• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 05:39
Un grand merci à Pierre Alix du blog Chinalix qui m'héberge depuis quasiment le début de mon séjour en Chine, en attendant que je trouve un appartement, chose pas facile étant donné que mon nouveau boulot ne me laisse peu de temps...

Et pour le remercier de sa généreuse hospitalitée, tout ce que je peux offrir en échange est de lui faire découvrir les coins les plus sympas de Suzhou, les plus belles balades et les meilleurs restaurants, pour qu'il puisse à son tour les faire découvrir à sa famille dès le mois d'aout; n'est-ce pas Géraldine?
La vue depuis la fenêtre de ma chambre provisoire
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 06:43
Quelques clichés de mes tous nouveaux bureaux, puisqu'ils n'ont encore jamais servi, situés au 14ème étage d'une tour dans une partie un peu paumée et moins développée du sud de Suzhou. Comme vous le constaterez, ils sont encore très vides... Mais bon, il faut bien un début à tout.
    
   
 
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 22:43

Jeudi 28 mai, c’est le jour J, le grand départ…


Levé à 7h, je quitte la maison avec ma mère pour l’aéroport de Nantes à 8h30, le vol pour Paris est à 11h15. Au moment de l’enregistrement, ce que je redoutais le pire arriva, ma valise explose bien sur largement les 20kg de bagages autorisés, et je tombe sur une peau de vache qui ne veut même pas négocier...sans doute qu’Air France a besoin d’argent en ce moment… Ce qui se traduit par 300 euros de taxe de surcharge!!!! Heureusement que mon père et moi-même avions des miles en réserve car du coup les 300 euros ont été converti en 12000 miles.


L’avion décolle à la bourre et atterrit donc en toute logique en retard à CDG, résultat je n’ai que 25 minutes pour choper mon vol pour Shanghai… Le dernier appel pour le vol Air France AF112 à destination de Shanghai Pudong résonnait dans le hall d’embarquement lorsque quand je suis arrivé. Il était moins une! Malgré tout l’avion décolle avec 45 minutes de retard, oui encombrement du trafic  aérien…


Le vol ne dura que 10 heures au lieu des 12 heures habituelle grâce à des courants aériens favorables. Comme d’habitude, je n’ai pu dormir de tout le trajet…

Atterrissage violent à Shanghai le vendredi 29 mai 2009 à 6h45 du matin heure locale, je n’ai jamais vu la cabine d’un avion autant secouée de ma vie, certains coffres à bagages se sont même ouvert, mais heureusement aucun objet n’est tombé. Il a fallu patienter avant de débarquer, le temps pour une équipe de chinois en combinaison anti bactériologique de scanner le front de chaque passager avec un rayon laser pour vérifier la température, pour cause de grippe porcine… Heureusement il n’y avait pas grand monde dans l’avion.


Passage de la douane sans encombre, je récupère ma valise puis direction le Maglev que je combine avec un taxi pour arriver pile poil à l’heure dans les bureaux du partenaire français basé à Shanghai, 8h30 pour ma première matinée de travail…  Et oui, même pas le temps de prendre une douche!


Je ne mélange pas vie privée et boulot donc je n’aborderais pas les sujets discutés, mais certaines décisions qui ont été prise durant le conseil d’administration auquel je n’ai pas pu assister faute d’avoir mon visa dans les temps, m’ont rendu furieux ! j’en reparlerais plus tard…


Juste avant midi, je vais à vélo avec le partenaire français jusqu’à la Gare de Shanghai toute proche acheter mon billet de train pour Suzhou, oui comme aujourd’hui est un jour férié en Chine, impossible d’avoir un chauffeur à ma disposition qu’on m’a dit.

Je peux vous dire que faire du vélo dans Shanghai après 10heures de vol dans les jambes et 6heures de décalage horaire dans la gueule, donne de sacré sueur froide!!! Et je n’avais jamais osé le faire avant car j’assimile ça à du suicide! Mais bon à la guerre comme à la guerre.


