• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 18:17

Voilà on y est, dernière ligne droite, ce vendredi soir avec mes collègues chinois, on a fait le traditionnel team building mensuel qui correspond ni plus ni moins à se bourrer la gueule au restaurant aux frais de la boite…

 

On a été se faire une fondue chinoise dans un des restos les plus chics du Nouveau District. Pour moi c’était une nouveauté, car contrairement à toutes les fondues chinoises que j’ai faites jusqu’à présent, on avait tous un petit récipient individuel au lieu d’un grand en commun.

Il fallait donc dès le départ choisir si on voulait la soupe épicée ou nature pour faire bouillir les aliments… Les Discussions durant le repas, très souvent interrompues par des Ganbei (cul sec en chinois), furent principalement en Chinois sur des sujets aussi divers que les JO, les femmes… bref un moment très sympathique

 

Voila, la fondu chinoise c’est comme jouer à Panoramix et faire de la potion magique en jetant des ingrédients à faire bouillir dans la marmite…

Et hop un peu de champignons magiques!

3 heures plus tard, 4 fus de bière et 2 bouteilles de vin jaune plus loin, le ventre bien calé (certains plats chinois sont vraiment excellents), nous nous séparons.

 

J’ai tout juste eu le temps de rentrer chez moi, de prendre une douche et me changer avant de retrouver un pote pour nous rendre à la soirée d’ouverture du nouveau VIPclub. Le nouveau patron a payé sa bouteille de vodka, mais bon j’ai déjà eu ma dose durant le diner… La déco intérieure n’a pas beaucoup évoluée, on est très loin de la première version de la boite. Lorsqu’elle a ouverte en 2005, c’était une des plus belles que j’ai pu voir. Par contre l’ambiance s’est améliorée, ce n'est déjà pas si mal.

 

Pour une fois, la soirée se sera terminée tôt, on est tous rentré sur le coup 1h30 du matin.

 

Samedi, dans l’après midi, je suis allé chez Kevin pour aider à préparer son immense appart (2 étages, 4 chambres, 2 salles de bain, 15000rmb de loyer) pour la soirée…

 

Ce fut plutôt un succès, une bonne quarantaine de personnes sont venue, malheureusement sur le coup de 23h30, juste quand les gens commençaient à danser, la propriétaire une vieille chinoise qui habite l’appart d’à coté a débarqué pour se plaindre du bordel… ça a bien cassé l’ambiance, du coup j’ai du coup j’ai coupé la musique. Ca n’a pas suffit, elle est revenue de nouveau cette fois avec un des agents de sécurité de la résidence, menaçant d’appeler la police si on se calmait pas… Heureusement on a réussi à faire évacuer tout  le monde peut avant minuit…

Ce qui est dommage c’est que le groupe a explosé, de toute façon on était trop nombreux pour tous débarquer ensemble dans une boite… Ce soir là, on a fini très tard dans un bar/boite que je n’avais jamais essayé vu que je croyais que c’était simplement un autre bar classique pour expat… Mais j’ai bien apprécié, excellente musique et ça dansait encore passé 5heures du matin et en plus on a retrouvé les derniers survivants du groupe d'anglais présent à la soirée.

 

Dimanche, repos et détente, j’ai aidé Kevin à remettre en ordre son appart, se fut rapide, les invités se sont tous très bien comportés, il n’y a pas eu de dégâts.

 

A la nuit tombé, je me suis livré à une de mes activités favorites à Suzhou, certainement une des choses qui va le plus me manquer: Explorer la vieille ville à vélo ou bien à pied, en plus ces jours-ci, c’est particulièrement agréable vu qu’il fait étonnamment très frais pour la saison, je n’utilise plus la clim pour dormir et j’aurais presque besoin d’un léger pull le soir.

 

J’adore vraiment arpenter ces vieilles ruelles, c’est là qu’on voit qu’il y a quand même une certaine sécurité en Chine, certaines ruelles sont tellement sombres et glauques que dans n’importe quel autre pays, je n’oserais pas m’y aventurer…

 

Ce soir, j’ai de nouveau passé 3 heures à vélo, à explorer certaines ruelles que j’avais encore jamais fait, j’aurais découvert certaines résidences avec jardins privés dont j’avais entendu parler, certaines en plus de l’imposante hauteur de mur, étaient protégées par des clotures électriques.

 

A chaque fois, c’est la même sensation, l’impression de faire un bon dans le passé, ces quartiers sont tellement rustiques, authentiques… après tout c’est cette Chine là que j’aime!

