• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 06:08

lolympics.gif
Ça y est, c'est parti... et qu'est qu'ils auront pu nous casser les couilles avec leur jeux à la con, vivement qu'ils se terminent... (même si après je crains que l'Expo Universelle de Shanghai 2010 prenne le relais...)

Mais bon, j'espère qu'ils vont se couvrir de ridicule aux yeux du monde entier, car il est évident qu'ils ne les méritent pas! Seulement, quand on leur a attribué ces jeux, on ne pouvait malheureusement pas le savoir...

Pour moi ces J.O. ne sont qu'une sombre farce, l'apologie de plus grosse dictature du monde qui se sert de cette évènement sportif pour se légitimer aux yeux du monde entier et assoir d'avantage son emprise sur son peuple.

Le constat est déjà bien triste:

- l'amélioration des droits de l'homme en Chine promise lors de l'attribution de ces J.O.??? Promesse non tenue! la situation a même empiré... puisqu'ils se servent de la "menace terroriste planant sur les J.O." pour réprimer d'avantage.

- l'accès libre à internet promis aux journalistes??? Promesse non tenue également!
les premiers journalistes arrivés au centre de presse de Pékin n'ont pu que constater qu'on leur a donné qu'un accès limité à internet au contenu filtré par le "Great Firewall of China".
Bienvenue en Chine les mecs! (même si quelques jours plus tard, les autorités ont affirmé avoir partiellement levé cette censure, juste pour les journalistes bien sur, et que cette levé concerne à peine une dizaine de sites)

- L'air pure à Pékin?!? Ça c'était bien une promesse à la Chinoise... bien qu'il parait que la qualité de l'air se soit améliorée, en même temps sur ce point on ne peut pas trop leur faire de reproches, car ils ont quand même pris un maximum d'initiatives et fait pas mal d'efforts (fermetures d'usines, nouvelles lignes de métro, retrait des vieux bus et camions tout pourri polluant à mort, circulation alterné, plantation...) Mais malgré tout, la pollution de l'air est encore 2 fois supérieur aux normes de l'OMS...

- Les soupçons de triche de certains athlètes chinois:  certaines gymnastes chinoises n'auraient pas l'âge minimum requis (16 ans) pour participer aux J.O. certains journalistes auraient retrouver des preuves comme quoi leur date de naissance avec laquelle elles ont été inscrites aux J.O. ne correspond pas à celle de précédentes compétitions.

- l'arnaque aux faux billets des J.O. le site chinois www.beijingticketing.com aurait extorqué à lui tout seul 46 millions de dollars!!! (et les escros courent toujours...) et il y aurait une dizaine d'autres sites... le tout dénoncé à peine une semaine avant le début des J.O. alors qu'ils sévissaient depuis des mois...

- la propagande fatiguante et usante dont on est victime depuis des mois et qui s'intensifie, dernier exemple en date: une série télévisée consacré à la "force anti-terroriste" de 100.000 soldats déployés à l'occasion pour arrêter des "indépendantistes tibétains, les terroristes fanatiques musulmans du Xinjiang et les mafieux et dealers de drogues Mongols"... et déjouer leurs plans diaboliques pour gâcher la grande fête nationale que doivent être les J.O., tout un programme!

- Les manifestations déjà réprimées des habitants expulsés du quartier de Tianmen et dédommagés par une somme dérisoire, (un des Hutong les plus emblématiques de Pékin, même si il était en piteux état) et d'après les premières images que j'ai pu voir, le nouveau quartier est hideux, architecture moderno-pseudo-traditionnel, bref une zone commerciale de plus pour nouveaux riches chinois avec des magasins Nike et des starbucks et un encore un aspect de la culture traditionnelle chinoise de sacrifié.

Les jeux n'ont même pas encore commencé que 2 manifestations menées par des petits groupes d'étrangers ont eu lieu, une devant le stade olympique et une autre sur la place Tian An Men, avec à chaque fois des arrestations musclées.

- le fait que le C.I.O. soit devenu le pantin du régime chinois, en cédant sur tous les points et en étant incapables de leur mettre la pression... Concernant le cas de triche soupçonné, ils ont déclarer ne rien pouvoir faire, vu qu'elles possédaient un passeport avec une date de naissance en règle... Concernant internet, ils se réjouissaient que des progrès de la Chine concernant l'ouverture d'internet, juste avant que celle-ci annonce que les journalistes auraient "un accès filtré mais suffisant pour travailler"... La dénonciation tardive du C.I.O. des arnaques de faux billets des J.O. et leur annonce genre: "ouais bah on vous avez prévenu d'acheter uniquement aux points de ventes officiels donc en gros démerdez-vous on ne vous remboursera pas!

- Leur diffusion en différé, pour être sur de pouvoir effacer des images les éventuelles manifestations à l'encontre du régime chinois.

Et quand mes collègues, amis chinois ou tout simplement passants dans la rue, me demandent si je compte aller voir les J.O. à Pékin; je leur réponds en toute honnêteté (mais avec humour quand même) que je boycotte!!! et que je ne suivrais même pas les jeux à la télé...

Mais le pire dans tout ça, c'est que la majorité du peuple chinois, n'y verra que du feu, pour eux ça ne sera qu'une immense fête, symbole de fiérté nationale et leur couronnement comme "la plus grande et plus puissante nation du monde"... les pauvres, si ils savaient...

7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 02:17

Je ne sais pas vraiment par ou commencer, d’ailleurs je ne suis même pas sur de comprendre ce qui s’est passé et au fond, ai-je vraiment envie de le savoir?

