• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 23:03

 

Juste quelques mots pour dire que j'ai rajouté toute une flopé de photos de Suzhou... Je pense pouvoir vous donner maintenant un bon aperçu de la ville, quartiers modernes comme quartiers anciens, quartiers riches et pauvres... j'espère que ces photos vous feront comprendre pourquoi on dit que Suzhou est la plus belle ville de Chine.

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 12:18

Cela fait maintenant une semaine que je suis rentré et c'est dur, très dur...

 

YangshuHao et Lina seront restés avec moi jusqu'à l'arrivé du chauffeur pour me conduire à l'aéroport de Pudong, celui-ci a constaté mes progrès en Chinois, vu que c'est le même qui était venu me chercher 9 mois plus tôt à mon arrivé... Le ton de la discussion sera monté un peu à la fin, car forcement on s'est mis à parler filles, et il refusait d'admettre que la grande majorité des jolies filles à Suzhou ne parle un mot d'anglais... Plus le fait qu'il ralait parce que mon colloc qui part avec un autre vol le lendemain a demandé à ce qu'il vienne le chercher à 5h30 du matin alors que son vol est à 13h...

 

J'en ai presque les larmes aux yeux quand je vois les lumières du S.I.P. qui disparaissent au loin...

 

A Pudong j'aurais eu des emmerdes au contrôle sécurité de la Douane , je voulais ramener une bouteille de vin chinois à mon grand-père, mais même si j'étais au courant des nouvelles mesures de sécurité qui consistent à mettre tous ce qui contient des liquides dans un sac plastique transparent, je n'étais pas au courant qu'il était interdit de transporter de l'alcool en bagage à main.

 

Le mec de la sécurité m'adresse la parole en anglais, mais lorsque je lui réponds pour expliquer mon cas, il est tout de suite largué, du coup je bascule en chinois, ce qui le fait marrer, il m'explique que je dois retourner à l'enregistrement pour faire passer la bouteille en soute et me dit de me dépêcher il me reste que 20 minutes...

 

Ok c'est parti, seulement au moment de repasser en sens inverse le contrôle passeport/Visa, un mec de la sécurité m'arrête et me demande en anglais de lui laisser mon passeport, je refuse catégoriquement et lui refuse de me laisser passer, je songe un moment abandonner la bouteille qui est à l'origine de tout ce bordel, lorsqu’un chinois arrive et laisse sans broncher son passeport au garde, du coup rassuré, je décide de laisser le mien aussi...

 

Arrivé à l'enregistrement une chinoise me sort "what is your problem sir?" je lui répond que je voudrais passer une bouteille de vin en soute, elle me regarde avec des grands yeux, je réalise qu'elle a rien pigé et elle lance en chinois à son collègue d'à coté "hey y a un vieil étranger qui a un problème mais je comprends rien de ce qui me raconte!", je prends un air déconcerté et reformule mon problème en chinois. L'air gênée, elle me dit qu'il faut que je mette la bouteille dans une caisse là-bas... ça me sidère qu'en fait la majorité du personnel de l'aéroport ne soit pas foutu de parler anglais à part les quelques phrases dont ils ont besoin pour leur job.

 

Bon cette fois c'est bon, je récupère aussi mon passeport sans difficulté, repasse le contrôle de sécurité et vais m'assoir 5 minutes avant que l'embarquement commence.

 

Le voyage sera passé assez rapidement, grâce à une charmante hôtesse de China Eastern avec qui j'aurais tapé la discute durant une bonne partie du vol et en chinois en plus! je l'avais déjà fait rire en répondant systématiquement en mandarin chaque fois qu'elle demandait en anglais ce que je voulais boire ou manger...

 

Ne parvenant pas à dormir (je déteste vraiment les vols de nuits!), je décide d'aller boire un verre d'eau à l'arrière de l'appareil, je la vois assise sur un des fauteuils prévus pour les hôtesses, elle avait l'air de se faire chier plus que moi encore, elle me regarde, me sourie, abaisse le fauteuil à coté d'elle et me fait signe de m'assoir...

Je lui demande ou sont passées toutes ses collègues, elle me dit qu'elles dorment, "ah bon ou ça?". Elle me fait d'abord promettre de ne répéter à personne qu'elle m'aura montré l'endroit car les passagers n'ont pas le droit d'y accéder. Je le jure, puis elle ouvre une porte en face des toilettes et me fait signe de la suivre en descendant une échelle, on arrive dans une sorte de grande pièce avec plusieurs couchettes, c'est presque encore mieux que la première classe ou classe affaire pour dormir dit donc! Puis on remonte aussitôt.

 

 

Atterrissage à Paris avec 1h30 d'avance sur l'horaire prévu, (nouveau record!) j'en profite pour changer de TGV qui me permettra d'arriver 5h plus tôt chez moi. Puis me pose pour prendre un vrai petit déjeuné à la française, le premier en 9 mois, ainsi qu'un bon sandwich avec du vrai fromage et du vrai jambon et du vrai beurre pour le trajet...