 

Comme en ce moment, la fête de la lune approche, dans certaines ruelles je tombe sur des échoppes qui confectionnent les fameux gâteaux lunes d’où s’échappent d’alléchantes odeurs.. Et comme ils sont délicieux vu qu’ils font parti des rares éléments de la gastronomie chinoise au gout sucré, je m’arrête à chaque fois en acheter et essayer les multiples saveurs. ça me permet de rencontrer des chinois d’origines bien plus modestes, qui tiennent un discours sur la Chine tout aussi modeste, bien loin de l’arrogance du gouvernements Chinois, de la nouvelle bourgeoisie et d’une grande partie de la classe moyenne chinoise.

Les gens sont particulièrement surpris de voir un blanc s’aventurer aussi profond dans la vieille ville, ils sont encore plus surpris lorsqu’ils m’entendent m’exprimer dans un mandarin plus que correcte (du moins pour les conversations basiques), certains me disent même que j’ai une légère trace d’accent pékinois, c’est assez marrant. Bref ce genre d’échange est surement plus riche en émotion de leur coté que du mien… L’avantage, c’est qu’après une bonne causette, j’ai le droit au tarif local et non le tarif laowai, c’est très très avantageux! Par exemple ce soir pour le prix d’un gâteau lune parmis les moins chers chez Carrefour, j’en ai acheté 8 fraichement sortis du four, dans une petite échoppe paumée au milieu de la vieille ville.

En plus ces quartiers sont totalement délaissés des nouveaux riches, cependant dans certaines parties, des projets immobiliers de villas de luxe avec jardins commencent à voir le jour maintenant. Nombreux de mes amis, pourtant natifs de Suzhou, n’y ont jamais les pieds et éprouvent une certaine honte quand c’est moi qui les guides à travers ce labyrinthe lorsqu’on décide parfois de faire une marche digestive après un repas en ville…

 

Même si par endroits les bennes à ordures dégagent des odeurs pestilentielles, le peu de monde qui y traine, les scènes authentiques de vie quotidienne d’une Chine qui est en train de disparaitre et surtout le silence qui y règne, valent largement le détour! Mais de temps à autres on tombe sur des cas d’extrême misère, comme ce soir ou je suis tombé sur un groupe d’adolescents complètement pouilleux, tous vêtus d’un simple slip crasseux, entrain de faire les poubelles pour se nourrir… Suzhou a beau être la 5ème ville la plus riche de Chine, la misère est toujours là, mais il faut chercher un peu pour la voir… Il est clair que cette catégorie répugnante d’expats pété de fric qui se dit spécialiste de la Chine et lèchent le cul du gouvernement chinois "en adhérant" soit disant à leur discours et en ventant à longueur de temps une Chine "idéaliste et humaniste", tout ça pour se faire bien voir d’un point de vu relationnel, n’a certainement jamais mis les pieds dans ces quartiers!

 

Bref la balance commence à se rééquilibrer légèrement à la faveur d’un retour en Chine, pour le moment je dois être à 50/50, tout peut encore basculer…


Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 05:56

Si ce genre de contrôle d’identité des étrangers, pour vérifier qu’ils ont un visa bien un règle, est devenu très fréquent dans les grandes villes comme Shanghai et Pékin, en particulier à cause des JO, je pensais être à l’abri ici à Suzhou…

 

Mais non, hier soir alors que je rentrais en vélo du centre-ville après un diner, il était 23h passé en plus… des motards de la police me font signe de me rabattre et de m’arrêter sur le bas coté. Après avoir inspecté mon vélo électrique, ils me demandent en chinois mon passeport et ma fiche comme quoi je suis bien enregistré au poste de police de mon quartier, vu que je ne les ai jamais sur moi par mesure de sécurité (sauf quand je voyage dans l’intérieur du pays), je fais style de pas comprendre en pensant qu’ils n’insisteront pas. Manque de bol, ça n’est pas le cas, ils continent d’insister, quand à moi, je fais toujours style de ne pas comprendre…

 

Au bout de 5 minutes, un des 2 se souvient comme dire "passport" en anglais, j’hésite à faire le français qui ne parle pas anglais non plus, mais décide de leur dire en chinois qu’il est dans mon appartement et ça a suffit… Les 2 flics se regardent puis l'un me dit simplement "Please" en me faisant signe de circuler.