 

Mais les faits sont là, ces derniers mois en Chine ont été les mois de trop, une lente et douloureuse agonie durant laquelle un rêve s’est transformé en cauchemar… Les 4 derniers mois ont été plus long que les 9 mois d'affilés de mon précedent séjour.

 

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et peut-être que je m’avance un peu trop car peut-être éprouverais-je de nouveau un manque une fois rentré en France et le besoin de repartir, mais cette fois-ci je crois bien que la Chine c’est terminé pour de bon, car c’est bien du dégout que j’éprouve à l’égard de ce pays actuellement.

 

Je ne pense pas que ça soit un coup tête suite à une baisse de moral passagère, c’est plus lié à une suite d’impressions et de constats réalisés au cours de ces derniers mois.

 

C’est évident que les événements politiques durant ce séjour, (manifestations anti-française, fièvre nationaliste chinoise exaspérante poussée à l’extrême et dénuée de toute logique, renforcement de la censure internet, les problèmes liés aux visas et au contrôle des étrangers présent sur le territoire chinois, histoires de racisme également et autres petits désagréments de la vie quotidienne ici…) ont contribué à modifier en profondeur ma vision de ce pays.

Après je ne suis pas dupe, j’ai également une part de responsabilité, je n’ai pas eu un style de vie des plus saints et des plus constructifs; cela à beaucoup joué également, sans compté le fait que j’ai fait un braquage sur certaines mauvaises habitudes chinoises qui me tapent sérieusement sur le système et dont je n’arrive plus à passer outre comme je pouvais le faire auparavant…

Sans oublier, un appartement bruyant même si sympathique et un quartier que je n’aime pas trop. Bref les bases du séjour n'étaient déjà pas solide, vu que j'ai toujours considéré l'appart et le quartier ou l'on vit comme crucial à la réussite d'un séjour à l'étranger.

 

La pollution et les désagréments que cela génère est également une des pièces du puzzle.

 

Un petit mot aussi sur les chinoises qui ont récemment poussé à bout et profondément frustré plusieurs connaissances expats, moi le premier… C’est vrai que cela joue pas mal sur le moral, cette incapacité à créer une relation stable et sérieuse; même avec des filles ayant à priori une ouverture d’esprit et toutes les qualités pour faire une petite-amie idéale. Outre la différence évidente de culture, le plus dur reste, la différence de logique et de façon de penser. C’est dingue les différences qu’on peut avoir sur la façon d’analyser tel ou tel événements ou choses et réagir en fonction de cela… Vient en plus s’ajouter des problèmes de communications, mésententes et les frustrations que cela peut générer d’un coté comme de l’autre. Pas facile tout ça… Je vais me répéter encore un peu, mais cela me répugne tellement également de voir des filles jolies au point de décrocher une mâchoire sortir avec des vieux gros et moches, mais blindés de fric...

 

Je pense avoir à peu près fait le tour, parfois cela fait vraiment du bien d’écrire ce qui nous passe par l’esprit. Maintenant que j’ai analysé « le problème », reste à trouver comment y remédier! Plusieurs solutions me viennent à l’esprit: tourner simplement la page et en écrire une nouvelle ailleurs, loin de la Chine… Je ne serais pas le premier de ma promo a jeter l’éponge ; c’est tentant, mais un peu trop facile surtout qu’à l’heure actuelle je n’ai pas de plan B et malgré tout ce n’est pas évident de tirer un trait sur une partie de ma vie comme cela.

De plus, je suis quelqu’un d’assez têtu et je ne m’avoue pas vaincu facilement et encore moins face à des chinois… Du coup je pense que je vais passer le temps qui me reste avant de rentrer en France à tenter de corriger le tir en changent radicalement de mode de vie et voir au bout du compte si ça sera effectivement mon dernier séjour en Chine…

 

Même si c’est vrai qu’il ne faut pas généraliser, de temps en temps je tombe encore sur des chinois formidables, avec un cœur et une générosité énorme, curieux de tout et doté d’un sens de l’humour extraordinaire… Mais malheureusement, ce genre de rencontre se fait de plus en plus rare vu le changement de mentalité que subit actuellement la Chine avec sa marche forcé vers la modernité… Et surtout, ce genre de rencontre pourtant génialissime représentant au mieux le choc des cultures ne suffit plus à compenser les désagréments de la vie quotidienne locale.

Published by Julien - dans Autres&divers
commenter cet article
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 07:19

25/07/2007
Voila une question que beaucoup de monde se pose... Oui c'est vrai que l'avenir proche des étrangers en Chine peut sembler très incertain. Il y a des tas de risques qui pourraient compromettre leur présences: le risque économique, surchauffe économique suivi d'une crise économique; le risque politique: invasion de Taiwan par l'armée de libération après les J.O. de Pékin ou l'expo universelle de Shanghai... ou encore révolte dans les campagnes des paysans laissés de coté par la croissance, pour réclamer un meilleur partage des richesses...

Ou tout simplement une poussé de fièvre nationaliste en décidant que la Chine n'a plus besoin des étrangers pour son développement économique et cela se solderait par une expulsion massive d'étrangers...

Je n'ai pas les prétentions d'avoir les réponses, néanmoins voici une affaire qu'il faut suivre de près car cela donnera des indices sur le comportement à venir des autorités Chinoises vis à vis des entreprises et investissement étrangers et surement à terme sur les étrangers eux même... je parle bien sur de "l'affaire Danone vs Wahaha".

article extrait du Ouest-France du 25/07/07

Des Tribulations qui menacent Danone en Chine

En conflit avec son partenaire chinois, le groupe français de l'agroalimentaire demande l'arbitrage de la justice. La France appelle au calme.