 

Je suis arrivé à Vannes à 15h15 ou ma famille m'attendait à l'exception de mon ptit frère (même si il m'a dépassé niveau taille durant cet 9 mois, ça restera mon ptit frère) qui bosse dans le Finistère pour les vacances...

 

Je disais plus haut que le retour est dur, il faut se réhabituer à plein trucs comme la bouffe, mais ça c'est le plus facile, le fait de voir des blancs partout, mais au final peu de gens dans la rue, d'entendre parler français partout aussi, il faut se réhabitué au calme et l'ennuie de la Bretagne , l'ennuie et le peu d'ambiance de la vie nocturne, même en été...

 

Mais ce que je trouve le plus dur, c'est l'indifférence quasi totale des gens, leur manque absolu de curiosité, le fait qu'ils vous regardent comme un extra-terrestre si malgré tout vous insistez et tentez de leur ouvrir l'esprit et surtout le fait qu'à force de partir si souvent et de plus en plus longtemps, la plus part des gens vous ont oublié, les amis qui disent qui vont vous rappeler et qui ne rappellent pas après que vous leur ayez téléphoné pour les prévenir de votre retour...

 

Et le soir quand je ferme les yeux, je ne rêve pas de la France, mon esprit est resté en Chine, je continue de voir des yeux bridés et ptites bouilles de chinoises mignonnes comme tout, ça parle encore anglais et mandarin...

 

 

Justement comme on parle de rêve, c'est justement l'impression que j'ai, le fait d'avoir simplement rêvé, un très beau et long rêve, et que je viens juste de me réveiller... Car même si cela ne fait qu'une semaine que je suis rentré, la différence entre mes 2 vies est tellement énorme, qu'il me semble avoir quitté la Chine, il y a déjà une éternité...

Je ne sais pas combien de temps je vais rester en France ce coup-ci, mais une chose est sure, en dehors de ma famille, je n'ai vraiment plus aucune attache dans ce pays...

 

 

25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 08:23

Voila, l'aventure touche à sa fin, départ le 28 en fin d'après midi de Suzhou et décollage prévu à 23h55 depuis l'aéroport de Shanghai Pudong, pour arriver en France le lendemain... J'ai commencé à faire ma valise et sélectionner ce qui va rentrer en France et ce qui rester ici, de façon à limiter au minimum la surcharge bagage que je vais devoir payer... 20 kilos pour neuf mois de séjours c’est vraiment ridicule!

Comment dire... rentrer comme ça au bout de 9 mois, ça risque d’être un choc terrible mais ça va surement me faire du bien malgré tout, je suis content à l'idée de revoir ma famille que je n'ai pas vu depuis mon départ de France l'année dernière... Mais je serais quand même bien resté quelques mois de plus!

 Car Je suis plus que jamais amoureux de cette ville; au point que je pourrais envisager d'y passer le reste de ma vie, même si il y a quelques détails qui m'agacent et certaines choses que je déteste... genre la façon de conduire des chinois, le manque de respect concernant les piétons (m’enfin bon c’est la Chine hein aussi, faut pas trop en demander…). Mais surtout la chose que je supporte le moins, c'est le climat! Froid et très humide l'hiver, on se les gèle vraiment, alors que les températures ne sont même pas négatives, cela vient aussi du fait qu'il n'y a pas de chauffage dans la région...  

Et l'été forcement c'est l'inverse très chaud et très humide, on a l'impression d'être constamment dans un hammam, cette sensation d’avoir tout le temps la peau moite et les vêtements humides, c'est vraiment l'horreur! Vive l'inventeur de la climatisation, même si les chinois en abusent un peu trop et qu'avec l'alternance chaud/froid c'est facile de tomber malade...Il n’y a que l’Automne d’agréable en fait. 

 Mais tout ça n’est pas assez pour me donner l’envie d’aller vivre ailleurs. Car justement un des plus gros inconvénients à vivre ici, c’est qu’on a plus du tout envie d’y partir… Durant les weekends et les vacances, j’aurais pu me motiver à bouger, aller voir ailleurs… Mais non, pas envie. Comme pour Shanghai qui est désormais à moins d’une heure de train grâce aux nouveaux trains express, sur 9 mois je n’y serais pas aller une seule fois!!! (sauf pour prendre l’avion ou pour un changement de train)

Par rapport à 2005 le nombre d’étrangers a considérablement augmenté, je trouve ça dommage, ça modifie un peu le comportement des chinois, mais comme ils restent pour la plus part groupé comme des troupeaux, vivent entre eux, sortent entre eux, dans des restos, bars, boites spécialement pour expats… Il y a encore pleins d’endroit de la ville ou ils n’osent encore pas s’aventurer…

Concernant le stage le bilan est assez moyen mais bon ce n’était pas le seul objectif de mon séjour…

Pour le reste, j’aurais réussi à m’intégrer plus que je le croyais possible, je fréquente quasiment que des chinois et niveau Mandarin, les progrès entre mon arrivé et mon départ sont tout simplement énormes, le tout sans avoir pris de cours, simplement en écoutant, posant des questions et pratiquant quotidiennement, mais avec l’aide de quelques chinoises aussi héhé forcement.