 

Ca m’a semblé bien bizarre quand même, car c’est bien la première fois depuis 2005 que je me fais contrôler de la sorte dans la rue.

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 11:34

Ce soir après le boulot j’ai décidé d’aller jouer au badminton avec plusieurs collègues du boulot, après un court passage chez moi pour changer de vêtements vu qu’il fait extrêmement chaud et que la salle ou on jouera n’est pas climatisé. Je décide de prendre mon maillot de l’équipe de France de football même si ce n’est pas l’idéal après la crise anti-France qu’il y a eu ici, mais c’est ce que j’ai plus de léger.

 

Bon tout ce bordel date d’il y a quelques mois déjà, ils ne sont pas cons à ce point les chinois quand même! Bref j’arrive dans la salle on commence à jouer, jusque là tout va bien, pas de problème. Puis un peu plus tard, débarque l’équipe de boxe locale, bref une vingtaine de molosses, tous avec le maillot de l’équipe de Chine dont même les quelques gamins de 12 ou 13 ans présent, tellement musclé et l’air tellement agressif que je suis presque certains qu’ils auraient pu facilement me casser la gueule. Et comme par hasard il faut que l’espace ou ils s'entraînent soit juste à coté du terrain ou je joue…

 

Certains commencent déjà à me regarder de travers l’air mauvais, puis je ne comprends pas tout mais j’entends des « Français ceci, France cela… ». Oups je commence à regretter sérieusement d’avoir mis mon maillot car s’ils décident de me taper dessus, là c’est évident que je suis un homme mort…

 

Mais non, ils ne sont pas tous méchants les chinois et heureusement! Au final il ne s’est rien passé, ils se sont simplement entraîner, avec peut-être plus d’acharnement que d’habitude, puisqu’ils étaient filmés par la télévision locale, dans le cadre d’un reportage lié aux J.O. Je risque sûrement d’apparaître en second plan durant ce reportage entrain de transpirer comme un bœuf, vu la chaleur atroce qu’il faisait dans la salle; 2èmepassage à la télévision locale youpiii! 

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 03:17
Ahlalalala... qu'est ce qu'on se marre ici!

Hier fut encore une de ces journées hilarantes dans l'empire du milieux...

Pour commencer je me suis taper un fou rire durant la pause en lisant les news, tous mes collègues de bureau m'ont regardé bizarrement et encore plus quand je leur ai expliqué pourquoi...

Bref je lisais les news comme quoi la Chine annonçait que finalement ils censureront l'accès internet des journalistes étrangers... Mort de rire, genre: "ouais on avait promis un accès libre à internet durant les J.O. mais en fait non... on a changé d'avis!".

C'est vrai qu'ils ont 30.000 personnes à garder occupé avec le contrôle d'internet aussi.
Mais en attendant les mecs du C.I.O. passent vraiment pour des cons...

Un peu plus tard, en faisant mes courses au Carrefour, je m'offre un petit bout de fromage, juste à coté de moi il y avait une mère chinoise et sa gamine entrain également de choisir un bout de fromage, la mère s'était finalement décidée. Mais lorsque la gamine voit celui que je prends, elle reste me regarder un moment ébahit, avant de dire à sa mère "hey le laowai il a pris celui là, je veux celui là aussi!" et comme sa mère n'avait pas l'intention de céder au caprice de sa petite impératrice, elle commença à piquer une de ses colères, trop marrant... je ne suis pas resté jusqu'au bout pour voir qui de la mère ou la fille aura eu le dernier mot.

Sur le chemin du retour en vélo, alors que je dépassais par la gauche un autre vélo, un scooter arrive derrière moi et commence à me klaxonner dessus pour que je dégage, je commence donc à me rabattre sur la droite à coté d'un autre vélo, mais cet abruti se rabat aussi et continue de me klaxonner dessus car maintenant il voudrait passer entre moi et l'autre vélo alors qu'à ma gauche il y a assez de place pour laisser passer 2 scooters cote à cote!! leur logique et façon de penser me dépassent totalement parfois!!!

A peine le temps de ranger mes courses, il faut que je ressorte de nouveau prendre un taxi, vu que je risque d'être à la bourre pour rejoindre des potes en ville pour boire un verre...