La conquête de l'Empire du Milieu par Danone se transforme en tragédie chinoise. Une aventure qui pourrait coûter cher au groupe français. Son PDG, Franck Riboud, se mesure au géant des eaux minérales chinoise, la marque Wahaha, incarnée par son turbulent patron Zong Qinghou. La pièce se joue en trois actes.

Une union tellement rentable

   Tout avait si biendébuté. Danone et Wahaha ou le mariage de la joie des enfants et du pari sur l'avenir. En Chinois "Da Non" signifie "développer ses capacités" et Wahaha évoque le rire des petits chinois. En 1996, ces deux-là s'associent, un mariage de 60 millions de dollar qui ouvre au groupe français les portes de la Chine. Avec 51% du nouvel ensemble, Danone s'empare du numéro un chinois des eaux en bouteille. Et de sa tête, l'emblématique fondateur de Wahaha, Zong Qinghou.

   Sur le papier, Danone détient les rênes, mais, sur le terrain, ses dirigeants laissent Zong continuer à mener la destinée de son entreprise. Et l'attelage fonctionne. Wahaha se diversifie, des nouilles instantanées, des boissons énergétiques, du cola, avec le futur Cola, troisième du marché chinois après Coca et Pepsi. Dix ans après l'union, les 39 filiales de Wahaha réalisent 8,5% du chiffre d'affaires total de Danone.

Le linge sale est déballé en public

Début 2006, au siége de Danone, on enregistre les résultats en hausse de Wahaha mais quelque chose cloche: les ventes augmentent, la production non. Frank Riboud dépêche sur place en toute discrétion, quelques investigateurs. A sa grande surprise, il découvre que son partenaire chinois lui cache une partie de ses activités. Zong Qinghou a mis sur pied un réseau paralléle d'entreprises. Une vingtaine d'usines, gérées par sa fille et sa femme, fournissent le marché chinois en produit Wahaha, sans que le groupe détenu par Danone n'en touche un yuan ( la monnaie chinoise). En clair, Zong organise la contrefaçon de sa propre production. Le patron chinois se défend. Pour lui, ses activités annexes n'étaient pas interdites par l'accord passé avec Danone. Il reproche au passage les aventures extra-conjugales du français. En 2000, le groupe de Franck Riboud s'est allié à Robust, principal concurrent de Zong. Danone cherche à "limiter le développement de Wahaha", accuse-t-il.

Divorce-douleur porté au tribunal

   Après quelques injonctions à Zong, sans effet, Riboud réclame l'arbitrage du tribunal de commerce de stockholm, comme prévu en cas de désaccord dans le contrat de coentreprises. Simultanément, 118 000 litres d'eau Evian ( une marque de Danone) sont bloqués dans le port de Shanghai pour un taux anormal de bactéries. La guerre des nerfs s'organise.

   Début  juin 2007, c'est devant les tribunaux américains que le groupe français porte plainte pour concurrence illégale. Les sociétés mères qui gèrent les entreprises parallèles sont enregistrées aux Etats-Unis. Zong démissione de son poste de président de Wahaha et joue la fibre patriotique. Il accuse Riboud de vouloir mettre la main sur un symbole chinois. "Vous n'êtes pas loin de dire adieu à la Chine", menace Zong dans une lettre ouverte à Danone. Il saisit à son tour la cour d'arbitrage de Stockholm pour violation d'un accord de non concurrence.

Epilogue ouvert

   Cette semaine, l'ambassadeur de France à Pékin appelle à un règlement à l'amiable du litige Wahaha-Danone. En creux, le désamour des deux groupes pose la question de l'investissement étranger en Chine. Zong qui maîtrise production et réseau de distribution en Chine pourrait désormais se passer de Danone. La réciproque est fausse.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
06/08/2008
Il y a un peu plus d'un an que j'ai crée ce post sur mon blog et c'est encore aujourd'hui plus que jamais d'actualité, les expulsions "massives" d'étrangers dont je parlais, sont bien à l'ordre du jour. Notamment à cause de visa devenu très difficile voir impossible à obtenir, soit disant à cause des J.O. Mais pour le moment rien ne prouve que la Chine simplifiera de nouveau les démarches à la fin des Jeux Olympiques...

Plus besoin des étrangers pour son développement? Beaucoup de Chinois moyens en sont persuadés, j'ai pu m'en rendre compte au court de quelques discussions houleuses durant le crise au Tibet et le fiasco provoqué par le passage de la flamme Olympique à Paris. Cependant les chinois les plus pragmatiques savent pertinemment qu'ils ont besoin de nous vu qu'on a encore tellement à leur apprendre.

Et concernant "l'affaire Danone vs Wahaha"
et bien la justice Chinoise a tranché en faveur du patron chinois de Wahaha, au combien surprenant! J'aimerais bien savoir combien il a donné aux juges pour avoir ce jugement favorable confirmé en appel...
Mais ça reste un signe très inquiétant pour tous les investisseurs étrangers en Chine:

Danone: la justice chinoise confirme une décision favorable à Wahaha

AFP -
Mardi 5 août, 11h36

PEKIN (AFP) - La justice chinoise a estimé en appel que la marque Wahaha appartenait bien au groupe du même nom, déboutant ainsi le groupe français Danone, qui estime en avoir les droits d'utilisation exclusifs pour ses coentreprises locales, selon des communiqués séparés des deux parties.

Hangzhou Wahaha Group, fondé par l'ancien partenaire historique en Chine de Danone, Zong Qinghou, a annoncé que la Cour intermédiaire de Hangzhou avait confirmé la décision, rendue en décembre, par un tribunal d'arbitrage de la ville où est basé le groupe chinois.

Danone a regretté mardi une décision "basée sur des questions de procédure" et annnoncé son intention de "s'adresser à de plus hautes autorités judiciaires" chinoises.