12h-14h business lunch et RAS…


14h18 départ pour Suzhou, j'arrive environ 40 minutes plus tard à la gare de Suzhou pleine a craquer de monde, me frayer un passage dans la foule avec mes 50kg de bagages ne fut pas facile. Mais l’excitation du voyage et de l’aventure qui commence vraiment me donne une énergie phénoménale!


Le temps d’aller en taxi jusqu’à l’hôtel il est déjà 15h45, le trafic était encore plus chaotique que d’habitude et il y a un monde fou dans les rues, c’est lié aux 3 jours de vacances du fameux « Dragon Boat Festival »…

Vous pensez que je vais enfin pouvoir souffler??? Et bien non, ma journée est encore loin d’être finie!!!


Tenez vous bien, j’ai juste le temps de prendre une douche et me raser, d’enfiler un costar puis c’est reparti…  ll faut que j’aille jusqu’à la boutique récupérer la carte sim et mon paquet de cartes de visite qui m’attendent… Faute de pouvoir  trouver un taxi de libre, j’opte pour un mode de transport un peu plus traditionnel,  après avoir négocié le prix, c’est parti pour un petit tour qui ne fait agrémenté un peu plus ma journée…

J’arrive à la boutique à 16h45, je vois un chinois en sortir avec une boule de glace et sourire jusqu’aux oreilles, la gourmandise et sa satisfaction se lisent dans son regard, ça fait plaisir à voir ! Je me présente aux vendeuses qui travaillent désormais sous mes ordres, elles me donnent ce que je suis venu chercher et prend quand même le temps de discuter 5 minutes avec elles avant de repartir à nouveau, le temps presse, je suis attendu à l’hôtel Sheraton à 17h pour le mariage de l’année !

Celui de mon amie et ancienne collègue d’ISUGA: Shen Jiayan, fille d’un richissime chinois local.


Forcément il a lieu dans le plus bel hôtel de la ville, il y a 35 tables de 10 couverts en moyenne ce qui fait 350 personnes d’invitées et je ne compte même pas les enfants.


Et devinez qui était le seul blanc de toute l’assemblée ??? et oui c’est bibi !


Forcement mon amie m’a réservé une place à la table d’honneur du banquet , face à elle et son futur époux…

La suite en image:

   

Quand je pense que bon nombre de chinois se sont fait des cul-sec avec ce vin qui était absolument fabuleux (pour la Chine), en le coupant même parfois avec du Sprite ou du jus d’orange, ça mériterait la pendaison sur la place public! Ce pauvre Baron de Rothschild a du se retourner dans sa tombe…

J’ai retrouvé certains collègues chinois d’ISUGA que je n’avais pas vu depuis 4 ans et qui étaient venus pour l’occasion. J’avais prévu d’aller directement au lit après le mariage, mais face à leur insistance pour qu’on aille prendre un verre ensemble, j’ai fini par craquer… les mariages en Chine sont loin d’être aussi festif que chez nous, vers 20h30 il n’y a quasiment plus personne.


Nous repartons vers nos hôtels respectif pour changer de tenu et je retrouve 1 heure plus tard mes collègues au comptoir de « ma boutique » entrain de déguster une glace.


Et oui je fais tourner le business par la même occasion !! D’ailleurs la soirée fut plutôt bonne sur ce sujet puisque j’ai rencontré quelqu’un qui peut m’introduire au près de la personne adéquate d’un des plus gros hôtels de la ville et 2 autres personnes qui seraient intéresser d’ouvrir une franchise à Changzhou, ça démarre plutôt bien…


Tous ensembles nous sommes posés au comptoir de la nouvelle boite « Phoebe » le nouvel endroit branché de Suzhou, c’est effectivement aussi terrible que l’ont m’avait dit, mais je donnerais plus de détails dans le Suzhou Clubbing Tour 2009. On a payé une tournée à tour de rôle, je suis même tombé par hasard sur un copain chinois et ce qui devait arriver arriva, ce simple verre entre collègues s’est transformée en une épique tournée générale des boites de la ville qui s’acheva dans une pâtisserie ouverte 24/24 à 4h du matin histoire de reprendre un peu de force avant d’aller se coucher, ce qui arriva une demi-heure plus tard en ce qui me concerne.
  

