 

(tā)(wéi)(nǐ)(zhe)(le)(mó),(liú)(zhe)(yǒu)(shén)(me) (yònɡ)?

(nǐ)(shì)(diàn),(nǐ)(shì)(ɡuānɡ),(nǐ)(shì)(wéi)(yī)(de)(shén)(huà),


Refrain:

(wǒ)(zhī)(ài)(nǐ)  you are my super star(nǐ)(zhǔ)(zǎi),(wǒ)(chónɡ)(bài),(méi)(yǒu)(ɡènɡ)(hǎo)(de)(bàn)(fǎ),

(zhī)(nénɡ)(ài)(nǐ),  you are my super star ...(shǒu)(bù)(shì)(shǒu),(shì)(wēn)(róu)(de)(yǔ)(zhòu),
 

(wǒ)(zhè)(kē)(xiǎo)(xīnɡ)(qiú),(jiù)(zài)(nǐ)(zhōnɡ)(zhuàn)(dòng) .

(qǐnɡ)(kàn)(jiàn)(wǒ),(rànɡ)(wǒ)(yǒu)(mènɡ)(kě)(yǐ)(zuò),

(wǒ)(wéi)(nǐ)(fā)(le)(fēnɡ),(nǐ)(bì)(xū)(jiǎnɡ)(lì)(wǒ).

(nǐ)(shì)(diàn),(nǐ)(shì)(ɡuānɡ),(nǐ)(shì)(wéi)(yī)(de)(shén)(huà)


 Refrain:

(wǒ)(zhī)(ài)(nǐ) you are my super star(nǐ)(zhǔ)(zǎi),(wǒ)(chónɡ)(bài),(méi)(yǒu)(ɡènɡ)(hǎo)(de)(bàn)(fǎ),

(zhī)(nénɡ)(ài)(nǐ) you are my super star

 (nǐ)(shì)(yì)(yì)...

 


5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 15:59

Et voila, toutes les photos de 2005 sont désormais en ligne, j'ai rajouté les photos manquantes de Suzhou et de Shanghai ainsi que quelques photos de l'appart de Shanghai que j'ai retrouvé par hasard...                                                          

Pour d'autres photos, il faudra patienter jusqu'au mois de mai car si tout va bien je serais de retour en Chine pour un nouveau séjour de 8 à 9 mois.

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 16:37

Et voila je suis de retour en France depuis le 22 décembre, ainsi s'achève mon 1er voyage dans l'empire du milieu...

Il y a bien longtemps que je n'ai pas écrit d'article sur ce blog, il est vrai que ma vie à Suzhou fut bien palpitante et ne m'a pas laissé le temps de m'ennuyer. Mais je vais tacher de mettre mon blog à jour durant les 5 mois que je vais devoir passer en France (enfin j'espère que ça ne sera que 5 mois) en attendant l'épisode 2

Au passage je vous souhaite une Bonne année 2006!

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article