Le porte-parole de Wahaha, Shan Qining, a pour sa part estimé qu'elle résolvait "le principal problème" au coeur du contentieux entre le géant français de l'agroalimentaire et le groupe chinois, dans un communiqué transmis à l'AFP dans la nuit de lundi à mardi.

Danone et Zong Qinghou ont été partenaires pendant onze ans, jusqu'à se partager 39 coentreprises, dont le groupe français détient 51%, avant de se déchirer, publiquement depuis l'an dernier, sur une série de sociétés fondées en parallèle par Zong.

Danone reproche à cette quarantaine de compagnies indépendantes de vendre les mêmes marchandises que les coentreprises, sous la marque Wahaha, alors que les coentreprises devraient, selon lui, en avoir les droits d'utilisation exclusif, en vertu des accords de partenariats initiaux de 1996.

Zong réfute ces arguments, affirmant que toutes les démarches nécessaires auprès des autorités chinoises pour valider l'utilisation exclusive de la marque par les coentreprises n'ont pas été accomplies.

L'an dernier, le groupe de Franck Riboud a saisi de son côté le tribunal d'arbitrage de Stockholm.

Il a également entamé une série de procédures judiciaires, aux Etats-Unis notamment, suspendues en décembre pour laisser une nouvelle chance aux négociations portant sur les conditions d'un divorce. Mais ces discussions achoppent sur l'évaluation des co-entreprises.

5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 11:34

Ce soir après le boulot j’ai décidé d’aller jouer au badminton avec plusieurs collègues du boulot, après un court passage chez moi pour changer de vêtements vu qu’il fait extrêmement chaud et que la salle ou on jouera n’est pas climatisé. Je décide de prendre mon maillot de l’équipe de France de football même si ce n’est pas l’idéal après la crise anti-France qu’il y a eu ici, mais c’est ce que j’ai plus de léger.

 

Bon tout ce bordel date d’il y a quelques mois déjà, ils ne sont pas cons à ce point les chinois quand même! Bref j’arrive dans la salle on commence à jouer, jusque là tout va bien, pas de problème. Puis un peu plus tard, débarque l’équipe de boxe locale, bref une vingtaine de molosses, tous avec le maillot de l’équipe de Chine dont même les quelques gamins de 12 ou 13 ans présent, tellement musclé et l’air tellement agressif que je suis presque certains qu’ils auraient pu facilement me casser la gueule. Et comme par hasard il faut que l’espace ou ils s'entraînent soit juste à coté du terrain ou je joue…

 

Certains commencent déjà à me regarder de travers l’air mauvais, puis je ne comprends pas tout mais j’entends des « Français ceci, France cela… ». Oups je commence à regretter sérieusement d’avoir mis mon maillot car s’ils décident de me taper dessus, là c’est évident que je suis un homme mort…

 

Mais non, ils ne sont pas tous méchants les chinois et heureusement! Au final il ne s’est rien passé, ils se sont simplement entraîner, avec peut-être plus d’acharnement que d’habitude, puisqu’ils étaient filmés par la télévision locale, dans le cadre d’un reportage lié aux J.O. Je risque sûrement d’apparaître en second plan durant ce reportage entrain de transpirer comme un bœuf, vu la chaleur atroce qu’il faisait dans la salle; 2èmepassage à la télévision locale youpiii! 

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 03:17
Ahlalalala... qu'est ce qu'on se marre ici!

Hier fut encore une de ces journées hilarantes dans l'empire du milieux...

Pour commencer je me suis taper un fou rire durant la pause en lisant les news, tous mes collègues de bureau m'ont regardé bizarrement et encore plus quand je leur ai expliqué pourquoi...

Bref je lisais les news comme quoi la Chine annonçait que finalement ils censureront l'accès internet des journalistes étrangers... Mort de rire, genre: "ouais on avait promis un accès libre à internet durant les J.O. mais en fait non... on a changé d'avis!".

C'est vrai qu'ils ont 30.000 personnes à garder occupé avec le contrôle d'internet aussi.
Mais en attendant les mecs du C.I.O. passent vraiment pour des cons...

Un peu plus tard, en faisant mes courses au Carrefour, je m'offre un petit bout de fromage, juste à coté de moi il y avait une mère chinoise et sa gamine entrain également de choisir un bout de fromage, la mère s'était finalement décidée. Mais lorsque la gamine voit celui que je prends, elle reste me regarder un moment ébahit, avant de dire à sa mère "hey le laowai il a pris celui là, je veux celui là aussi!" et comme sa mère n'avait pas l'intention de céder au caprice de sa petite impératrice, elle commença à piquer une de ses colères, trop marrant... je ne suis pas resté jusqu'au bout pour voir qui de la mère ou la fille aura eu le dernier mot.

Sur le chemin du retour en vélo, alors que je dépassais par la gauche un autre vélo, un scooter arrive derrière moi et commence à me klaxonner dessus pour que je dégage, je commence donc à me rabattre sur la droite à coté d'un autre vélo, mais cet abruti se rabat aussi et continue de me klaxonner dessus car maintenant il voudrait passer entre moi et l'autre vélo alors qu'à ma gauche il y a assez de place pour laisser passer 2 scooters cote à cote!! leur logique et façon de penser me dépassent totalement parfois!!!

A peine le temps de ranger mes courses, il faut que je ressorte de nouveau prendre un taxi, vu que je risque d'être à la bourre pour rejoindre des potes en ville pour boire un verre...

