• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 10:38
En ce dimanche 1er novembre, l'hiver a fait une entrée fracassante puisque le mercure est passé du jour au lendemain de 20°C à 6°C!!! On se les caille déjà sévère!!
Finit le thé du soir sur ma terrasse à regarder les couchés de soleil :(
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 08:13
Aillant renoncé à passer mon permis de conduire en Chine à cause du trafic qui empire de jour en jour dans les villes chinoises, une ville comme Pékin compte entre 2000 et 3000 nouveaux conducteurs par jour sur ses routes! sans compter que ces nouveaux conducteurs ne savent pas vraiment conduire et n'ont aucune notions du code de la route... Ce n'est pas pour rien que les routes de Chine sont parmi les plus dangereuses au monde.

Même si le chinois moyen qui a déjà du mal à conduire ses pieds est une calamité ambulante dès qu'il grimpe sur un vélo ou un E-bike, de manière générale, on est quand même plus en sécurité sur les pistes cyclables que sur la route et puis aux heures pointes, il est bien plus rapide de traverser Suzhou en E-bike qu'en voiture! Si si je vous jure j'ai fait le test, 30 minutes en E-bike contre 40 minutes en Taxi!!

J'ai acheté un E-bike GIANT en juin dernier et le pauvre souffre de l'utilisation intensive que j'en fait, vu qu'il est débridé et que je roule à fond en permanence et plus d'une heure par jour... sans compté le fait qu'il a été accidenté à 3 reprises... sans compter le fait que l'autonomie n'est pas suffisante, elle le serait en mode bridé, mais doublerait mon temps de trajet pour aller travailler... pas si simple.

En plus, il a besoin d'une bonne révision hebdomadaire, j'en suis déjà au 2ème changement de freins et le weekend dernier c'est le klaxon qui est tombé en panne... Tout le monde sais qu'en Chine, sans klaxon, c'est impossible de rouler!!!

L'idée de le changer et d'en racheter un neuf, plus adapté à l'usage que j'en fait me trotte dans la tête depuis un certain temps... et depuis quelques temps, de nouveaux modèles customisés font leur apparition en masse sur le marché, la Chine est passée à la mode du Tuning scooter!!! le nombre de boutiques du genre sur Suzhou est passé d'une à une dizaine depuis le mois de Juin.

Il existe 3 versions différentes, elles possèdent globalement la même technologie et caractéristiques techniques, ce n'est que la carapace qui change.

Vous avez la version moderne, sport... la plus répendu, dont on voit de plus en plus de jeunes chinois qui font du tuning avec en rajoutant des néons multicouleurs et autres accessoires, bref des vrais sapins de noël... et roulent en bande le soir en diffusant aux passants de la techno chinoise... Mais malgré certaines photos, ce n'est pas Yahama qui fabrique ses bolides... le nom du fabricant serait Yunyue et basé à Shanghai, mais on trouve difficilement des infos surtout qu'un autre constructeur d'E-bike porte le même nom.
 


Viens en suite une version qui ressemble pas mal à un vespa, mais qui ne peut qu'acceuillir de passager... (non la marque n'est toujours pas Yamaha)

et enfin le dernier et le plus gros des 3, dans le look rétro également, pour les mecs qui ont trop la classe et veulent le faire savoir...
 

L'autonomie de ses engins varie entre 60 et 80Km et certaines versions ont des compteurs qui indique 110km/h en vitesse de pointe, le tout en étant électrique et oui! J'ai pu en essayer un hier, l'accélération est spectaculaire mais le freinage l'est tout autant, car contrairement à la grande majorité des E-bikes, ceux-ci possèdent de véritables freins à disques...

Mais comme la batterie pèse 25kg et n'est pas amovible, il faudra d'abord que je fasse venir un électricien pour qu'il pose une prise dans mon local au rez-de-chaussé de mon appartement afin de pouvoir le recharger la nuit.