Il y a des tas trucs auxquels je me suis habitué genre le bruit, marchander les prix, la bouffe que j'ai fini par apprécier, au point de surpendre mes plus anciens potes chinois lorsque je choisissais de moi même un resto chinois pour aller diner... et surement d'autres choses qui ont tendance à agacer les nouveaux venues, que j'ai oublié vu que je n'y préte plus attention...

Concernant le bruit, j'adore malgré tout encore me promener dans les quartiers les plus anciens et les plus reculés de la vieille ville, le coeur et l'âme même de Suzhou, ou règne le soir un silence extraordinaire, un véritable luxe en Chine! Lorsque parfois je sature ou si j'ai simplement envie de me détendre, rien ne vaut une ballade nocturne dans ces quartiers inconnus des touristes et des expats, mais également délaissés par de très nombreux habitants de la ville... Lorsque parfois j'ammenais une copine ou un copain chinois natif de Suzhou, ils avaient un peu honte car même si ils connaissaient l'exsistence de ces quartiers, c'était la première fois qu'ils s'y rendaient et guidé par un étranger en plus!

Malheureusement là c’est un peu le stress, encore tellement de choses que je voudrais faire, voir avant de partir… et vraiment plus assez de temps, je commence à dire au revoir aux gens même si je déteste ça…

Maintenant une chose est sure, il faut que je trouve le moyen de revenir!

 

 

 

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 07:20

Hier soir j'ai découvert un des avantages (et pas des moindres) que j'avais à vivre à Shanghai et que l'on n'a pas à Suzhou:

Les moustiques!!!

Etant donné que Suzhou est batie sur l'eau et que j'habite à coté du plus grand lac de la ville, on est complètement envahis!!!

Hier soir, rien que dans ma chambre j'en ai tué 11; et la veille 6!!! D'ailleurs je me demande encore par ou est ce qu'ils rentrent, je laisse toujours ma porte fermée, n'ouvre jamais ma fenêtre et ai scotché le bas de la porte pour accèder sur le balcon... Vraiment je ne pige pas, ils ne passent tout de même pas à travers les murs!

J'étais tellement excèdé que sur le coup d'1H du matin, je me suis réhabillé, puis j'ai pris un taxi pour me conduire en ville, forcement on est pas foutu d'avoir un seul 24/24 dans le S.I.P.! pour aller acheter une bombe anti-moustiques et quelques boissons pour me rafrechir un peu... Car le diffuseur que l'on branche à une prise que j'avais acheté 2 semaines plus tôt est particulièrement inéfficasse!

Et encore heureux que je ne suis pas situé dans une zone géographique concernée par le paludisme, car sinon vu le nombre de fois que je me suis fait piqué, j'aurais eu de fortes chances de l'avoir choppé...

Mais bon, je ne retournerais pas vivre à Shanghai pour autant...

 

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 14:03

Le cinéma coréen cartonne en Chine, surtout les comédies romantiques; j'ai fini par m'y mettre aussi par curiosité tout d'abord afin de comprendre le pourquoi du comment, puis je suis tombé amoureux du genre (et des actrices aussi^^) au points que plus des 3/4 des films que j'achète en Chine maintenant sont des films coréens... Surtout que la langue coréenne est vraiment à tomber par terre au niveau sonorité, je regarde toujours en VO sous titré tellement c'est bon à entendre même si l'on ne comprend rien.

Tout d'abord je voudrais vous présenter le tout premier film coréen que j'aurais vu dans ma vie, celui qui m'a converti (et converti mon colloc aussi):

 

 엽기적인 그녀 (My Sassy Girl)

 

Comédie sentimentale de 2001, drôle et émouvante réalisé par Gwak Jae-Yong avec en plus la superbe et sulfureuse Jeon Ji-Hyeon qui reste mon actrice favorite du moment...

 

Synopsis: Meet Gyeon-Woo, jeune homme pas plus chanceux que ça. Un soir, alors qu'il prend le métro pour rentrer chez lui, l'étudiant tombe sur une très jolie demoiselle complètement émechée qui se tient bien trop près de la bordure du quai; il se précipite pour éviter que le train rentrant en gare ne la percute. Pour notre héros, cet évènement marque le début d'une amitié hors-du-commun qui rime avec abus, violence, humiliation, séjours en prison et déveine généralisée...

 

 Si vous aimez celui-ci, voici une liste de films que vous recommande pour la suite:

 

- 내 여자친구를 소개합니다  (Windstruck)

Toujours  dans la catégorie comédie romantique, du même réalisateur que ma Sassy Girl et toujours avec Jeon Ji-Hyeon, ce film sème un trouble car l'histoire pourrait se passer juste avant my Sassy Girl, sans pour autant que le lien entre les 2 films soit complètement établis...