J'ai du patienter pas mal de temps avant d'en trouver un, mais je suis tombé sur un champion du monde!! Le mec roulait à bloc en permanence, klaxonnait, faisait des appels de phares et gueulait et insultait les autres conducteurs par sa fenêtre de temps à autres... le tout en étant au téléphone!!! Un peu plus loin sur la 4 voies, une voiture roulait un peu trop à gauche sur la voie de gauche et une autre un peu trop à droite sur la voie de droite, du coup le chauffeur est passé entre les 2!! j'ai bien crus que les rétro extérieurs allaient y passer!
Et le mieux, une fois sur Renmin Lu la rue principale traversant la vieille ville de Suzhou de nord en sud, ça bouchonnait un petit peu à un feu rouge, du coup le chauffeur décide de prendre la voie réservé au bus, mais la voie de gauche!!! c'est à dire en contre sens!! et comme un peu avant d'arriver au carrefour et tourner à gauche pour aller sur Shiquan Jie, il y avait justement un bus qui arrivait en face et nous faisait des appels de phares tout en klaxonnant au maximum, le chauffeur donne un coup de frein à main et s'engage pleine balle dans une petite ruelle à gauche avant de retourner à droite pour rattraper Shiquan Jie... Record pulvérisé!!! il a mis seulement 5 minutes pour me conduire de chez moi à Shiquan jie!!!

L'autre chauffeur qui m'a ramené était une véritable tortue en comparaison, le mec pillait même au feux alors qu'il était toujours vert et que le compteur indiquait encore 2s et que d'habitude les mecs continuent de passer même quand ça fait 3 seconde qu'il est passé au rouge...

Durant la soirée, on racontait entre étrangers nos mésaventures respectives avec les chinoises, c'est marrant comme le vent est entrain de tourner, la plus part des mecs que je connais, ne peuvent plus les voir! D'ailleurs la seule fille qui m'a vraiment plus ce soir là était une jolie blonde américaine...

Les seuls qui gardent encore un intérêt pour les chinoises sont ceux récemment débarqués en Chine... et après tout comme on le disait, elles sont à l'image de leur gouvernement, incapables de tenir parole et de respecter une promesse, bref compliqué au possible et pas fiable du tout...
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 02:02

Le weekend dernier, j'ai eu une nouvelle opportunité de mixer à Suzhou à l'occasion d'une soirée organiser pour l'anniversaire d'un pote chinois travaillant au gouvernement local.

La soirée ouverte au public (open bar bière et barbecue à volonté pour 100RMB)  s'est déroulée à Maple House, un Bar lounge japonais chic situé au centre ville de Suzhou et fut plutôt un succès. Sur l'affiche de la soirée, ils n'ont pas eu peur de mettre "DJ Français" malgré la vague anti-française qui remue encore la population chinoise. Le propriétaire, un professeur de droit de l'université de Suzhou, vachement sympa, compte en organiser une autre mi-septembre dans son 2ème bar lounge situé à Ligongdi, nouveau quartier super branché de Suzhou sur les rives du lac Jinjihu.

J'ai mixé à 2 reprises un premier set lounge de 20:00 à 21:30 fut très apprécié du public, de façon à faire monter l'ambiance progressivement, je fus relayé par 2 DJ chinois avant de reprendre de nouveau les platines vers 23h30 pour une session House d'une heure. Durant laquelle j'ai galèré à mort, vu que la vieille table de mixage Pioneer DJM-500 arrivait à bout de souffle, 2 canaux étaient déjà complètement mort et un 3ème phono m'a laché en court de session... Gérer les 4 sources musicales (2CD+2MP3 en provenance de mon ordi) que j'avais prévu, est devenu alors un véritable casse tête... et pour couronner le tout un des CDs que j'avais gravé pour l'occasion ne fut reconnu par aucun des 2 CDJ-800Mk2, sensé pourtant lire le format MP3.

Bref malgré ces quelques problèmes matériels j'ai quand même réussir à m'en sortir et faire une session correcte, pas mal de gens dansaient quand même, en majorité les expats présents et les Shanghaiens ayant fait le déplacement; c'est là qu'on voit qu'on n'a pas vraiment les même gouts musicaux que les Chinois.

Bon en même temps, les DJ chinois ont passé avant de la House commercial alors que je me suis contenter de jouer de l'underground avec des morceaux inédits et inconnus du public ou presque...

La soirée fut suivi d'un after-party au nouveau Baidu.
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 08:13
Ca faisait longtemps que je voulais écrire cet article, mais un conard d'automobiliste m'ayant coupé la priorité en rentrant du boulot (comment ça les priorités ça n'existe pas en Chine?!), m'a motivé à prendre mon appareil photos et faire ces quelques clichés...

Voici l'accès au parking sous-terrain de mon immeuble:

Quelqu'un peut m'expliquer?!?

Et avec un code de le route pareil, on s'étonne qu'après ils conduisent comme des burnes!!!

Autre exemple, l'année dernière juste à coté de chez moi, il y avait un grand rond point au carrefour marquant l'entré du Suzhou New District, mais étant donné que c'était un bordel permanent peut importe l'heure du jour ou de la nuit et sans compter un nombre impressionnant d'accidents rien qu'au niveau de ce rond point (le seul de la ville à ma connaissance), les autorités locales ont décidé de le remplacé par un carrefour à feux, vu que les feux rouges sont le seul point du code de la route à peu près respecté en Chine...
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 03:41

Il faut savoir rester objectif et signaler les changements positifs en Chine quand il y en a.