J'ai du patienter pas mal de temps avant d'en trouver un, mais je suis tombé sur un champion du monde!! Le mec roulait à bloc en permanence, klaxonnait, faisait des appels de phares et gueulait et insultait les autres conducteurs par sa fenêtre de temps à autres... le tout en étant au téléphone!!! Un peu plus loin sur la 4 voies, une voiture roulait un peu trop à gauche sur la voie de gauche et une autre un peu trop à droite sur la voie de droite, du coup le chauffeur est passé entre les 2!! j'ai bien crus que les rétro extérieurs allaient y passer!
Et le mieux, une fois sur Renmin Lu la rue principale traversant la vieille ville de Suzhou de nord en sud, ça bouchonnait un petit peu à un feu rouge, du coup le chauffeur décide de prendre la voie réservé au bus, mais la voie de gauche!!! c'est à dire en contre sens!! et comme un peu avant d'arriver au carrefour et tourner à gauche pour aller sur Shiquan Jie, il y avait justement un bus qui arrivait en face et nous faisait des appels de phares tout en klaxonnant au maximum, le chauffeur donne un coup de frein à main et s'engage pleine balle dans une petite ruelle à gauche avant de retourner à droite pour rattraper Shiquan Jie... Record pulvérisé!!! il a mis seulement 5 minutes pour me conduire de chez moi à Shiquan jie!!!

L'autre chauffeur qui m'a ramené était une véritable tortue en comparaison, le mec pillait même au feux alors qu'il était toujours vert et que le compteur indiquait encore 2s et que d'habitude les mecs continuent de passer même quand ça fait 3 seconde qu'il est passé au rouge...

Durant la soirée, on racontait entre étrangers nos mésaventures respectives avec les chinoises, c'est marrant comme le vent est entrain de tourner, la plus part des mecs que je connais, ne peuvent plus les voir! D'ailleurs la seule fille qui m'a vraiment plus ce soir là était une jolie blonde américaine...

Les seuls qui gardent encore un intérêt pour les chinoises sont ceux récemment débarqués en Chine... et après tout comme on le disait, elles sont à l'image de leur gouvernement, incapables de tenir parole et de respecter une promesse, bref compliqué au possible et pas fiable du tout...
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 02:02

Le weekend dernier, j'ai eu une nouvelle opportunité de mixer à Suzhou à l'occasion d'une soirée organiser pour l'anniversaire d'un pote chinois travaillant au gouvernement local.

La soirée ouverte au public (open bar bière et barbecue à volonté pour 100RMB)  s'est déroulée à Maple House, un Bar lounge japonais chic situé au centre ville de Suzhou et fut plutôt un succès. Sur l'affiche de la soirée, ils n'ont pas eu peur de mettre "DJ Français" malgré la vague anti-française qui remue encore la population chinoise. Le propriétaire, un professeur de droit de l'université de Suzhou, vachement sympa, compte en organiser une autre mi-septembre dans son 2ème bar lounge situé à Ligongdi, nouveau quartier super branché de Suzhou sur les rives du lac Jinjihu.

J'ai mixé à 2 reprises un premier set lounge de 20:00 à 21:30 fut très apprécié du public, de façon à faire monter l'ambiance progressivement, je fus relayé par 2 DJ chinois avant de reprendre de nouveau les platines vers 23h30 pour une session House d'une heure. Durant laquelle j'ai galèré à mort, vu que la vieille table de mixage Pioneer DJM-500 arrivait à bout de souffle, 2 canaux étaient déjà complètement mort et un 3ème phono m'a laché en court de session... Gérer les 4 sources musicales (2CD+2MP3 en provenance de mon ordi) que j'avais prévu, est devenu alors un véritable casse tête... et pour couronner le tout un des CDs que j'avais gravé pour l'occasion ne fut reconnu par aucun des 2 CDJ-800Mk2, sensé pourtant lire le format MP3.

Bref malgré ces quelques problèmes matériels j'ai quand même réussir à m'en sortir et faire une session correcte, pas mal de gens dansaient quand même, en majorité les expats présents et les Shanghaiens ayant fait le déplacement; c'est là qu'on voit qu'on n'a pas vraiment les même gouts musicaux que les Chinois.

Bon en même temps, les DJ chinois ont passé avant de la House commercial alors que je me suis contenter de jouer de l'underground avec des morceaux inédits et inconnus du public ou presque...

La soirée fut suivi d'un after-party au nouveau Baidu.
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 08:13
Ca faisait longtemps que je voulais écrire cet article, mais un conard d'automobiliste m'ayant coupé la priorité en rentrant du boulot (comment ça les priorités ça n'existe pas en Chine?!), m'a motivé à prendre mon appareil photos et faire ces quelques clichés...