         -----------------------------------------------------------------------

 

 

- 시월애 (Il Mare)


Encore avec la belle Jeon Ji-Hyeon et réalisé par Lee Hyeon-Seung, ce film sentimental mélange adroitement histoire d'amour et une pointe de science-fiction avec une sorte de voyage à travers le temps... Film magnifique à voir tout simplement...

-----------------------------------------------------------------------

 

 

- 미녀는 괴로워 (200 pounds Beauty)

Comédie de 2006 réalisé par Kim Yong-Hwa, avec dans les rôles principaux  Kim A-Jung, Ju Jin-Mo, Seo Yun, Kim Hyun-Sook, Im Hyeon-Sik, Lee Han-Wi, Lee Won-Jong, Park Hwi-Sun; stigmatisant l'utilisation sytématique et abusive de la chirurgie plastique dans le milieu du showbiz sud-coréen...

-----------------------------------------------------------------------

 

- 누구나 비밀은 있다 Everybody has a little secret

Comédie romantique de 2004 réalisé par Jang Hyeon-Su, c'est l'histoire d'un playboy qui séduit et sort en même temps avec 3 soeurs aussi belles les unes que les autres... A voir absolument!

-----------------------------------------------------------------------

 

- 그녀를 모르면 간첩 A Spy Girl

 

Encore une comédie romantique de Park Han-Jun, bref une "teen comedy" à la coréenne, avec de l'humour et des effets spéciaux bien asiatique... Ce film raconte l'histoire d'un jeune sud-coréen qui croit tomber amoureux d'une nouvelle et superbe employée du fast-food situé juste à coté son école, alors qu'il s'agit en réalité d'une redoutable espionne nord-coréenne...

-----------------------------------------------------------------------

-  괴물(The Host)

Sortie en 2006, réalisé par Bong Jun-Ho, ce film horreur science-fiction, change beaucoup de ce que l'on a l'habitude de regarder chez nous... Bref ça change et ça fait du bien

-----------------------------------------------------------------------

 

 

- 빈집 3-Iron

Drame psychologique purement asiatique, émouvant et déstabilisant réalisé par Kim Ki-Duk, à voir également, du même réalisateur:

- 봄 여름 가을 겨울 그리고 봄 (Spring, Summer, Fall, Winter... and Spring)

 

- 섬 (The Isle)

-----------------------------------------------------------------------

 

- SummerTime

Réalisé par Jae-ho Park, ce film classé dans la catégorie "Drame érotique" est boulversant et déstabilisant comme tous les films coréen du même genre que j'ai pu voir... D'autres sont même instructif montrant du doigt un aspect culturel que l'on retrouve en Chine, Corée et Japon: la prostitution et traffic de femmes ou encore marriages arrangés...

-----------------------------------------------------------------------

 

- 복수는 나의 것Sympathy for Mr. Vengeance

- 올드보이 Old Boy

- 친절한 금자씨 Sympathy for Lady Vengeance


3 excellents films d'un des plus célèbres réalisateur Sud-coréen: le mondialement connu Park Chan-Wook; traitant tous les 3 de la vengeance. Il a su méler très habilement drame, crime et thriller avec une pointe de comédie; du grand cinéma!
-----------------------------------------------------------------------

 

 

Bon je vais m'arrêter là, même si il a encore beaucoup d'autres films que j'adore, si vous voulez en découvrir plus par vous même, je vous conseille les liens suivant:

http://www.fluctuat.net/2140-Cinema-coreen-selection-de-liens

http://soju22.net/

http://www.asiandb.com

http://www.dvdasian.com/

12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 07:01

voici l'article insolite du jour, après avoir censuré "les mémoires d'une geisha" parce que les rôles sont joués par 2 actrices et super stars chinoises (Gong Li et Zhang Zhiyi) et donc jugés dégradant pour l'image de la femme chinoise, voici le tour de "Pirates des Caraïbes 3"

PEKIN (Reuters) - La Chine a censuré des extraits du dernier opus de la trilogie "Pirates des Caraïbes" sous prétexte que le film était "diffamant et dégradant pour les Chinois", a rapporté vendredi une agence de presse locale.

Le rôle de la star hong-kongaise Chow Yun-Fat, quijoue un seigneur pirate aux côtés de Johnny Depp, a été réduit de moitié pour ne finalement apparaître à l'écran que dix petites minutes.

Le rapport des censeurs chinois cite un extrait du magazine The Popular Cinema pour justifier ces coupes dans le scénario.

"Le capitaine incarné par Chow est chauve et son visage est terriblement effrayant. Il a une barbe fournie et des ongles longs, dont l'image renvoie à la vieille tradition d'Hollywood de diaboliser les Chinois", indiquait le magazine.

La question que je me pose maintenant est: "est ce que la contrefaçon du film que j'ai acheté 6 yuans (60 centimes d'euro) chez le marchant de dvd du coin de la rue (qui a pignon sur rue, malgré le fait qu'il vend quasiment uniquement que des copies) est la version censurée ou pas???"

Car ou va-t-on si même les versions pirates deviennent censurées...

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 02:33

Ce samedi, j'ai passé une excellente soirée en compagnie de l'équipe de France de Handball, les champions du monde en titre...