Voilà pour ma première journée commencée le 28 mai en France et achevée le 30 mai en Chine, je vous laisse calculer le temps passé sans dormir. (bon aller, je vous aide, à 2h30 près ça aurait fait 48h sans dormir, moins les 6 heures de décalage horaire, ce qui fait donc 48h-8h30=39 heures et 30 minutes et non je n'ai pas battu mon record...) Mais je peux vous dire Jack Bauer peut retourner se coucher avec ses 24h Chrono!!!

Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 16:27

Bien que je n’aime guère le mot expat à cause de la connotation négative qu’il a en Chine, surtout dans des villes comme Shanghai… Ca fait longtemps que j’attendais ce moment, en réalité, cela va bientôt faire 8 ans. Oui j’avais 17 ans quand j’ai pris conscience que je voulais vivre à l’étranger, non… que dis-je, que je devais vivre à l’étranger!

Comment décrire ce sentiment qui m’a rongé toutes ces années ? J’avais l’impression d’avoir une double personnalité, il y avait le moi en France et le moi à l’étranger et il y a énorme fossé entre ces 2 moi…

Je ne déteste pas la France, ce n’est pas pour ça que je suis parti, mais je suppose qui si vous déjà vécu à l’étranger, vous avez forcement du ressentir cette drôle impression lorsque vous êtes rentrés au pays…

Cette sorte de mal être, cette impression de rancœur, voir de haine vis-à-vis, des gens qui ne peuvent pas comprendre ce que vous avez vécu, de leur manque de curiosité et d’ouverture d’esprit… Et surtout de cet esprit négationniste qui règne en France! Quand on regarde le journal de 20h on a envie de se pendre, on croirait que tout va mal dans ce pays, que les gens ne sont jamais content, qu’ils savent que se plaindre et que tout est de la faute du gouvernement…

Il faut en moyenne 6 mois pour vraiment ce remettre dans le bain, généralement je commençais de nouveau à bien me sentir vers le mois d’avril ou mai… mais comme je repartais chaque été, tout était de nouveau à refaire une fois de retour en France…

Pour en finir avec ce cycle infernal, le seul moyen était de partir et de m’installer durablement à l’étranger… Vous me direz que l’autre solution aurait été de rester en France, mais malheureusement, ma vie en France était un peu trop calme à mon gout et les perspectives de carrière beaucoup plus limitées… Mais qui sait, peut être que quand j’en aurais marre de vivre à cent à l’heure, je rentrerais.

La Chine et Suzhou n’étaient pas la destination que j’avais en tête lorsque j’avais 17 ans. A cet âge là, je m’imaginais épouser une jolie blonde islandaise et vivre dans une ces vieilles maisons qui font le charme du centre ville de Reykjavik, avoir un gros 4x4 Toyota Land Cruiser préparé par Artic Trucks pour pouvoir amener ma famille à la montage le weekend…

La vie et les chemins de la destiné en ont malheureusement décidé autrement et quand on regarde les ravages que la crise financière a fait en Islande, quelque part c’est mieux comme ça…
Mon coup de foudre pour Suzhou remonte à 2005 et puis comme je me suis spécialisé sur la Chine durant mes études, il m’a semblé logique d’y venir travailler et y vivre…

Ce départ est un véritable tournant dans ma vie, je quitte la maison familiale et je vais pouvoir voler de mes propres ailes… Même si c’est dur de penser que je ne pourrais plus voir régulièrement ma famille, c’est la une étape logique de la vie, une marche de plus à franchir… On n’élève pas des enfants pour les garder toute la vie à la maison.
Je ne sais pas de quoi demain sera fait, je sais juste qu’on m’a donné une chance incroyable, celle de partir à la conquête du marché chinois. Il est évident que je suis face à un sacré challenge, je suis conscient que ça s’annonce difficile, mais je n’ai pas de doutes que cela sera passionnant !