- Depuis quelques semaines, dans les supermarchés, les sacs plastiques sont devenus payant, oui comme chez nous et forcement dès qu'il y a de l'argent en jeux, les chinois comprennent beaucoup plus rapidement, nombreux ceux sont qui viennent déjà faire leur course avec un sac... En tout cas, c'est un bon geste et une bonne initiative en faveur de l'environnement qui en a vraiment plus que besoin ici. Car voici ou ils finnisaient la plus part du temps:

- Comme c'est le bordel en ville, avec le mélange, vélo, piétons, voitures, bus... Notamment parce que les mecs garent leur vélos n'importe comment sur les trottoirs, poussant les piétons à marcher sur la piste cyclable et réciproquement les cyclistes sur la route...
Du coup un mec plus intelligent que la moyenne a eu l'idée génial de peindre des marques pour délimiter les emplacements de parking à vélos, avec même une flèche indiquant le sens dans lequel on doit mettre son vélo (oui le chinois de base est peu futé). Et le miracle dans tout ça, c'est que c'est globalement les gens respectent ces emplacements, On va finir par s'en sortir!

- Dernier point positif, la police se bouge un peu plus le cul et dans le bon sens.
Ils sont désormais présents à tous les principaux carrefours de la ville aux heures de pointe pour canaliser le trafic, éduquer les conducteurs comme les cyclistes (genre, repousser les mecs en vélos derrière la ligne stop, alors que la majorité s'arrête sur le passage piéton, les empêcher de passer au feu rouge également...) mais également arrêter et confisquer les permis des chauffards les plus dangereux (sauf pour ceux qui roulent en voiture de luxe, bah oui ils ont sûrement de bon guanxi et pourraient causer beaucoup de problème à ces pauvres policiers) et contrôler les vélos et scooters électriques un peu suspect dans le but de tenter de retrouver ceux qui ont été volés... Je leur souhaite bien du courage, parce qu'ils beaucoup de boulot devant eux avant de pouvoir escompter d'avoir des résultats!

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 09:08
Ce vendredi, je suis revenu passer une soirée à Shanghai pour la première fois depuis 3 ans et je crois bien que je n'y retournerais pas avant au moins 3 ans...

Pour commencer la chaleur était encore pire qu'à Suzhou, pour continuer l'air à Suzhou n'est déjà pas de bonne qualité mais lorsqu'on arrive à Shanghai on sent tout de suite que la pollution est encore plus forte, c'est impressionnant, je faisais que de tousser en début de soirée!

mis à part quelques nouvelles tours et des travaux toujours un peu partout sur le bund la ville n'a pas beaucoup changé...

On commence par se faire un Burger King, normal, sorte de pélerinage en fait. Nico nous rejoint, puis on bouge chez une copine à Florent pour boire quelques verres avant de bouger de nouveau en ville.

Bon ensuite, la soirée débute au Barbarossa que je connaissais déjà et qui n'a pas changé d'un poil en trois ans, bref toujours aussi inintéressant on finit par bouger au "I love Shanghai" sur le bund, on m'avait fait tout un foin de ce bar, mais ça reste qu'un vulgaire bar, cependant ils ont quand même de très bon cocktails, en particulier ceux à l'absinthe!

Vers 1h30 on bouge à Attica, toujours sur le bund... J'ai halluciné! J'en avais tellement entendu parler de cette boite, sois disant "la plus branché de Shanghai" ou même Paris Hilton vient "s'éclater"...

Tu parles ouais, bon déjà il faut payer 100RMB, pour rentrer car il y avait un DJ français (Dimitri from Paris) on aurait pu rentrer gratuitement mais un malentendu et un problème d'organisation a fait qu'on a du payer... pour ce prix on a quand même une conso.

Bref sa musique n'était pas trop mal, malgré un sound système pourri, mais il se faisait vraiment pas chier sur les enchaînements, je suis sur qu'un chimpanzé avec un peu d'entraînement peut mixer mieux que ça...

Globalement la boite est nulle, fausse ambiance, pas beaucoup de monde mais blindée d'expats qui croient qu'Attica est le centre de l'univers, comme ces cons de français avec qui je discutais sur la terrasse et qui se foutaient de ma gueule quand je leur ai dit que je préfère la vie nocturne de Suzhou... Mais non quoi! Shanghai c'est trop la fête! Oui bien sur, c'est pour ça que vous faites semblant de vous éclater comme des connards sur la musique de Tragedy...

Laisse tomber, bande de loser...
 
Mais je dois avouer que la terrasse et la vue sur le Bund et Pudong c'est sympa quand même!

Avec Nico, on largue les autres et s'arrache rapidement pour le Muse, devant lequel il y avait au moins 2 Ferraris, 4 ou 5 porsches et des coupés BMW et Mercedes en pagaille... Beaucoup plus de Chinois à l'intérieur, de très belles filles mais superficielles au maximum, impressionnant!

Après avoir fait le tour de la boite, on se casse vu que la musique était à chier. On décide de bouger au G+, là niveau musique ça cartonne à mort par contre, vraiment excellent, en même temps ils ont le meilleur DJ chinois... mais seulement il était 3h30, et il n'y avait que 2 pélerins à danser sur la piste et une dizaine de personnes autour d'une table, bref personne vu la taille de la boite...

à la sortie on tombe sur un français vachement sympa qui y travaille avec qui on reste discuter avant d'aller au Dragon club la boite à after de Shanghai... ambiance toujours aussi minable malgré un excellent DJ qui lui au moins sait mixer et le fait comme un pro! On s'est fait approcher par des putes qui devaient au moins avoir 40 ans, genre "combien t'es prêt à mettre pour moi?". "Non mais tu rigoles, ça va pas la tête? combien toi tu me payerais pour que je couche avec toi", que je lui ai répondu...

bref écoeuré avec Nico on décide de retourner dans son appart prendre quelques affaires avant de repartir prendre le train pour Suzhou, on a du arriver vers 8h le matin, mais bon j'avais vraiment pas envie de rester dormir sur Shanghai...