 

Tout à commencé, jeudi dernier, par un coup de téléphone d'un pote chinois qui venait de voir aux infos que l'équipe de France venait d'arriver à Suzhou dans le cadre d'un tournoi, opposant la France , la Chine , le Japon et la Corée du Sud... (le camp d'entrainement de l'équipe de Chine est basé à Suzhou)


Je transmets donc l'info, à mon colloc, grand fan de handball, qui s'empresse de s'arranger pour avoir son vendredi après midi de libre, afin d'aller voir le match contre la Chine.

 

 

Forcement il se retrouve seul supporter français paumé dans une foule de Chinois pour assister une lourde défaite de la Chine 35-21... (Jeudi ils avaient écrasé les coréens 41 à 21.)


Du coup il réalise son rêve de pouvoir approcher les joueurs et discuté avec eux... Il leur propose une sortie en boite, ceux-ci acceptent volontiers, mais samedi soir, car ils doivent encore jouer contre le Japon, qu'ils écraseront 30 à 22... Oui le Handball n'est pas le sport le plus populaire en Asie...
Donc samedi durant l'après-midi alors que je m'entraine aux platines du MAYA, j'en profite pour leur réserver 2 tables au carré VIP...
Après un léger contre temps, tout le monde fini par arriver devant le MAYA, après une séance photos devant la porte, la soirée peut enfin débuter... Après de longues explications concernant les coutumes locales en boite, ils finissent enfin par commander plusieurs bouteilles, mais se servent à la française devant les yeux étonnés et déconcertés des serveurs et serveuses...


 

Contrairement à certains footballeurs jouant à haut niveau que j'ai pu rencontrer, ils n'ont vraiment pas la grosse tête, ils sont tous vraiment sympas et très ouvert... Ils posent pleins de questions sur la Chine , comment on atterrit ici, ce qu'on pense de la vie locale, d'ou on vient en France, les études qu'on a fait...

 

 
L'ambiance commence à monter le DJ lance une spéciale dédicace, ce n'est pas tous les jours qu'ils reçoivent une équipe championne du monde... les joueurs commencent à s'intéresser aux dés, on leur apprend rapidement comment jouer et comment compter en Chinois avec les mains; après quelques minutes d'entrainement les plus chauds vont déjà défier quelques chinoises à droite à gauche...

 

 

L'ambiance monte encore d'un cran, au niveau musical, mais aussi du fait que certains ont déjà enchainé pas mal de verres et sont chauds bouillants, ça danse, ça gueule, ça chante... Une chenille se forme dans la boite et commence à en faire plusieurs fois le tour...

 

 
Vers 1h du matin l'ambiance se calme un peu, 2 groupes se forment, je dirige le groupe des affamés vers le Mcdo 24/24 de GuanQianJie et Paul dirige l'autre groupe qui a plus soif que faim vers le SOS...




 

Avant que l'on se sépare un des joueurs me file un peu d'argent pour que je lui ramène un menu...
Les menus commandés, on se pose dehors pour manger, quelques jeunes chinois trainant encore sur GuanQian, malgré l'heure tardive, viennent taper ou du moins tenter de taper la conversation...

 
 

On fini par rejoindre les autres au SOS, je livre le menu bigmac au jouer qui me l'avait demandé, celui ci me remercie en me tendant un verre... On opte rapidement pour bouger au Kbar, vu que l'ambiance n'est plus terrible ici... certains décident de rentrer se coucher, mais encore une bonne dizaine décide de suivre...


les Chinois et les 3 ou 4 expats présent regardent avec un drole d'air notre groupe de géant dont la taille moyenne doit être vers 1m85, débarquer... Une dédicace du DJ en l'honneur des champions du monde de Handball leur apporte une explication...

 



Encore 2 bouteilles de Vodka plus loin, cette fois tout le monde est bien chaud, malgré que l'ambiance est assez calme au Kbar contrairement à d'habitude... Plusieurs joueurs font tomber la chemise, d'habitude, les videurs interviennent immédiatement pour demander de remettre ses vêtements, mais là vu qu'ils ont à faire à une dizaine de blanc et de black dont plusieurs armoires à glaces, genre plus d'1m95 pour 95Kg, bref ils laissent faire...




 

Idem certains joueurs, pour le fun s'amuse à aller draguer ouvertement des chinoises ayant déjà un copain, le genre de comportement suicidaire, qui risque normalement de vous couter un violent tabassage en règle et une nuit aux urgences dans le meilleur des cas... Mais là face au nombre et au gabarit des gars, les chinois n'osent rien dire... Le spectacle est à mourir de rire... Genre un joueur invite la plus belle chinoise de la boite à venir sur notre table boire un verre, celle ci semble ravie et s'empresse d'accepter, mais son copain qui est plus petit qu'elle en plus, la chope par le bras, et l'engueule pour qu'elle reste avec lui... Le joueur va les voir et demande au chinois avec un air méchant "il y a un problème"; le chinois mort de trouille, affiche un sourire gêné et répond "non non, pas de problème"... le joueur lui donne une tape amicale et lui dit de se détendre il voulait simplement déconner...