A suivre…

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 12:11

Après des semaines de suspense insoutenable, la nouvelle est enfin tombée: je repars très prochainement et devinez ou??? Et oui à Suzhou!!!!


Petit retour en arrière sur la chronologie des faits:
- début Janvier, je jette un coup d'oeil plus ou moins par hasard sur le site civiweb pour les V.I.E. alors que je ne m'étais pas connecté depuis des mois. Et trop magique, je tombe sur une offre d'Areva à Suzhou alors que quelques jours auparavant j'ai fait connaissance via mon blog avec la famille Alix dont Pierre qui commençait à travailler justement chez Areva à Suzhou!

On se dit ce n'est pas possible, c'est un signe du destin! Donc bien évidemment je m'empresse de préparer ma candidature, Pierre me passe des infos sur Areva... Après quelques échanges par mail, on pense tous que j'ai un bon profil pour le poste. Mon CV et ma lettre de motivation est revus, analysée par mon entourage et par Pierre et Géraldine aussi bien sur...

- le 13 janvier,  après avoir pesé le pour et le contre de chaque avis, je rédige la version finale de mon CV et de ma lettre de motivation. En fin de mâtiné, je balance en ma candidature par email, dès ce moment je me voyais déjà pris en entretien au minimum...

Je n'eus pas à attendre longtemps, le jour même en milieu d'après-midi le verdict tombe:

"Bonjour,

Nous avons bien reçu votre candidature pour le poste de VIE de correspondant des process financiers basé à Suzhou.

Cependant après avoir étudié votre demande, je me vois dans le regret de vous annoncer que votre profil ne correspond pas à ce que nous recherchons. Une expérience en finance est exigée pour ce poste.

Sauf avis contraire de votre part, nous garderons votre candidature sur une période de six mois.

Bon courage dans vos recherches et bonne continuation.

Cordialement,
 
AREVA T&D Management"

Pan dans les dents! Sur le coup j'ai quand même ravalé ma fierté... Mais loin de me laisser abattre, à peine quelques minutes après avoir reçu ce mail assassin, je pris une profonde inspiration et retourna sur le site de Civiweb voir si il y avait pas de nouvelles offres...

Et c'est alors que comme par miracle je tombe sur cette offre de V.I.E. datée du jour même: "General Manager - Suzhou"!
Wahahouuu que rêver de mieux!!! Mon coeur s'emballe et dans les 10 minutes qui ont suivis ma lettre de motivation fut rédigé, celle-là je n'eus pas besoin de la faire corriger ni même de demander un avis extérieur, les mots venaient droit du cœur!

Entre temps les Alix me font part de leur déception mais je leur assure que je ne suis pas démotivé pour autant...

Une heure plus tard je fais partir ma candidature. Problème, je reçois un message d'erreur comme quoi mon email n'est pas arrivé, je recommence plusieurs fois mais rien à faire... Je décide donc de téléphoner à la société en France, On m'annonce que la personne concernée par le recrutement est actuellement en Chine et rentrera la semaine prochaine, et effectivement qu'ils ont quelques soucis informatique. Je laisse tomber provisoirement...

- Le 17 janvier, je fais partir de nouveau ma candidature et cette fois-ci pas de message d'erreur... Quelques jours passent, toujours pas de nouvelles, donc, comme on me l'a si bien appris à l'école, je prends le téléphone pour "relancer"...

Je demande si ma candidature a bien été reçue, puis demande à mon interlocuteur s’il a 5 minutes pour que je puisse me présenter... Stratégie classique dans la course à l'embauche qui permet ainsi au recruteur de mettre une voix et une première impression sur votre CV; mais pourtant pas appliquée par de nombreuses personnes...