Coût total de la soirée: 500RMB, ça fait mal pour une soirée aussi pourrie, sachant que pour ce prix là j'aurais pu passer une soirée de folie sur Suzhou...

Bye bye Shanghai et non merci, plus jamais!
Published by Julien - dans Shanghai life
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 02:40

Je sais que cet article était très attendu, en particulier par les quelques fêtards qui ne vont pas tarder à venir me rejoindre ici...

Voici donc comme chaque année, les dernières nouvelles, critiques et le classement des boites de nuit de la ville; ça serait dommage d'arrêter une tradition qui dure depuis 2005 quand même! Et cherchez pas ailleurs vous ne trouverez pas mieux…


Commençons par les fermetures:

cette année nous déplorons la perte de Maya.
En effet la boite a été fermé par la Police et les autorités de la ville après le meurtre d'une des serveuses, poignardée par son époux en pleine soirée, à l'entré principale de la boite.


Au tour des nouveautés maintenant:

- Boiling Club 百度: le deuxième du nom à finalement ouvert et c'est une légère déception, bien que plus grand, avec une plus grande hauteur de plafon et une décoration dernier cris, il est moins convivial que le premier.




- Joys 爵色: anciennement Old House et fermé depuis 2006, la boite a finalement été reprise et a subit d'énormes transformations, ils ont copié le désigne, la décoration intérieur et le concept du Maya, mis à part qu'ils ont rajouté un KTV en plus...
C'est actuellement le lieu branché de Suzhou pour sortir, le weekend c'est archi blindé de monde, c'est également la boite avec le plus de jolies filles; attention quand même, il faut savoir distinguer celles qui sont des hôtesses payées par la boite et celles qui ne le sont pas... Les gens sont plutôt sympa et accueillant, on y trouve pas mal d'étrangers quand même; c'est devenu à la place du Scarlett, le repère de pas mal d’étudiants en échange de l'université de Suzhou. Par contre niveau musique, c'est uniquement Hip hop, Rnb et un peu de pop chinoise chanté en live... et c'est malheureusement très répétitif en plus.

 

Joys en vidéo:

 

- Paris 动感巴黎: nouveauté également, situé au milieu de nulle part du coté ouest de Suzhou, Paris est un mélange entre le Baidu et le Kbar, assez blindé de monde également mais ça a l’avantage d’être espacé, ce qui fait qu’on ne se marche pas les uns sur les autres et qu’on circule facilement dans la boite à la différence de Baidu, le pire restant Joys… Niveau musique, c’est de tout et de n’importe quoi, mais ça reste globalement bon, les DJ (dont l’ancien DJ du Maya) sont les seuls en ville à passer quelques morceaux des playlists des meilleurs DJ du monde et qu’on entend rarement en dehors d’Ibiza et des WMC de Miami. Clientèle majoritairement chinoise et sympathique, mais forcement avec un nom pareil, cette boite est la favorite d’une majorité de français vivant à Suzhou.

 

Paris Club en vidéo:


- Autre  nouveauté du coté de Jinjihu, avec l'ouverture du petit frère du célèbre Zapatas de Shanghai dans le nouveau quartier ultra-huppé de Suzhou, tellement huppé en fait qu'il en est encore trop peu fréquenté le soir, même le weekend, si ça n'est que par quelques expats qui peut-être refusent absolument de se mélanger aux chinois... Bref ce que je veux dire, c’est encore très loin d’être la folie comme dans celui de Shanghai.
 

 

 

- MT Club: anciennement Kiss Club, réputé pour être la boite gay de la ville, nous y sommes allés qu'une seule fois peu de temps après l'ouverture et c'était desert...


Critiques du reste des boites:

- Boiling Club 百度(Baidu): pas beaucoup de Changement, ils ont refait légèrement la déco à l'intérieur et à l'extérieur, ils ont apparemment de plus en plus de mal à recruter de jolies serveuses comme c'était le cas avant... le nouveau DJ n'assure pas vraiment, sa techno chinoise est ennuyeuse et répétitive à mort, du coup la boite est un peu en perte de vitesse et un peu moins fréquentée qu'avant.


- Kbar 王牌(Wangpai): Pas de changement, c'est toujours autant la folie et les DJ passent la meilleure musique électronique de la ville, même si il y a toujours quelques vagues de techno chinoise. Cependant j'ai été surpris de voir qu’elle ferme maintenant une demi-heure plus tôt. Se méfier un peu également, il y a désormais quelques prostituées à trainer à l’intérieur.


Kbar en vidéo:




- SOS: idem, rien à signaler.


- Club2
皇亭2号: pareil, RAS


- Las Vegas: c'est monstrueux, c'est toujours autant blindé de monde, le dance floor monté sur ressort est toujours difficile d'accès, par contre je rappelle que c'est indispensable "d'aimer la techno chinoise" pour y aller, moyenne d’âge toujours aussi jeune et la fréquentation 99.9% chinoise ...

- Scarlett 乱世佳人: les apparences montrent que tout semble être revenu à la normale, c'est de nouveau blindé de monde, il y a toujours quelques étrangers aussi, en particulier ceux qui viennent fraichement de débarquer à Suzhou...Mais quand même beaucoup moins qu’avant. La musique est plutôt bonne, le seul DJ féminin de Suzhou passe de la bonne house et de l’électro, mais ils passent globalement un peu de tout, Hip hop, Rap, R’n’B, Pop… en gros ils font de vrai vagues musicales, genre 1h de musique électronique puis passent à autre chose, pas comme en France ou ils vont passer 3 morceaux de techno puis enchainer sur 3 morceaux de rap avant de finalement passer 3 morceaux de Claude François…

Il y a un bon vibe sur la petite piste de danse et c’est toujours possible de faire quelques rencontres intéressantes. Surtout il n’y a pas de speaker à venir parler sans arrêt sur la musique et ça c’est agréable.

