• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

19 juin 2005 7 19 /06 /juin /2005 22:00

 weekend à l'islandaise... 
 

Vendredi 27 mai  (suite et fin)

 

On décide donc de se rendre au restaurant, les filles arriveront avec presque 30minutes de retard, les serveuses dans leur robes du style Tang dynastie, sont magnifiques, et même si le style de ces robes date de plusieurs milliers d'année, il ne reste pas moins sexy, voir même provocant, si c’est ce genre de robe que ma sœur veut que je lui rapporte, je ne suis pas sur que ma mère va apprécier...

Le repas se déroule dans une bonne ambiance, on discute de choses et d'autres, on rigole, les serveuses m'adressent un immense sourire à chaque fois, vu ou se trouve le restaurant, elles ne doivent pas servir un étranger tous les jours...C’est très bon, quoi que un peu épicé de temps en temps. On fait tremper de la viande, des légumes dans une sauce bouillante, voila donc la fameuse fondu chinoise, à refaire...

 

Il est 20h30, l'heure chinoise de se séparer, les serveuses nous saluent poliment en chinois, j'en fais de même en chinois aussi, elles semblent très surprises, tout le monde éclate de rire...

Je salut mes collègues chinois très poliment en les remerciant grandement pour l'invitation.

Je prend un taxi, après un dernier geste d'au revoir de la main, j'appelle Benjamin qui est assez chaud pour sortir ce soir. Il me propose de le retrouver chez lui.

Arrivé chez moi, je me change et m'habille plutôt classe pour sortir, je jette un coup d'oeil au cadeau de ChenWei, c'est une sorte de sac parfumé, l'apparence du sac n'est vraiment pas terrible, mais au moins ça sent bon.

 

Je prend le métro, je me retrouve à coté d'une chinoise plus grande que moi, ça fait vraiment bizarre...Benjamin me retrouve à l'arrivé, on se rend chez lui, un appart super chic, très bien situé en centre ville à 1500$ le mois, je fais connaissance avec Louis son colloc, un Centralien en stage chez Christian Dior, il a l'air super sympa. On boit quelques bières, puis bougeons direction le Melting pot, Je rencontre une thaïlandaise, une copine à Rubbis, elle tout simplement magnifique, une des plus jolies filles que j'ai du rencontrer dans ma vie, même si elle ne doit pas être toute jeune. On reste discuter un moment puis elle me donnent sa carte, m’invitant à la recontacter.

 

Benjamin et moi décidons d'aller essayer un vrai boite à la chinoise dont on avait entendu parler. Rixida, la fille du Xinjiang rencontré le weekend dernier, décide de nous rejoindre là-bas. L'entrée est à 50 yuans et on a le droit à une conso, je tombe immédiatement sous le charme de l'endroit. La déco est pas terrible, ça fait boite de campagne, il n'y a que des chinois, on doit être moins d'une dizaine d'étrangers sur plus de 500 personnes.

L'ambiance y est de feu, des tas de chinoises m'invitent à danser avec elles, la musique joué est de la techno «  à la chinoise », on entendra même un remix d'Alizé par Beni Bennassi, c'est vraiment énorme, beaucoup de chinois m'invitent à boire et tentent de discuter avec moi, je me fais vraiment rincer. Ils veulent que je danse avec leurs copines, cela semble être une sorte d'honneur; Bref on s'éclate vraiment comme des fous. Quand je pense que certains préfèrent fréquenter uniquement les boites d'expats....Ils ne savent pas ce qu'ils ratent!

 

Benjamin décide de rentrer, il est dégoûté car il vient de rater un coup avec une chinoise, il a commit l'erreur de lui dire qu'il rentrait en France dans 2 semaines...

Je continus la soirée sans lui et poursuis la nuit avec Rixida et son nouveau copain taiwanais dans un autre club appelé BabyFace, l'ambiance y est très chic et très classe, on y passe de la house music de meilleur qualité, il y a plus d'expats, mais je m'éclate bien aussi, le taiwanais continu à me rincer, je commence à me sentir gêné et décide de rentrer, il doit bien être 5h30 du matin. L'une des prostituées m'ayant causée quelques soucis le weekend dernier et traînant encore dans le coins, tente de rentrer à bord de mon taxi, je verrouille les portes à temps et dis au chauffeur du taxi de quitter l'endroit au plus vite...

 

Samedi 28 mai

 

Cet après-midi, j'ai rendez-vous avec la petite soeur de Zheng, une collègue de travail. Elle est d'accord pour m'aider un peu, on se retrouve à la station de métro, elle a l'air sympas, quoi que très réservée...On commence par boire un verre et discutons donc en français, elle s'en sort bien, pour quelqurun qui n'a jamais été en France, elle manque de pratique cependant. Même si elle est née à Shanghai, sa famille semble originaire de Wuhan si j'ai bien compris, d'ailleurs c'est là-bas qu'elle a étudié et appris le français comme beaucoup de personnes dans cette ville car c’est en effet à Wuhan qu'est situé le principal site de production de PSA en Chine.