Oh j'oubliais de parler du prix, il faut compter entre 320 et 420 euros suivant les modèles et les accessoires... en faisant quelques recherches sur le net, j'ai vu un gars qui proposait le modèle numéro2 à 1400$ aux Etats-Unis!!

Quand à moi, j'hésite fortement entre le premier et le dernier...Le 2ème étant exclu puisque je ne peux prendre de passager. Le premier étant plus compacte, mais il n'a pas la même classe que le 3ème, à moins que je lui rajoute des néons et des enceintes intégrées pour faire mon Jacky aussi??? Le ridicule ne tue pas, en Chine plus qu'ailleurs!
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 07:58
Vous croyez vraiment que c'était ce mec qui s'occupe d'une île en Australie?

Bon certes, durant 6 mois il va gagner bien plus que moi, mais ça reste qu'un coup marketing...

Si on m'avait dit quelques années auparavant que je ferais de la glace en Chine, j'aurais vivement conseillé à cette personne d'aller se faire soigner!

Mais avouez qu'il y a des boulots beaucoup moins sympa
quand même...

   
   
 
 
 
 

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 02:25

Bon, les lecteurs attentionnés de mon blog ont du certainement relevé le fait que j’ai parlé d’une copine, de ma copine, à plusieurs reprises dernièrement et doivent se demander mais qui donc est cette inconnue qui a su conquérir mon cœur…


Il est temps de lever le mystère et de la dévoiler.


Elle s’appelle 金天 Jintian, qui a la même phonétique que le mot « aujourd’hui » en Chinois mais néanmoins signifie Ciel D’or (Jin=or, Tian=ciel), elle a donc le plus beau nom Chinois que j’ai entendu jusqu’à présent. Nous sommes du même âge, elle va avoir 25 ans dans quelques jours. Elle ne parle pas anglais et encore moins français, mais parle couramment japonais. Vous connaissez tous mon extraordinaire niveau de japonais et vous doutez donc dans quelle langue nous communiquons…

Elle n’est pas originaire de Suzhou, mais de Harbin, la capitale du Heilongjiang, la province tout au nord de la Chine, d’ailleurs on rigole beaucoup avec ça, vu que ma connaissance du dialecte de Suzhou est plus avancée qu’elle, du moins ma prononciation oral, car sinon elle le comprend bien d'avantage que moi.


 Les lecteurs vraiment mais alors vraiment les plus attentionnés doivent se dire que ce nom leur rappelle quelque chose (n’est-ce pas Jérôme)… et ils ont raison, car en fait ça fait très longtemps que je la connais, c’était la chinoise avec qui je flirtais quand j’étais à l’université de Suzhou en 2005!! C’est d’ailleurs là-bas que nous nous sommes rencontrés, vu qu’elle y était étudiante également. Et déjà à cette époque, elle me faisait sérieusement tourner la tête! Comme quoi, tout vient à celui qui sait attendre...

 
   

Ce n’est pas la plus belle chinoise que j’ai rencontré, ni la plus riche, ni la plus classe… Mais elle a bons nombres d’autres qualités, elle est drôle, avec un humour percutant, dynamique, intelligente, agréable, pourvu d’une forte personnalité, prévoyante… et a tout simplement énormément de charme.


Depuis le départ, on a cette sorte de lien, de connexion, qui nous unis, cette espèce de communion magique de 2 esprits, cette compréhension mutuelle… ce qu’il fait que lorsque l’ont se regarde dans les 2 yeux, on parvient malgré nos différences culturelles, à deviner nos pensées respectives, ce qui nous rend extrêmement complice. Bien sur, il nous arrive quand même de temps à autres d’avoir quelques petites brouilles inter culturelles lié à la langue ou autres…


Le plus marrant, c’est le regard des gens, comme la plus part des couples mixtes, on a d’abord le droit à un regard désapprobateur de la part de la majorité des chinois, puis lorsqu’ils réalisent qu’à la grande différence de 95% des couples mixtes nous parlons uniquement Mandarin entre nous, le regard change, passe de la surprise à un certain respect, voir jusqu’à de l’attendrissement… en particuliers de la part d’autres chinoises.