Seulement les apparences sont trompeuses, il y a toujours quelques étrangers à régulièrement (tous les mois) se faire démonter la gueule par des chinois à l'intérieur. Méfiance et prudence donc! Plusieurs étrangers m’ont parlé d’un jeu dangereux auquel s’amuseraient quelques chinois, ils profitent que la boite soit petite et bondée pour donner de bon coups de coude et bousculer soit disant involontairement les étrangers présents à l’intérieur, en particulier ceux qui sont avec ou qui abordent des chinoises et si ils ont le malheur de répondre ou de réagir à ces provocations, ils leur tombent dessus à plusieurs et leur cassent la gueule…

- VIP CLUB: on en est à la 3ème version de la boite et c'est de pire en pire, quand je pense qu'à son ouverture se fut une des meilleures et plus belles boites que j'ai pu voir, quel gâchis! L'intérieur de la boite a donc encore été refait, ces abrutis ont retiré ce que la 2ème version avait de bien, comme la cage en verre et la barre pour les danseuses, ainsi que l'écran géant... J'ai rarement vu aussi peu de monde dedans, en tant qu'étranger, on ne se sent pas le bienvenue dedans, les autres chinois nous regardent méchamment ou nous ignorent tout simplement, mais on se sent pas menacé pour autant... Oh j’oubliais toutes les filles à l’intérieur sont désormais des hôtesses ou des prostituées.

Prochaine fermeture annoncé???

NEWS UPDATE: Nouveau Changement de propriétaire du VIPclub, la décoration intérieur n'a pas beaucoup évoluée mais il semble que l'ambiance s'améliore un peu.



A venir dans un futur proche:

En écoutant les rumeurs qui circulent parmi les clubbeurs, voici en avant premières les dernières infos croustillantes concernant la scène clubbing de Suzhou :

- Ouverture d’un second Scarlett dans SIP pas loin du lac, ça c’est confirmé, même si la date d’ouverture n’est pas encore connue. Il semble que leur stratégie soit de dégouter les étrangers du Scarlett de Shi Quan Jie pour en faire qu’une boite fréquentée par des chinois et de repousser les laowai vers le nouvel emplacement dans SIP qui serait branché hip hop si on en croit toujours les rumeurs…

- Certaines rumeurs font également part de l’installation prochaine de plusieurs clubs renommés de Shanghai dans SIP, affaire à suivre, en espérant qu’ils auront plus de succès que le Rojam…


Rappel du classement général 2007:

- 1er Boiling Club 百度 =
- 2ème Kbar 王牌 =
- 3ème CLUB2 皇亭2号 -1
- 4ème MAYA et SOS New
- 5ème VIPCLUB -2
- 6ème SCARLETT 乱世佳人 -2

Spéciale sélection coup de coeur du jury pour le LasVegas


Classement général provisoire pour 2008:

Le classement a encore bougé, le baidu c'est fait dépasser une fois de plus, Paris monte d'une place.

1er: Kbar +1 la boite de la mafia locale détrône finalement Baidu grâce à ses DJ et son ambiance de folie. Elle règne désormais en maître sur la vie nocturne de Suzhou.
2ème: Paris +1 Le Paris grimpe d'une place dans le classement et se distingue par une ambiance plus chaleureuse et festive que le Baidu.
3ème: Baidu 1
Baidu 2
  -2 New égalité pour les 2 baidu, le nouveau à ce que l'ancien n'a pas et vis versa...
4ème:  Joys New surement lié au phénomène de mode qui entoure la boite, elle atterrit directement au pied du podium, on y passe de bonnes soirées, même si c'est super blindé et que la musique est souvent ennuyeuse.
5ème:
Club2 SOS
-2
-1
Club2 descend logiquement de 2 place face à l'entré de joys et Paris, bien qu'il soit toujours aussi sympa et SOS semble avoir rattrapé légèrement sont retard sur ce dernier en terme de popularité.
6ème: Scarlett =
pas de changement étant donné que la menace de se faire tabasser à l’intérieur plane toujours... En plus ils m’ont retiré ma carte VIP sans me donner de raison!!! Avant que la patronne m'en redonne une autre un peu plus tard, mais tout de même!
7ème: LasVegas #
bien qu’un peu à part par rapport au reste des boites, il fallait bien la faire entrer dans le classement, cette 7ème place se justifie par l’entrée payante, le fait qu’il a trop de monde, la musique Techno chinoise rapidement saoulante et le fait que le speaker ne peut toujours pas s’arrêter de parler… Mais aller dans cette boite reste toujours une expérience hors norme et dépaysante.

8ème:  
VIPClub -3
dégringolade totale pour la 3ème version de cette boite qui termine en avant dernière position de ce classement 2008.
9ème: Zapatas New bon dernier. Trop classique au niveau de la musique, on se croirait dans une bonne vieille boite de beauf européenne, pas assez fréquentée, majorité d’expats… Mais ça reste quand même sympa pour boire un verre en début de soirée…




En plus des recommandations habituelles, "sortez couvert, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé", la drogue c'est mal...
L'équipe du Suzhou Clubbing Tour vous recommande fortement l'utilisation de protection pour vos oreilles  comme des boules kies, étant donné le fort niveau sonore de beaucoup de clubs...
Et restez globalement prudent, on fait parfois de dangereuses rencontres...


Spécial dédicace à Nico, photographe officiel du Suzhou Clubbing Tour 2008