 

On se rend donc à l'agence de China Telecom, c'est assez compliqué comme principe de fonctionnement, mais cela semble plutôt efficace, malgré le monde présent, on attendra pas très longtemps. Il y a plein de guichet, et des guichets spécialisés sur un seul domaine, je m'explique, on commence par se rendre au guichet ADSL on retire un dossier, le rempli puis nous nous rendons dans un autre guichet, pour y déposer et faire valider le dossier, puis dans un 3ème pour payer. L'avantage en comparaison avec la France, est que si tu as quelque chose  de très simple à faire, tu n'es pas obligé d'attendre que la personne avant toi ayant un cas compliqué est fini, pour accéder au guichet unique servant pour tout les cas de l'agence France télécom...

Ensuite, je lui demande si elle est d'accord pour m'accompagner chez le coiffeur. Je ne me sens pas encore près pour tenter cette expérience tout seul. Si les coiffeurs chinois sont super minutieux, massage du crâne, shampoing....ils cherchent vraiment à atteindre la perfection dans leur travail... cependant ils ne sont pas des champions en rapidité, 1H pour ma coupe!!!

Je ne suis jamais resté aussi chez un coiffeur de toute ma vie!

Pauvre « Fanny », comme elle a du s'ennuyer, je m'excuse de lui avoir fait endurer ça et l'invite à boire un verre pour me faire pardonner, elle décline mon invitation sous prétexte qu'elle est déjà en retard. J'espère qu'elle acceptera de me revoir quand même...

 

Je rentre à l'appart pour m'habiller pour le dîner et la grosse soirée en perspective,  ce soir j'ai en effet rendez-vous avec le gang (l'association) des bretons de Shanghai, ça promet!

Moi et ma nouvelle coupe de cheveux super fashion à la chinoise, rejoignons Cédric à la station de métro, direction le centre-ville! Au point de rendez-vous nous sommes déjà une 15zaines, certains se proposent d'attendre les derniers retardataires tandis que les autres peuvent déjà se rendre au restaurant...

 

Le repas est très convivial, on se trouve dans une salle à part avec une immense table ronde, on nous apporte une multitude de plats, c'est très bon, tous se régalent...En Chine, vaut mieux être sur de l'état de santé de ceux avec qui on mange, car on mange tous dans le même plat!

 

Chacun raconte un peu son parcours, à savoir comment on a atterrit ici... Une des raisons pour laquelle je sens toujours mieux à l'étranger, c'est que la majorité des autres étrangers que je rencontre sont un peu comme moi au final, on a tous un parcours hors du commun, une vision différente du monde que la majorité des gens resté au pays, ils ne peuvent même pas espérer de pouvoir imaginer la façon dont nous percevons ce monde...Nous sommes une sorte "d'élite" en fait. On parlera aussi de la constitution européenne, certains on déjà pris la décision de ne pas rentrer en cas de victoire du NON, c'est la décision que j'aurais prise aussi, si j'avais terminé mes études...Car cela confirmerait ce que je pense déjà: que la majorité des français sont vraiment cons et ne mérite pas de s'en sortir, tout ce que la France mérite en cas de victoire du non, est de couler, de se casser la gueule lamentablement et de s'enfoncer dans une misère et une crise bien profonde! J'espère que cela servira de leçon à cette majorité d'abrutis et de moutons et encore je trouve que cela ne serait pas très cher payé pour avoir brisé la construction européenne! Quand à ceux qui auront voté oui, j'espère qu’ils seront assez intelligents pour faire comme moi et quitter le pays et assister au naufrage du « France » à distance...

Ces gens ne méritent pas qu'on se démène pour eux, tout ce qu'ils savent faire c'est de gueuler et manifester et réclamer de l'argent au gouvernement...Et surtout, faut pas toucher aux acquis sociaux! Ah non!

Bordel! Quand est ce qu'ils comprendront que la France n'est plus seule au monde? Et surtout qu'elle n'est qu'à peine l'ombre de la puissance qu'elle a été...

On vit à l'heure de la mondialisation! Il n'y a plus qu'une règle d'or à connaître: s'adapter ou crever! (même si s'adapter veut dire faire quelques sacrifices)

 

Bref parenthèse terminée, après le repas les bouteilles de bière s'enchaînent à vitesse grand V, on n'est pas breton pour rien...Nous nous rendons ensuite à notre camp de base, le Melting Pot, ou l'alcool continu de couler à flot...Encore une nuit qui promet d'être intéressante...Benjamin et moi, encore enthousiaste de notre nuit précédente, convainquons les autres de nous suivre à L'Ar Ma Ni, on s'arrêteras au passage dans un autre petit bar dont j'ai oublié le nom, le décor était assez original, ça faisait fumerie d'opium, mais on n'est pas resté longtemps, l'ambiance n'était pas terrible.

 

Après avoir mis quelques temps à retrouver la discothèque, nous y voici enfin! Toujours autant de monde, cette ambiance de folie et cette musique techno chinoise délirante! Il y a un peu plus d'expats ce soir, le bouche à oreille concernant l(endroit à du bien fonctionner.