Mais la surprise est encore plus grande lorsque certaines personnes demande à Jintian de me traduire quelque chose que je n’ai pas compris et qu’elle leur explique en rigolant qu’elle en est bien incapable…


Je ne sais pas si c’est la femme de ma vie même si à mes yeux elle l'a tout pour l'être, en fait nôtre relation est assez incertaine, vu qu’elle a gagné une bourse d’étude pour faire un master à l’université de Tokyo suite à un concours de japonais… et comme les japonais se croient meilleurs que les autres, elle devra reprendre ses études quasiment au départ, si elle décide de partir, ça sera pour 4 ans!


En revanche je suis sur d’une chose, je l'aime, je me suis jamais senti aussi apaisé qu’avec elle et jamais une fille n’a su lire en moi comme elle le fait. Et c'est quand même un sacré coup du destin qu'on se retrouve ensemble comme ça, 4 ans plus tard...


Le seul hic, est que depuis que notre relation est officielle, beaucoup de copines chinoises me font la gueule… et c’est également difficile de devoir renoncer aux avances de d’autres chinoises en soirée après avoir été célibataire si longtemps, surtout quand elles sont beaucoup plus belles, mais bon, au combien plus superficielles aussi, dès qu’on commence à gratter rien qu'un petit peu. En tout cas je sais ce que je perdrais si je joue au con et ça, je ne suis pas près de vouloir le sacrifier.

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 06:53

Mais que ce cache-t-il derrière cette porte ???


 

 

Un petit zoom, histoire de regarder d'un peu plus près...


 

Le bonheur des hommes ??? Ou des femmes ?

Avouez que si vous avez un esprit un minimum pervers ce panneau à de quoi interpeller !!!

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 06:40

Célébrée cette année le 3 octobre, la date varie en fonction de la pleine lune…

 

La plus part de mes amis chinois passe la soirée en famille, j’ai donc décider d’emmener 2 copines françaises faire une des plus belles balades de Suzhou, celle qui relie la Colline du Tigre à ShanTang jie, une des plus belles anciennes rues de la ville…


Et là surprise, pour l’occasion, la Colline du Tigre était exceptionnellement ouverte de nuit!!! Peu de gens étaient au courant, ce qu’il fait qu’il y avait peu de monde présent contr airement à la journée ou l’endroit est blindé de touristes vu qu’il s’agit du site le plus visité de Suzhou. Et parmi les quelques visiteurs, il n’y avait que 3 blancs, mes 2 amies françaises et moi même!!! On s’est vraiment senti privilégié, car on était vraiment loin des hordes de touristes qui arpentent le site durant la journée en suivant des guides avec un drapeau qui hurlent dans un mégaphone!

 
   
   
   

Cependant, toute la partie nord-ouest de la colline était interdite d’accès, j’ai voulu faire la photo parfaite pour mon profile facebook et j’étais assez énervé de ne pas avoir pu prendre le cliché.


Imaginez une porte ronde comme ci-dessous, mais au somment de la colline avec une vue plongeante sur la ville, façon affiche du film Largo Winch…


Dès qu’on s’approchait un peu trop près des gardes très nerveux s’empressaient de nous faire dégager… Au début on s’est dit qu’on les emmerde et qu’on va trouver un autre passage vers cette porte… Mais partout où il y avait un accès, il y avait au minimum un garde pour surveiller.


Oui, je sais ce que vous vous dites, mais qu’est ce donc qui se cache dans la partie nord-ouest de cette colline???


Aillant visité le site de jour en 2005, j’ai fini par m’en rappeler.

