• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 07:09

En Chine, les vacances d'octobre à l'occasion de la fête nationale, qu'on appelle aussi la golden week, durant laquelle plus d'un milliard de chinois sont en vacances, sont un cauchemar pour voyager; vu tous les sites touristiques sont pris d'assaut, les prix des transports, hôtels... sont doublés, triplés voir plus...

guoqing14-560x394  guoqing4-560x373
 guoqing9-560x373  guoqing2-560x343

 

Les expats qui en ont les moyens généralement quittent le pays pour l'occasion... Les courageux tentent l'aventure parmi les masses de chinois... et les autres comme moi en profitent simplement pour se reposer ou prendre du bon temps.

 

J'avais décidé de rester à Shanghai et de découvrir un peu mieux la ville, mais au bout de quelques jours, en ayant marre de me morfondre ici à cause d'une météo morose, sur un coup de tête je suis parti me réfugier à Suzhou. D'abord chez un ami américain qui est là bas depuis aussi un paquet d'années et qui connaît la ville encore mieux que moi... puis chez une amie chinoise, une ex bad girl, repentie, qui garde comme souvenir de son passé tumultueux plusieurs tatouages sur son corps... D'origine modeste, elle a travaillé un certain temps dans le monde de la nuit jusqu'à économiser suffisamment d'argent pour ouvrir un gros salon de coiffure sur Shi Lu, un des quartiers les plus animés de Suzhou, et ainsi retrouver une vie plus normale... Bien qu'elle soit originaire du Sichuan, elle parle un Suzhouhua quasi-parfait, seul son accent trahi qu'elle n'est pas locale et ça même moi je peux faire la différence quand je l'entends parler.

 

Bref elle m'a donc expliqué un principe très chinois lorsqu'il s'agit d'ouvrir une nouvelle affaire, qui parait souvent très compliqué et obscure pour nous autres occidentaux: "la tontine", qui est au final vraiment très répandu et même pour de toutes petites boutiques. Ce qui permet ainsi de comprendre comment c'est possible de voir une multitude de boutiques, restaurants ou échoppes se monter dans un quartier en un laps de temps très court...

 

Plusieurs de ses connaissances lui ont également avancé de l'argent, qu'elle a du ensuite rembourser avec des intérêts variables suivant le lien avec la personne et la somme avancée... D'autres ont mis de l'argent sur la table, mais étaient plus comme des actionnaires ou des associés et touchent une ainsi une partie des bénéfices mensuels de son salon... bien qu'elle reste la gérante.

 

Sauf que le mois dernier, 3 ans après l'avoir monté, elle a décidé de le revendre, ou du moins de revendre sa participation... pour se payer un appartement et ouvrir un nouveau business. Seulement un de ses ex-associés lui doit encore un paquet d'argent...

 

Soit disant, il n'a pas l'argent en ce moment et qu'en plus il n'est pas à Suzhou... Malheureusement on est tombé sur lui en boite entrain de siroter du champagne. Forcement ça l'a mise dans une rage folle, le gars a pris peur et s'est sauvé, avec mon aide, elle a réussi à choper un des ses amis... De mon coté je ne prends pas trop de risque, mon visage est connu dans le monde de la nuit à Suzhou... même le gars en question savait qui j'étais quand elle lui a demandé...

 

Bref, elle lui demande ou le gars qui lui doit l'argent habite maintenant vu qu'il a déménagé, l'autre répond qu'il ne sait pas, elle le cuisine un peu, lui donne même quelques claques... J'ai oublié de préciser que mon amie fait à peine 1m55, je vous laisse imaginer la situation, c'était particulièrement comique... Puis finalement le laisse partir, elle va voir ensuite "les mafieux" de la discothèque pour se renseigner et négocier le prix d'une descente et d'un tabassage en règle du mec en question, pour récupérer son argent...

 

Je commence à sentir que les choses vont un peu trop loin, je décide d'intervenir et réussi à la convaincre de remettre ça à plus tard, au moins maintenant elle sait qu'il se fout de sa gueule et il sait aussi qu'elle le sait... cela va peut-être le persuader à payer...

 

Le lendemain, elle est nettement de meilleure humeur, on en profite pour aller au marché frais du coin faire des courses vu que pour me remercier de l'avoir aidé la veille, elle veut me faire la cuisine ce midi et ce soir... Elle habite à proximité de Sanxiang Lu, un des quartiers les plus chinois de la ville, avec énormément de vieux immeubles chinois lugubres datant de la période Mao... Pourtant c'est aussi ce genre de quartier qui me manque à Shanghai, vu que absolument tout y est bon marché et qu'on y trouve absolument de tout!

 

A commencer par les loyers, elle habite aussi dans un de ces vieux immeubles, sauf que l'appart à entièrement été refait à neuf, pour une cuisine, 2 chambres, bureau, salle de bain, salle à manger, balcon... parfaitement propre et donc vivable même pour un occidental, elle paye 1500RMB de loyer charges incluses! Bref revenons au marché, un gros panier de légume frais (dont certains me sont inconnus), 20RMBseulement, un gros poisson 8RMB, épices et piments du sichuan 6RMB, pieds de porc 15RMB...

 

Bref un super festin pour une somme ridicule, pour le dîner elle aura même invité plusieurs de ses amies... Elle cuisine bien, par contre il ne faut pas avoir peur de manger épicés! Moi je commence à avoir l'habitude, on a même fait un jeu ou le perdant devant manger un piment cru entier... et forcement j'ai aussi perdu et ai du en croquer et avaler un... mais qu'un laowai puisse le faire sans trop broncher, ça a impressionné ses copines qui viennent elles aussi du Sichuan...

 

Un autre truc qui me manque à Shanghai, c'est de parler chinois... Au boulot, c'est l'anglais, à l'appart c'est encore en anglais... c'est con à dire, mais même si je suis de nouveau en Chine, j'ai l'impression que mon mandarin continue de se dégrader faute de pouvoir pratiquer.

 

Bref au final, ce fut des vacances tranquilles et peu chères... mais maintenant il faut rentrer à Shanghai et affronter une semaine de 7 jours de travail d'affiler, oui la Chine ne fait aucun cadeau, on vous donne 7 jours de repos consécutifs et bien au retour vous devez travailler 7 jours de suite pour compenser! 

 

Published by Zhu Li An - dans Suzhou life
commenter cet article

commentaires

YVDT 11/10/2011 16:08



Mes parents ont un appartement pas loin de ce quartier: 100m², 4 pièces. Ils ont loué à 1300 yuan TTC avec meubles. J'ai dit qu'ils pourraient remonter un peu le loyer. Mon père m'a répondu que
le locataire avait l'air hônette. C'est le plus important.



Zhu Li An 12/10/2011 08:43



1300 RMB? ce genre de loyer me fait rêver haha, c'est devenu impossible à trouver dans Shanghai même dans une colocation sauf peut-être au fin fond de la banlieu dans un truc insalubre...