 

Vers 4h tout le monde semble être calmé et décidé de rentrer... On s'assure que les chauffeurs de Taxi connaissent l'Hôtel ou les ramener, puis il est temps d'aller se coucher aussi...

Ils nous proposent de remettre ça lundi soir après un autre match amical contre la Chine... à suivre...

5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 04:05

J'en parlais dans mon article sur Internet en Chine et je suis tombé sur cet article qui semble confirmer que les poids lourds chinois veulent désormais aller voir ailleurs... Affaire à suivre donc...

Il sera intéressant de voir comment ils vont gèrer leur service de téléchargement gratuit de mp3, vu les nombreux litiges en cours au niveau des droits d'auteurs, affaire à suivre de très près!

D'un point de vu personnel, je pense qu'on est vraiment très loin du jour ou les européens utiliseront massivement un moteur de recherche chinois...

 

lundi 4 juin 2007, 18h36
Les moteurs de recherche chinois à l'assaut de l'Europe?

 

Baidu bientôt à l'assaut de Google sur le marché européen? Le moteur de recherche chinois devrait annoncer son offensive courant juin, selon les informations recueillies par le Sunday Telegraph.

Fort de sa position de leader en Chine avec 57% de parts de marché, Baidu voudrait tenter l'ouverture à l'Ouest. La société a déjà ouvert une filiale  au Japon et a passé des accords avec des compagnies comme la maison de disques EMI, pour obtenir du contenu.

Toujours selon le quotidien britannique, l'autre grand moteur de recherche chinois Alibaba, dont Yahoo détient 40% du capital, aurait lui aussi des ambitions européennes. Mais les sociétés se sont toutes deux refusées à tout commentaire.

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 13:31

Il est temps de raconter une mésaventure qui a bien failli me faire rentrer plus tôt que prévu en France...

Mais commençons par le commencement: nous sommes en septembre 2006, je vis mes derniers jours de stage au siège social de la boite en France, avant de me faire envoyer dans la filiale chinoise... On s'occupe donc des formalités administratives, en particulier le visa, il est prévu que j'ai un visa de 6 mois et qu'il sera renouvelé sur place avant d'arriver à expiration. jusque là pas de problème.

Avant de partir la boite m'offre une semaine de vacances, je rentre donc chez mes parents en Bretagne en profiter.
Je reçois quelques jours plus tard par courrier mon billet de train et d'avion, ainsi que mon passeport avec mon nouveau visa, je vérifie si tout est ok. Il y a un truc qui me dérange au niveau du visa, il est bien valide 6 mois, mais cette histoire de 90 jours après entrée, me perturbe.

Une fois arrivé en Chine, je pose la question à la secrétaire chinoise qui s'occupe habituellement des visas, elle me dit qu'il y a aucun problème, il est valide 6 mois, je n'ai pas besoin de sortir du territoire au bout de 90 jours et que je n'ai pas besoin n'ont plus de changer avant 6 mois... Je ne suis pas trop rassuré, mais elle insiste, "si si, t'inquiètes pas, c'est mon boulot, il n'y a pas de problème, j'en suis sure..."

Bon Ok, je décide de lui faire confiance.

5 mois plus tard, je vais la voir et lui dis qu'il est temps de s'occuper de renouveler mon visa, elle me dit pas de problème, elle le fera 2 semaines avant qu'il expire, car desfois si on fait une demande trop tôt, elle sera refusée. Bon d'accord, on fait comme ça, 2 semaines avant que mon visa expire je lui confie mon passeport pour qu'elle aille faire les démarches au près des autoritées chinoises.

1 semaine plus tard, je lui demande ou ça en est, elle me répond qu'il y a un problème, un gros problème...

En effet lorsqu'elle a soumi ma demande de visa, on lui a répondu que ça faisait presque 3 mois que je séjournais illégalement en Chine. Aïe, pas cool!

Je lui demande comment ça va se passer,  elle me répond qu'il va falloir que je me rende dans un commissariat pour une sorte de garde à vue et devoir m'expliquer avec les autorités. Ca s'annonce pationnant tout ça!

Ce Vendredi la secretaire m'informe que le grand jour est pour aujourd'hui. En début d'après midi je me rend donc dans le commissariat central au siège du gouvernement local du SIP, je me retrouve dans une petite pièce avec un énorme policier chinois qui me regarde méchament, gloups.

Commence alors un intérrogatoire avec des questions d'abord assez logiques, genre pourquoi je n'ai pas renouvelé mon visa dans les temps... Puis des questions beaucoup plus surprenantes comme mes études, la profession de mes parents, mon nombre de frère et soeur, ce que j'aime faire de mon temps libre, si j'ai des amis chinois qui peuvent témoigner de mon bon comportement...

Bref tout ça ne me met pas très à l'aise... Le temps passe, les questions fusent, ça rigole pas. Par moment il s'absente en me laissant poireauter presque une demi-heure...