Juste de l’autre coté de la rivière qui entoure le site, il y a une somptueuse villa, mais alors vraiment quelque chose d’impressionnant! Je me souviens qu’il y avait plusieurs grosses cylindrées Allemandes garées devant et même 2 gardes avec mitrailleuses en bandoulière et chacun un berger allemand…


Bref ça sent la baraque d’un mec très haut placé au Parti… Et voilà, parce que ce Mossieu du parti communiste faisaient très certainement une grosse orgie dans sa villa ce soir là, il ne voulait pas que les braves gens du peuple chinois, voient comment les cadres du parti, dilapident leur impôt avec leur style de vie qui n’a absolument rien à envier aux Empereurs chinois d’autrefois; et bien je n'ai pas pu faire ma photo, enfoirés de saloperies de faux communistes va!


On a fini la balade le reste de Shantang jie à pied, la rue continue d’être restaurée, même si par endroit ça fait un peu carton-platre, c’est dommage, elle perd un peu de son charme.


Mais à un moment nos narines ont été chatouillées par une délicieuse odeur de gâteaux lunes fraichement sorties du four. Heureusement que ce genre de petites échoppes survit à la transformation de certains quartiers de la ville en usine à touriste… Pourvu que ça dure!

 
   

Forcement on fait une razzia, qu’on s’est arrêté manger un peu plus loin au pied de Chang Men, l’une des portes médiévales qui marque l’entrée de la vieille ville. Non loin de là un DJ scooter Chinois passait de la Techno chinoise à fond pour tenter de vendre ses compiles et il dansait même derrière son scooter!!! C'était à mourir de rire!


Ce fut encore une très belle soirée de plus. Le genre de soirée simple et peu couteuse qui fait qu'aujourd'hui plus que jamais je suis totalement amoureux de cette ville...

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 05:48

En ce premier octobre 2009, La Chine « communiste » célèbre  ses 60 ans… Tous les chinois ont donc droit à une semaine de vacances.
 

Moi j’en ai profité pour attaquer la déco de mon appart avec l’aide de ma copine.

Et quand mes voisins m’ont demandé si j’avais regardé le défilé militaire à la télé, et bien j’ai répondu « bah oui évidemment » et quand ils demandé ce que j’en ai pensé « bah impressionnant comme d’hab… ».

Comme si j’avais que ça à faire franchement! Regarder un défilé dont les pékinois eux-mêmes ont été explicitement inviter à le regarder à la télé… tout le parcours était sous haute sécurité, les gens n’avait pas le droit de se mettre aux balcons, les snippers de l’armée chinoise avait l’autorisation de tirer à vu sur ceux qui ne respecteraient pas la consigne et représenteraient une menace potentielle au bon déroulement des cérémonies.

Par contre en soirée, nous nous sommes rendus au bord du « lac du poulet d’or » (JinJi Hu) pour assister au feu d’artifices et au spectacle de jets d’eaux ; qui n’avait rien d’extraordinaire en comparaison de feu d’artifice du nouvel an à Reykjavik…
      


 

Néanmoins ce fut une très belle journée.

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 01:20

La fête traditionnelle des amoureux en Chine était célébrée le 28 aout cet année, même si maintenant beaucoup de chinois célèbrent également la Saint-Valentin occidentale le 14 février...

je n'avais rien prévu ce soir là, mais un sms d'une fille a qui je tiens depuis longtemps en a décidé autrement...

Résultat des courses, une très agréable soirée en tête à tête. 

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 05:22
Samedi j'ai payé la première facture d'électricité de mon palace après un peu plus d'un mois et accrochez-vous bien, j'en ai eu pour 38RMB!!! soit à peu près 3.80 euros...

A ce niveau là, j'adore la Chine!!!
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 09:53
Je meurs d'envie de tout dévoiler ce que j'ai enduré pour en arriver là, mais bon sur internet il faut quand même faire attention à ce que l'on raconte! Donc vous n'aurez que l'essentiel...

Donc si vous avez une bonne mémoire vous vous souvenez certainement de ma première journée d'enfer en arrivant en Chine... Je parlais de décisions prises en mon absence et dont j'ai eu vent même pas 3 heures après mon atterrissage à Shanghai...