Voici l'accès au parking sous-terrain de mon immeuble:

Quelqu'un peut m'expliquer?!?

Et avec un code de le route pareil, on s'étonne qu'après ils conduisent comme des burnes!!!

Autre exemple, l'année dernière juste à coté de chez moi, il y avait un grand rond point au carrefour marquant l'entré du Suzhou New District, mais étant donné que c'était un bordel permanent peut importe l'heure du jour ou de la nuit et sans compter un nombre impressionnant d'accidents rien qu'au niveau de ce rond point (le seul de la ville à ma connaissance), les autorités locales ont décidé de le remplacé par un carrefour à feux, vu que les feux rouges sont le seul point du code de la route à peu près respecté en Chine...
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 03:41

Il faut savoir rester objectif et signaler les changements positifs en Chine quand il y en a.

- Depuis quelques semaines, dans les supermarchés, les sacs plastiques sont devenus payant, oui comme chez nous et forcement dès qu'il y a de l'argent en jeux, les chinois comprennent beaucoup plus rapidement, nombreux ceux sont qui viennent déjà faire leur course avec un sac... En tout cas, c'est un bon geste et une bonne initiative en faveur de l'environnement qui en a vraiment plus que besoin ici. Car voici ou ils finnisaient la plus part du temps:

- Comme c'est le bordel en ville, avec le mélange, vélo, piétons, voitures, bus... Notamment parce que les mecs garent leur vélos n'importe comment sur les trottoirs, poussant les piétons à marcher sur la piste cyclable et réciproquement les cyclistes sur la route...
Du coup un mec plus intelligent que la moyenne a eu l'idée génial de peindre des marques pour délimiter les emplacements de parking à vélos, avec même une flèche indiquant le sens dans lequel on doit mettre son vélo (oui le chinois de base est peu futé). Et le miracle dans tout ça, c'est que c'est globalement les gens respectent ces emplacements, On va finir par s'en sortir!

- Dernier point positif, la police se bouge un peu plus le cul et dans le bon sens.
Ils sont désormais présents à tous les principaux carrefours de la ville aux heures de pointe pour canaliser le trafic, éduquer les conducteurs comme les cyclistes (genre, repousser les mecs en vélos derrière la ligne stop, alors que la majorité s'arrête sur le passage piéton, les empêcher de passer au feu rouge également...) mais également arrêter et confisquer les permis des chauffards les plus dangereux (sauf pour ceux qui roulent en voiture de luxe, bah oui ils ont sûrement de bon guanxi et pourraient causer beaucoup de problème à ces pauvres policiers) et contrôler les vélos et scooters électriques un peu suspect dans le but de tenter de retrouver ceux qui ont été volés... Je leur souhaite bien du courage, parce qu'ils beaucoup de boulot devant eux avant de pouvoir escompter d'avoir des résultats!

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 01:19
Depuis 3 jours maintenant, j'ai pu constater d'immenses files d'attente de voitures à de nombreuses stations services de la ville, tellement longues qu'elles débordent largement sur les routes et forcent la police a être présente pour maintenir l'ordre...

J'ai posé des questions autour de moi mais personne ne semble avoir une idée précise de ce qui se passe, même les personnes que je connais possédant une voiture. J'ai eu des réponses assez farfelues, comme "c'est à cause de la flamme Olympique" ou encore "à cause du tremblement de terre"...

Si beaucoup n'en n'ont pas la moindre idée, surtout qu'il n'y a aucune information officielle à ce sujet, d'autres réponses semblent plus logiques, comme une forte hausse imminente des prix à la pompe liée à des difficultés d'approvisionnement... Le tout amplifiée par le bouche à oreille, aurait crée un mouvement de panique...

28/05 Update:

Hier soir je devais aller diner avec une copine, mais il fallait d'abord qu'elle passe faire le plein de sa voiture à la sortie de son bureau, seulement elle a du patienté 3h30 dans la queue de la station service, avant de pouvoir se servir en essence! Du coup elle a reporté à ce soir.

Ce matin en allant au bureau, j'ai pu constater que la file de voiture devant une station service située en chemin s'est encore ralongée par rapport à hier... Et personnes n'est toujours capable de me dire ce qui se passe, c'est quand même incroyable et à la fois inquiétant.

Et sur internet je ne trouve pas d'infos non plus... en même temps ça semble uniquement limité à Suzhou, j'ai posé la question à une amie de Pékin, elle m'a répondu que la situation était normale làbas.