 

Par respect pour la vie privée et la dignité de certains de mes amis, je suis obligé de censurer le reste de la nuit, désolé.

 

09/06/2005     

 

Dimanche 30 mai

 

Fin de la censure vers 12h30 environ. Reprise du récit:

Aussitôt dit aussitôt fait, le technicien de China Telecom sonne à 13h pile comme prévu pour installer l'ADSL.  Pas grand-chose à raconter, durant l'après midi on s'est baladé un peu dans le quartier, Fred en a profité pour acheter des coffrets DVD, comme celui de l'intégrale X-Files, sur le coup j'ai presque envie de l'acheter aussi.

 

Le soir, nous rejoignons YueYue (la cousine de Liwei) qui à tenu sa promesse de nous inviter à manger un canard laqué. C'est un resto pékinois très luxueux, les filles à l'accueil sont en tenu traditionnelle. Je rencontre Oliver, un géant allemand de 30 ans, architecte (il doit bien s'amuser dans cette ville) et ex petit ami de YueYue mais ils seraient de nouveau ensemble si on croit les rumeurs...et aussi un jeune webdesigner américain de 19 ans, je me retrouve un peu en lui et en Benjamin aussi...Ce culot pour partir, loin de chez soi pour un autre monde à cet âge et le fait qu’on se sente pousser des ailes au cours de ce genre d'aventure...

Le repas est excellent, la manière de déguster le canard un peu particulière...on prend un morceau de canard qu'on pose dans une sorte de crêpe, on y met un peu de sauce et une sorte de légume, on doit rouler et plier la crêpe selon un certain ordre aussi. Pour finir on nous apporte une soupe avec les os du canard broyé.

 

Ce fut délicieux, j'ai mangé pour plusieurs jours au moins...Sur le retour on en voudra un peu YueYue car elle s'est trompée dans ces indications et nous a fait beaucoup marché à l'allé alors qu'il y avait une station de métro juste à coté. Mais c'était plus pour se moquer d'elle qu'autre chose...

 

Ce soir, après avoir regarder un dvd, je n'est pas le courage d'attendre que les résultats du référendum tombent...Je décide simplement d'aller me coucher.

 

commentaires

Didier 24/06/2005 10:10

Salut, sympas ton blog ... Mais je te trouve un peu dur sur le référendum, il est vrai qu'il aurait fallu voter oui (c'est ce que j'ai fait perso). Mais on ne peut pas en vouloir à cette majorité qui n'a pas comprit l'importance de cette constitution. Mais à qui la faute? aux gens qui ont voté non sans lire cett e constitution ? Non, car dans cette majorité beaucoup de gens n'ont pas notre éducation et franchement pour l'avoir lu je peux dire qu'il fallait un certain temps et des connaissance que je n'avais pas. Il a falu que e me fasse expliquer certains article par une amie étudiante en droit international. Oui cette constitution de plus de 400 pages était inaccessible à la pluspart de l'electorat Français. De plus comme tu dois le savoir lorqu'en entreprise tu conduit un projet qui risque de changer la façon de travailler des gens ou du moins demanandera le soutient de ces gens pour fonctionner il faut absoluement les impliquer dans ce projet quelque soit la valeur du dit projet. Aussi je pense que la faute de l'echec de ce referendum revient en grande parti à ceux qui en avaient la charge. Je m'explique: combien de temps a-t-il fallu à l'ami Valérie et ses collègue pour la rédiger et se mettre d'accord sur ce traiter ? Des années, et combien de temps à durer la campagne pour le oui ? A peine quelques semaines! L'echec de ce projet était previsible car les Francais ne se sont pas sentis impliquer dedans. Si l'elite du pays leur avait donner ne serait-ce que des update sur les avancées de l'equipe sur le traité, les Français se seraient sentis concerné et aurait eu le temps d'accepter l'idée du traité. Cependant il leur est tombé comme sur le coin de la figure, un tombe de 400 page redigée de façon obscure par un ancien membre du gouvernement tres vieux et peu populaire! Une erreur de management de débutant! Les opposants au projet n'ont rien fait pour obtenir satisfaction si ce n'est exacerber les peurs des Français. J'ai bien suivi les campagne des deux camps et le Non n'a jamais avancé un seul argument valable, et a seulement utilisé les mots "délocalisation" "acquis sociaux" "libéralisme". tout ce qui fait peur au gens. Facile. Maintenant souhaiter que la france se casse la gueule, non car l'europe suivrait et la ce serait une merde internationale ou les américains et les chinois seraient rois, et perso je ne veux ni du modèle de l'un ni de l'autre.
Dernier truc fait attention au sentiment grisant que procure le fait d'etre expatrié
, nous ne sommes pas des élites, commence à penser comme ca et tu fini comme certains abrutis d'expat qui au bout de quelques années a l'etranger sont persuader d'être les rois du monde :)

Voila j'espere ne pas t'avoir froissé, j'ai juste trouvé ton article interessant et j'avais envie de réagir. Si jamais tu passes à HK pendant l'été fais moi signe j'y suis jusqu'à fin aout. A+