L'une des décisions en question concernait le changement de la marque, exit le beau nom français... je ne dirais pas le nouveau nom qui avait été décidé mais en gros c'était plus valable pour une marque de pizza que pour des glaces, surtout avec un positionnement haut de gamme!! et je ne vous parle même pas du logo super kitch avec de l'orange et du bleu fluo!!!

Donc déjà ça commençait mal... 3 jours plus tard j'apprends que le partenaire chinois de la JV a pris la décision de fermer notre seule et unique boutique, mais oui, début juin juste quand elle a une chance de devenir rentable, mais quelle bonne idée!!!

Ce qu'il fait qu'au bout d'une semaine, je me retrouve à la tête d'une boite qui n'a plus de nom, plus de logo et d'image et plus de point de vente!!!!

Heureusement que j'ai les nerfs solides, que je connaissais déjà la Chine et que je sais faire preuve de self-control... j'en connais plus d'un qui aurait pété un câble et serait reparti par le premier vol pour Paris... j'avoue même que j'ai grave paniqué durant une demi-journée en me demandant ce que j'étais venu faire dans ce merdier... Avant de me ressaisir, de retrousser mes manches et de me mettre au travail!

Ma première réunion avec le partenaire Chinois avait pour but de le faire revenir sur la décision du changement de marque qu'il avait réussi à imposer au reste des investisseurs... Ce qui n'était pas gagné d'avance!! Et je vais vraiment passer pour un sacré branleur qui vient foutre la merde dès le départ...

Seulement je bénéficiais de l'effet de surprise, il s'attendait à voir un petit con de blanc bec tout fraîchement sorti de l'école avec aucune expérience... Et bien je peux vous dire qu'il s'est fait malmené durant cette réunion... Un autre partenaire français était présent en renfort, le chinois a rapidement compris ce qu'on voulait de lui et s'est mis en position défensive, le ton commençait à monter sérieusement. j'ai alors compris qu'on ne passerait pas en force, il fallait donc se montrer plus malin que lui.

je décrète une pause, pour que tout le monde se calme, avant de revenir à la charge avec une nouvelle stratégie, l'autre partenaire français lui avait jeté l'éponge.

Ce coup-ci, je bascule la conversation en Chinois, puis rebascule en anglais et de nouveau en Chinois et ainsi de suite... ça marche, il est surpris et déstabilisé, c'est le moment de mettre à mal ses arguments en faveur du changement de marque, l'argument principal étant que Le nom français est trop difficile à prononcer pour les Chinois... Qu'on arrête de se foutre de ma gueule! Si les chinois peuvent prononcer Hagen Dazs, il n'y a pas de raison qu'ils ne puissent pas prononcer un nom français dont les sonorités peuvent sembler proche en plus!

Rapidement je lui montre une série de logos (Carrefour, Coca Cola, KFC, Starbucks, Armani...) en lui demandant de quelles marques il s'agit et à chaque fois il me donne le nom chinois de la marque.

On arrive au tournant de la négociation, à ce qu'il vient de me répondre je lui dis que beaucoup de marques occidentales ont des noms difficiles à prononcer pour les chinois, en fait peu importe le nom occidental, ce qu'il nous faut, c'est un nom chinois qui claque et qui marque les esprits... tout en gardant un nom occidental qui parle aux occidentaux et leur donnent une vision positive de la marque...

Et là, il me répond, "oui je suis tout à d'accord!". Et bien c'est parfait, on peut garder le nom original alors et il nous reste plus qu'à trouver un nouveau nom chinois... C'est alors qu'il réalise ce qui vient de se passer, il vient d'admettre que j'ai raison sans s'en rendre compte! Mais il est trop tard, il l'a dit!

Il se met à rigoler en répétant mon prénom, il vient de comprendre qu'il m'a largement sous-estimé et que je viens de me montrer plus malin que lui...