29/05 Update:

Bon on a enfin eu une version officielle sur ce qui se passe via la télé locale (mais c'est la Chine, toujours se méfier des versions officielles), il semblerait bien que ce soit la torche olympique qui soit responsable du manque d'approvisionnement en carburant de la ville... Pas directement bien sur, mais étant donné qu'elle arpente la province du Jiangsu, de nombreuses routes sont barrées par mesure de sécurité et cela compliquerait sérieusement la circulation et donc l'approvisionnement en carburant... J'ai quand même du mal à y croire...
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 01:10
En ce dimanche matin, le relais de la flamme Olympique passait par Suzhou,
j'ai été réveillé à 6h45 par des cris, des sifflets et ces espèces de cornes de brume pour supporters...

Je n'ai pas souvenir de m'être réveillé un dimanche matin de si bonne heure depuis... en fait je m'en souviens même pas.

Bref j'ouvre mes rideaux et constate un fort dispositif policier déjà en place et quelques chinois déjà là à attendre le passage de la flamme...


Vers 7h30, ayant aperçu une blonde depuis ma fenêtre, je décide moi aussi d'aller me risquer dehors... Il n'y a pas encore foule, je me pose donc contre une barrière, face à des policiers chinois plus grands et bien plus baraqués que moi... Il y en a tous les 1,5 mètre, faut vraiment être très optimiste pour aller oser attaquer la flamme...La réaction des chinois déjà présent fut plutôt positive, il faut dire qu'avec mon t-shirt "Torch relay Beijing 2008" acheté moins de 2 euros pour l'occasion, je fais sensation. Beaucoup m'ont demandé de poser en photos avec eux...

Plus le temps passe, plus il y a du monde à arriver et plus je dois batailler ferme pour garder ma place aux premières loges... Les pressions sont énormes, des gamins un peu crasseux tentent de se glisser entre mes jambes pour m'éjecter au second rang, tandis que leur grand-mère essaye quand à elle de s'essuyer le visage avec mon t-shirt, avec sans doute l'espoir de me faire dégager aussi... Un peu plus tard, j'entends dans mon dos "hey l'étranger pousse toi un peu!", je me retourne regarde le mec méchamment et lui répond en Mandarin "ça fait plus d'une demi-heure que je patiente ici, alors donne moi une seule bonne raison pourquoi je devrais te laisser ma place à toi qui vient juste d'arriver!"
Pan dans les dents, ça l'a calmé net, il repart penaud chercher un autre endroit ou s'incruster...

Malgré l'heure matinale, le soleil tape déjà bien fort et je commence à regretter de ne pas être resté regarder tout ça depuis mon appartement avec la clim, comme je comptais le faire au départ.

Certains policiers doivent quand même assez bien gagner leur vie, vu que celui en face de moi avait un Iphone, à moins que ça soit un fake bien sur.

Vers 8h15, sachant que le départ a du être donné 15 minutes plutôt au bout de ma rue, il commence enfin à avoir de l'animation, le bus coca cola; lenovo et samsung, les sponsors quoi, passent pour chauffer la foule...

Puis un peu plus tard, un autre bus passe déposer un relayeur tous les 100m, ils n'auront pas à courir beaucoup, ça s'est sur.

Vers 8h20, ça y est la flamme arrive enfin, j'ai les timpants défoncés aux cris de "中国加油!", passage du relais et ça repart et voila c'est déjà terminé, c'est magnifique, un tel bordel et une telle organisation logistique pour presque rien...

Un autre bus vient ramasser les relayeurs, suit ensuite un défilé de bus rempli de policiers et militaires et enfin un défilé de voiture noire avec vitre teintées...tandis que le gros de la foule commence déjà à marcher en direction de la flamme qui est déjà loin, le salon de massage en bas de chez moi profite de l'occasion pour faire de la pub...

Quand à moi, il ne me reste plus qu'à rentrer charger les photos sur mon pc et taper ces quelques lignes.



Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 08:14

Ca y est! je fais enfin la couverture d'un magazine chinois et je vais pouvoir me la péter^^
Mais non je déconne, enfin à moitier, c'est juste une photos prise samedi dernier au Paris, pour un concour durant la soirée de lancement d'une marque française de Cognac à Suzhou... Mais comme ce n'est pas moi qui est gagné le concour, ça n'est pas moi qui sera en couverture...

N'empêche que c'était énorme comme soirée...
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article