Durant la conversation, il me précisa avec une voix laissant entendre qu'il n'était visiblement pas sous le charme de Suzhou, que le poste n'était pas basé à Shanghai, destination très prisée par de nombreux candidats au VIE ...
Je m'empresse de l'informer que Suzhou est une ville que je connais "fort bien"  et que j’apprécie tout autant...
Et après une courte hésitation, je décide de lui donner l'adresse de mon blog, "suffit de taper Julien in China sur Google et c'est le premier résultat..."

Après tout pourquoi pas, comme ça il pourra en plus mettre un visage sur ma candidature et comme je n'ai pas grand chose à cacher il pourra également me découvrir à travers mon blog et voir ainsi que je n'ai pas menti quand à ma connaissance de la ville...

Je devrais normalement être recontacté sous 2 semaines pour être informé si je suis pris pour l'entretien qui aurait lieu avant la fin du mois de février...

Le temps passe, je commence à paniquer un peu, l'offre a disparu du site civiweb, mais en fouinant un peu sur le net, je l'a retrouve sur le forum Bonjour Chine et un autre forum pour expats à Beijing... le tout avec une adresse mail différente... Dans le doute je postule à cette adresse également...

- le 28 janvier, je reçois dans ma boite mail le message suivant:

Proposition de VIE en Chine, region de Guanzhou.
Mademoiselle, Monsieur,

Nous avons selectionné votre profil dans la base Ubifrance des VIE disponibles pour un depart a l'etranger.

Nous sommes implantes en Chine depuis 2 ans et fabriquons des equipements pour les laboratoires et l'industrie.

Nous souhaitons developper notre implantation sur le marche chinois et monter un reseau de revendeurs.

Nous proposons un VIE en Chine (region Sud) a partir de fevrier 2009 pour participer a ce projet.

Merci de nous contacter par retour de mail pour nous dire si vous etes interesse.

Nous reprendrons ensuite contact avec vous pour repondre a vos questions et aller plus loin.

Cordialement,


Trop bon!!! Je renvoie immédiatement mon CV accompagné d'une dizaine de questions pour avoir des précisions... Je déchante un peu, la filiale serait basée à Gaoming "petite bourgade chinoise" dans le district de Foshan à 2h de route de Canton et 2h de bateau de Hongkong... Mais après tout, pourquoi pas, ça serait l'occasion de découvrir une nouvelle partie de la Chine, même si je n'aime pas trop le sud, vu qu'il fait beaucoup trop chaud à mon gout!!! Oui tous les étés passés en Islande durant mon adolescence m'ont rendu sensible à la chaleur... La grosse interrogation au sujet de cette offre, reste, contrairement à Suzhou, vais-je me plaire là-bas??? Si ça n'est pas le cas, les 2 ans du VIE vont me  paraitre bien longs!

- Mardi 11 Février, je profite de mon passage à Paris pour soutenir mon mémoire de fin d'étude pour passer l'entretien pour cette offre de VIE tombée du ciel... Oui ce fut une grosse journée 2h d'entretien de 8 à 10h le matin et soutenance l'après midi...
Durant l'entretien, il fit tester mon niveau de chinois par une de ces ingénieurs originaire de Chine, je l'ai bluffé en devinant sa province d'origine à cause de son accent...
 L'entretien se poursuit, après une tentative de déstabilisation de la part du patron, j'ai sorti une phrase choc. Je l'ai vu réfléchir une seconde à ce que je venais de lui répondre et ses yeux se sont comme illuminés... Il avait sélectionné 15 CV puis 7 en entretien, j'ai compris à ce moment que je serais bien placé pour l'emporter malgré le fait qu'il devait encore voir 3 autres candidats...

Par soucis d'honnêteté et de transparence, je l'informe que je suis également sur une autre offre qui me plait beaucoup... On convient donc de la chose suivante, il me donnera une réponse négative si parmi les 3 candidats restants il trouve quelqu'un de mieux qualifié que moi pour le poste; dans le cas contraire il attendra jusqu’à la fin du mois pour que je lui donne ma réponse…

 

Cette journée fut un succès total puisque en fin d’après midi après notre présentation, le jury dont l’un des membres était notre tuteur qui n’avait pourtant pas toujours été tendre avec nous, salua notre performance et notre travail, devant le regard incrédule de mon binôme et moi-même… A la sortie, nous pouvions que jubiler!