Là ou ça se complique, c'est au niveau de la raison de mon séjour en Chine, oui je suis en stage, mais bon je dois mentir un peu, dire que je ne suis pas rémmunéré mais juste là pour observer et m'instruire sur le bon fonctionnement d'une entreprise en Chine et sur le milieu des affaires chinois, enfin du blabla quoi...

Sauf que ça a du mal à passer, vu que ce matin j'avais un rendez-vous d'affaire suivi  d'un déjeuné et que je n'ai pas eu le temps de me changer; ce qui fait que je suis en costard cravate qui doit faire surement pas loin du double de son salaire mensuel... Heureusement, j'ai ma carte étudiante de l'année dernière dans mon porte-feuilles, il en fait une photocopie et semble avaler le morceau...

L'intérrogatoire terminé, il me dit que j'ai quand même de la chance d'avoir des guanxi (merci Tina malgré tout)
sinon je serais renvoyé en France par le prochain avion...

Il m'informe sur un ton solanel de la suite des évenements. L'amende par jour de séjour en Chine avec un visa expiré est de 50 euros, mais heureusement pour moi, le maximum qu'on puisse me demander est 500 euros. Ensuite si je refuse de payer, j'ai 2 options:
un séjour de 20 jours en prison ou une expulsion vers la France avec ensuite une interdiction de séjour à vie en Chine... Pas cool!  Ca fait froid dans le dos, surtout que cela fait 3 ans que j'ai décidé de spécialiser mes études sur la Chine...

Il me conseil bien sur de payer l'amende... Et j'accepte, je n'ai guère le choix.

Je dois d'abord remettre par écrit l'ensemble des réponses à l'interrogatoire dater signer le tout, remplir encore quelques questionnaires. Puis il me dit que mon dossier passera en jugement dans les 2 semaines, il ajoute qu'il me mettra une bonne apréciation car il pense que, pour reprendre ses mots "je suis un bon gars, pas le genre à venir en Chine pour aller trainer dans les bars à putes"... Merci ça fait plaisir!

Enfin bref, il est persuadé que le jugement sera favorable et que je ne serais pas expulsé. je serais ensuite rappelé pour venir payer l'amende.

Arrive ensuite le moment le plus insolite, il me demande de rédiger 2 pages d'écritures d'excuses au gouvernement chinois tout en invoquant les raisons de mon séjour en Chine... Celle là est bonne alors!

Je n'ai pas trop le choix je m'execute...

Du coup j'y aurais passé mon après midi entier.

Je repasse quand même aux bureaux pour envoyer un email à mon patron en France pour lui expliquer la situation et aborder le sujet délicat "qui va devoir payer l'amende"... J'essaye de ne pas être méchant  dans mes mots avec la secrétaire fautive...

Il est 6 heures de moins en France, ça travaille encore, je décide donc d'attendre un peu pour avoir la réponse.

Elle ne tarde pas trop, je ne comprend pas tout, je commence à lire et comprend mieux, la secrétaire qui avait surement peur de se faire trucider ( ce qui est compréhensible quand on connait les sauts d'humeur du big boss) a renvoyé un email dans mon dos disant que tout ça est de ma faute que je ne l'avais pas prévenue assez tôt, mais quelle "Tuuuuuut" (censuré)!!!

Du coup je me fais incendier dans le mail de mon patron je me fais traiter de branleur et de petit con et le pire dans tout ça c'est qu'il m'annonce que la boite ne payera jamais l'amende, mais quel "tuuuuuuuuut" (censuré)!!!

Bref ça va mal je vais devoir payer de ma poche, je suis furieux, je crois que c'est la goutte d'eau de trop qui fait déborder le vase, je me casse de cette boite de merde!

Je regarde vite fait combien d'argent de coté, aîe, ça ne va pas suffir, j'ai trop dépensé lors de mes dernières vacances à Pékin... Du coup j'envoie un email aux parents pour leur expliquer la situation et me demander de m'envoyer la somme manquante pour payer l'amende...

La réaction ne tarde pas non plus, mon père me téléphone sur mon portable, il me dit que pour l'argent ce n'est pas le problème,mais il me demande de me calmer,et de bien réfléchir avant d'aller envoyer tout valser et quitter mon stage...

Tout ça me ruine le moral, heureusement que les amis sont là pour le remonter un peu, rien ne vaut une bonne soirée entre potes, même si sur le coup j'aurais fini minable...

Les jours passent, je ne décolère pas, je ne fous plus rien au boulot et j'ai déjà rédiger l'email annoncant que je me casse. Je commence à chercher un petit job qui pourrait éventuellement me permettre de rester jusqu'à fin juin comme prévu au départ...

Grâce à une autre collègue, je passe rapidement un entretien pour une sorte de supermarché de produits d'importation et destiné à une clientèle expat. Ca se passe bien, une partie de l'entretien aura même lieu en chinois. Ils me disent que j'aurais une réponse dans quelques jours...