Sur le coup, j'ai peur de lui avoir fait perdre la face, ce qui serait terrible pour moi pour la suite de l'aventure. Il sort fumer une cigarette, lorsqu'il revient, je dois me montrer encore plus malin afin de le remotiver sur le projet malgré l'affront qu'il vient de subir... Je lui tends une liste de nom chinois, dont aucun n'est vraiment convaincant, mais j'ai espoir qu'il va trouver un nom qui lui plait et plaira à tout le monde... je le vois réfléchir, sortir plusieurs noms, avant de voir ses yeux s'illuminer et sortir le nom qui claque, je suis séduit par le nom immédiatement aussi, on se regarde et de larges sourires s'affichent sur nos visages respectifs, un collègue chinois allait faire une remarque comme quoi ça ne lui plaisait pas, mais j'ai réussi à le faire taire à temps.

Du coup, tout le monde est content, moi et la partie française sommes contents car on garde le nom original et le chinois est content parce qu'il a un nom qui lui plait.

Pas mal pour une première négociation!

D'un autre coté je peux vous assurer que ce n'est pas drôle tous les jours... Ils m'en ont fait voir de toutes les couleurs! Vous ne me croyez peut-être pas? Vous pensez que je fais mon cinéma? Et bien comme preuve parmis tant d'autres, regardez à quoi aurait du ressembler la boutique et le menu sur le mur:

 
Génial le design à la chinoise hein?

J'ai également du mater quelques cas de rebellions ou du moins de désobéissances à des ordres directes... Pas facile d'affirmer son autorité, quand plusieurs de vos employés sont plus âgés que vous et issus d'une autre culture ou le respect se gagne avec l'âge.

Plusieurs partenaires français m'ont dit de ne pas hésiter à me mettre en rogne et de bien les engueuler. Mais je garde en mémoire le patron de boite ou j'ai fait mon premier stage à Suzhou, le genre de personne incapable de garder son sang froid, capable de péter un câble à n'importe quel moment, d'insulter et d'hurler sur ses employés...

Il m'aura au moins appris une chose, il est hors de question que je fasse comme lui et que je manage par la peur! J'ai une bien meilleure idée en tête...

Je me suis servi de ma connaissance du terrain, de la ville de Suzhou, de la culture chinoise, c'est ainsi par des actions concrètes que j'ai gagné le respect de mes employés. Avec des exemples tout con, je veux placer une boutique dans la galerie du nouvel Auchan et Décathlon , ils me disent oui c'est une bonne idée, mais comment faire, devant eux, je passe un coup de fil en chinois à une de mes meilleures amies chinoises qui est responsable des achats chez Auchan , elle m'arrange un rendez-vous dans la journée même avec la personne adéquate, premier point de marqué. Puis on s'y rend avec la voiture du collègue pourtant native de Suzhou , mais peu sure de la route à prendre, ce fut donc à moi de lui dicter le chemin, très gênée, elle me fit promettre de ne pas répéter ça aux autres, 2ème point de marqué!

Autre situation, on avait besoin d'une bouche d'aération pour évacuer la chaleur dégagé par le freezer dans la pièce de stockage du futur shop... Pour ne pas perdre de temps, les chinois me disent qu'il vaut mieux qu'on l'achète nous même... Ok pourquoi pas, mais le hic est qu'aucun d'entre eux n'a la moindre idée d'ou est ce qu'ils pourraient trouver ça... Moi je leur dis que je sais ou, ils restent me regarder perplexes, oui le fait qu'un blanc connaisse mieux la ville qu'eux, ça a du mal à passer. Je pars donc en taxi accompagné d'un employé direction une rue qui fait office de Castorama, vu que toutes les boutiques de la rue sont dédiées au bricolage avec chacune sa spécialité...