- le temps passe encore un peu, toujours pas de nouvelle pour le VIE dans le Guangdong, ce qui est une bonne nouvelle mais toujours rien non plus pour Suzhou, ça l’est moins… Je décide de relancer à nouveau la boite pour Suzhou, cette fois-ci, la conversation a tourné court, il avait l’air vraiment occupé, mais il m’informa que sur les un peu plus des 200 candidatures qu’il a reçut, il a présélectionné  pour le moment une trentaine et que j’en fais parti… refusant de m’en dire plus, il me dit qu’il me recontactera sous 3 semaines, il va falloir prendre mon mal en patience.

 

Je commence à peser le pour et le contre entre les 2 offres, mon père me conseille de dire oui à l’offre dans le Guangdong pour être sur d’avoir quelque chose et puis dans le cas ou je suis pris pour Suzhou, de m’excuser et donner ma démission sans demandé à être payé, pour accepter l’offre de Suzhou… Il rajoute qu’il a fait ce coup là en tout début de carrière et que de toute façon il vaut mieux se retrouver dans mon cas avec l’embarras du choix que n’avoir rien du tout en perspective…

 

- 3 semaines plus tard, alors j’ai prévu de relancer une fois de plus l’après-midi même, mon téléphone sonne et on m’annonce que je suis sélectionné  en entretien pour le VIE de Suzhou… L’entretien est planifié pour le vendredi 6 mars à Saint-Etienne.

 

- Le 26 février, je téléphone à la boite pour le VIE dans le Guangdong pour donner une réponse positive, vu que j’avais promis de le faire avant la fin du mois. On m’informe que le dirigeant est actuellement en Chine… Je lui envoie donc un email, il me répondra simplement qu’il me recontacte dès son retour en France la semaine prochaine.

Sur le coup je prends ça pour une réponse positive de sa part.

 

- Jeudi 5 mars, 800km de route au volant de ma petite lionne direction St-Etienne, soit grosomodo  7 heures de route, je passe la nuit à l’hôtel.

 

- Vendredi 6 mars, Jour J, l’entretien dure à peu près 3 heures et avant la fin je pose la délicate question, à savoir comment je me situe vis-à-vis des autres candidats… le dirigeant me répond qu’il est tout à fait transparent quand à sa sélection et que ça va se jouer entre moi et une française d’origine chinoise qui a également un très bon profil… Aïe, ce n’est donc à priori pas gagné d’avance… mais il ajoute que sur tous les candidats je suis le seul à être venu avec une présentation PowerPoint… un bon point pour moi donc.

 

Encore une autre stratégie apprise à l’école, ne jamais venir les mains dans les poches à l’entretien, toujours être capable de monter qu’on s’est renseigné sur le marché, les concurrents… et apporter des idées et des solutions, pour montrer qu’on sera le candidat le plus apte au poste.

 

Je devrais avoir la réponse d’ici 2 semaines, le temps qu’il fasse les derniers entretiens et qu’il en discute avec ses associés… Quand à moi, je prends à peine le temps de manger et puis il est temps de se remettre en route… j’ai du arrivé chez moi vers 21h30 après avoir roulé tout l’après-midi…

 

- Mardi 11 mars, alors que je dormais encore mon téléphone sonne, vu l’heure je me doute que ça ne pouvait qu’être important, je fis style de bien être réveillé, pas évident… C’est pour le VIE à Suzhou, l’associé basé à Shanghai voudrait me faire passer un entretien via skype… Je m’habille en 2 secondes et allume mon ordinateur… Mon niveau de chinois fut testé par une des ses employées chinoise et jugé satisfaisant…

 

Encore une semaine à tenir avant d’avoir la réponse, je n’en peux plus, je n’en dors presque plus la nuit!!!