Fin mars, on me rappelle au commissariat pour payer l'amende et lancer la procédure pour obtenir enfin mon nouveau visa... Après avoir de nouveau remplit de la paparasserie, direction la banque, oui ça m'a surpris, il a fallu aller verser le cash de l'amende sur un compte spécifique...

Début Mai mon visa est enfin disponible, je récupère mon passeport. Après réflexion je décide malgré tout de rester et de terminer mon stage, mais je me contenterais désormais du service minimum...

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 06:04

Hier en lisant les news, je suis tombé sur cet article qui m'a fait marré, puisque l'équipe de français de Pernod Ricard dont il parle, nous l'avons croisé la semaine dernière au Baidu, ils avaient réservé le plus gros carré VIP de la boite, afin de venir voir et essayer une soirée à la chinoise...

Cependant l'analyse du journaliste n'est pas tout à fait exacte, le whisky est déjà l'alcool le plus populaire dans les boites en Chine, celui qu'on ne voyait pas avant et qui commence à monter, c'est le COGNAC!

 

L'alcool qui monte en Chine, c'est le whisky

Par Par Philippe MASSONNET

dim 27 mai, 14h09       

 

SHANGHAI (AFP) - Au royaume des alcools blancs, ce sont les bruns qui ont la cote, et le whisky est en train de s'imposer comme la boisson des yuppies en Chine.

Ringard le Maotai local. Pas un bar, pas une discothèque de Shanghaï ou Pékin, et de villes moins branchées, où le whisky n'inonde pas les tables. Pas au verre mais à la bouteille que l'on se partage entre amis tout en jouant aux dés.

 

Selon le groupe français Pernod Ricard (Paris: FR0000120693 - actualité) , qui revendique la position de leader dans le whisky en Chine avec la vedette du moment, le Chivas Regal, les produits importés sont parmi les spiritueux vendus sur le marché chinois ceux qui enregistrent la plus forte croissance.

La hausse en volume a été d'environ 30% par an au cours des cinq dernières années.

Ne représentant encore que moins de 10% de la consommation d'alcools en Chine, la marge de progression est grande pour les alcools étrangers.

"Contrairement au cognac qui est surtout bu dans le sud du pays, le whisky est vendu maintenant partout en Chine", affirme le patron du groupe français pour la Chine , Philippe Guettat.

Et même si Pernod Ricard ne détaille pas ses chiffres de vente de whisky, la forte croissance est bien réelle en Chine dans ce domaine, pour le numéro deux mondial des vins et spiritueux comme pour ses concurrents.

Pour la première fois en 2006, la Chine est entrée dans le Top 10 des pays importateurs, selon les chiffres de la Scotch Whisky Association (SWA), basée à Edimbourg en Ecosse.

La valeur totale des importations a progressé de 27% sur un an, à 58,2 millions de livres (environ 40 millions d'euros).

"Les gens en consomment de plus en plus, surtout dans les night-clubs", explique Stefen Deng, l'un des directeurs du distributeur Maxxium, qui vend en Chine l'américain Jim Beam ou l'écossais Highland Distillers et son fameux Macallan.

"Il n'y pas encore de tradition de boire à la maison. Chez soi, c'est plutôt du vin, des alcools doux ou des alcools blancs, ce n'est pas une question d'argent, le whisky ou le cognac sont davantage liés à une atmosphère, une ambiance", ajoute M. Deng.

La bouteille de Chivas est souvent vendue autour de 500 yuans (50 euros) dans les clubs.

Les yuppies sont attirés par les marques chères, les étiquettes clinquantes, plus par souci d'épater la galerie que par goût, et les exportateurs de whisky se frottent les mains en écoulant en Chine des produits haut de gamme.

Peu de Chinois font encore la différence entre un 18 ans d'âge pur malt et un scotch bon marché.

De toute façon, pour beaucoup de jeunes, la mode est de boire le whisky mélangé à... du thé vert glacé. Une touche d'exotisme, une touche locale, le cocktail fait fureur dans les boîtes de nuit.

Une attitude et une habitude qui font le bonheur des contrefacteurs. Comme tous les produits en Chine, surtout ceux qui se vendent bien, le whisky a ses imitations. De pâles copies jusqu'aux breuvages imbuvables.

Le procédé le plus simple consiste à récupérer les bouteilles vides de whisky célèbres et à les remplir avec un liquide premier prix.

Si les autorités chinoises démantèlent parfois des ateliers clandestins, les grandes marques tentent de trouver des parades en amont avec des bouteilles et des bouchons a priori non réutilisables.

Pour l'instant, la casse a été limitée et les ventes de vrai whisky n'ont pas vraiment souffert.

Plus généralement, malgré l'euphorie actuelle, des interrogations demeurent toutefois sur l'avenir de cette boisson en Chine, selon certains experts.

"Le marché du whisky est dynamique mais en fait pas très solide. Les gens sont toujours à la recherche de nouveautés, ils ont surtout tendance à suivre la mode. Alors oui, les ventes vont encore progresser mais la croissance pourrait bien ralentir", estime Fu Leibin, rédacteur en chef du magazine chinois Food and Wine.