Durant le trajet, l'employé chinois qui ne me fait toujours pas confiance, demande au chauffeur de taxi ou est ce qu'on pourrait trouver ce qu'on cherche, le chauffeur lui dit qu'il en sait rien... l'employé lui répond que le laowai (en parlant de moi) dit que là-bas on peut en trouver... le chauffeur lui répond, mais qu'est ce qu'il en sait, c'est un laowai! Ah putain, il ne va pas s'y mettre lui aussi!!! Le chauffeur de taxi continue d'interroger mon employé en lui demandant d'ou je viens, il répond que je suis français, et là le chauffeur vient mettre une couche avec les JO, Sarkozy et le Dalai Lama... mon employé tente de prendre ma défense en disant que ça c'est plus les parisiens que moi je ne viens pas de Paris... le chauffeur lui répond que les Français sont tous les même de toute façon...

Ca y est j'en peux plus, je craaaaque!!! Je commence à prendre la parole en chinois et lui sort "Ah ouais, qu'est ce que tu en sais? T'as passé combien d'années en France? Et les Chinois vous êtes tous les même aussi peut-être?

D’abord surpris le chauffeur hausse le ton et réplique "oui nous les chinois nous sommes tous les même!!!" je le coupe et rétorque en gueulant plus fort que lui "va dire ça aux Tibétains et aux mecs du Xinjiang qui se font massacrer pendant qu'on parle et le reste des 56 minorités c'est des Han (majorité ethnique chinoise) aussi peut-être? Et après tu vas peut-être me dire qu'un Han de Canton, c'est la même chose qu'un Han du Dongbei?!?!

Le silence régna à bord du taxi jusqu'à destination, il a compris la leçon...
Je paye la course, on descend avec mon employé et on rentre dans la première boutique à proximité et on tombe forcement nez à nez avec les fameuses bouches d'aérations...

Je le regarde et lui lance sur un ton humoristique: c'est bon toi aussi tu as compris la leçon? Tu me fais confiance maintenant quand je te dis que je connais cette ville comme ma poche!
Et la liste d’exemples est encore bien longue…

Ma méthode de management personnelle, c'est l'intelligence, je leur fais simplement comprendre sans m'énerver et sans surtout les prendre de haut que ça ne sert à rien qu'ils essayent de me niquer car je suis plus malin qu’eux (même si ce n’est peut-être pas toujours vrai, l’importance est qu’ils le pensent), que je ne leur lâcherais rien et que j'aurais toujours une longueur d'avance sur eux. Malgré ça je reste ouvert en écoutant leur idées et à chaque je leur explique pourquoi je pense que c'est une bonne ou une mauvaise idée.

Mais le plus difficile dans l'histoire fut de convaincre le Cinéma de nous laisser s'installer, car ils travaillaient avec Hagen däzs et en plus on était en compétition avec DQ pour leur succéder (Dairy Queen, autre marque américaine qui cartonne fort en Chine) et bien on les a "tuuuuuuuut" bien profond pour 15 emplacements sur le long terme et sur toute la Chine! J'ai eu du bol, la General Manager (oui j'ai bien dit LA, c'est une femme) qui dirige les cinémas de Shanghai, du Jiangsu et du Zhejiang, m'adore! Malgré tout il aura fallu un mois et demi pour signer le contrat.

Non, non, non et non je sais déjà ce que les plus pervers d'entre vous pensent, et bien non, ce n'est pas le cas!!!

Et voici donc le résultat final (ou presque vu qu'il y aura quelques légères améliorations sous peu):


La toute première cliente!



Avec le recul, je me dis que même si le début de séjour c'est fait dans la souffrance, j'ai beaucoup appris et surtout comme on repartait presque de zéro, j'ai pu imposer mes idées, mon style et ma vision du projet.

Et maintenant que je fais rentrer du cash, c'est dingue comme ça a détendu tout le monde, les filles du Financial Department m'adorent, alors qu'avant elles tiraient une tête pas possible quand elles me voyaient arriver, normal elles savaient que c'était pour dépenser de l'argent...

Mais surtout maintenant je suis enfin pris au sérieux. La partie est encore loin d'être gagnée, mais avec l'ouverture de cette boutique et le fait que les premières ventes soient plus qu'encourageantes, c'est déjà une grosse victoire!

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article