- Lundi 16 Mars, étant toujours sans nouvelle pour le VIE dans le Guangdong, je décide de relancer par email le patron… Celui-ci m’informe qu’il ne m’a pas recontacté parce qu’il a du prolonger son séjour en Chine et que compte tenu d’éléments récent, il a décidé de changer de stratégie et ne donnera pas suite au VIE. Aïe Aïe Aïe !!! Mon plan B vient de tomber à l’eau!! Si je ne suis pas pris à Suzhou, c’est le retour à la case départ…

 

Le soir même, je retourne sur le site de civiweb à la recherche d’une nouvelle offre… je tombe sur une offre à Changshu, la ville au nord de Suzhou, j’envoie un message à un ancien de mon école qui travaille dans cette ville depuis quelques années, pour lui demander s’il connaît la boite…

 

- Mardi 17 mars, mon collègue m’a répondu qu’effectivement il connaît la boite et qui peut voir leur usine depuis la fenêtre de son bureau, d’ailleurs il me dit que le patron français est actuellement en Chine et qu’il dînera avec lui demain soir. Je continue de préparer ma candidature…

 

En fin d’après midi, j’étais au téléphone avec ma grand-mère pour lui souhaiter un bon anniversaire, elle me demande ou j’en suis, je lui réponds que j’attend toujours un résultat et que je commence à désespérer, elle me dit de garder espoir, ça viendra tôt ou tard, à peine l’a-t-elle dit que je reçois un double appel.

Par politesse vis-à-vis de ma grand-mère je ne le prends pas (d’ailleurs elle n’aurait peut-être pas su ce qu’est un double appel).

 

J’écoute ma messagerie, c’est le dirigeant de la boite pour le VIE à Suzhou, il me demande de le rappeler le plus tôt possible, ce que je fais immédiatement; la pression monte, le suspense est à son comble et là il m’annonce que le poste est à moi!!! Que du bonheur!

 

Seulement, le pire était devant moi et je ne le savais pas encore; le partenaire chinois de la JV a décrété qu’un VIE serait trop cher et que pour ce prix là il pouvait débaucher un super cadre chinois d’une société concurrente, ce qui est bien sur inacceptable pour la partie française, le hic est que c'est le chinois qui finance le projet… Il aura encore fallu presque 2 mois pour que les choses s’officialisent vraiment… Et j’avoue que j’y croyais presque plus, ces dernières semaines je m’étais même remis à postuler à de nouvelles offres d’emplois, dont même une en Islande!

 

Mais l’essentiel est là, je repars et ce coup-ci pour m’installer au minimum 2 ans et ça va faire beaucoup de bien, vu que je commençais à en avoir ras le bol de changer de pays tous les 6 mois!! Bien que je sais que les premiers mois vont être difficiles vu que je vais crouler sous le boulot, cette fois-ci, j’ai vraiment mon destin entre les mains!

Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 15:44
Il se pourrait bien que je repartes une fois de plus en Chine courant avril...
J'ai des pistes très sérieuses, mais rien d'encore certain, je n'en dirais donc pas plus pour le moment, vu que je n'ai aucune certidude concernant la ville de destination et la date de départ...
(et il se peut en plus que ça ne soit pas à Suzhou!)

Affaire à suivre, je devrais être fixé dans les 15 jours à venir....
Published by Julien - dans blog news
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 11:00
J'étais mort de rire après la lecture de cet article, du coup j'ai décidé de vous le faire partager:

Qingdao, Chine – Un entrepreneur chinois qui n’avait plus les moyens d’entretenir ses cinq maîtresses en raison de la crise économique a décidé d’organiser un concours afin de n’en garder qu’une seule. Mais l’une d’elles n’a pas supporté être éliminée.


Yu, 29 ans, était l'une des cinq maîtresses d’un entrepreneur chinois surnommé Fan. Sans le savoir, elle a participé à un concours organisé par son amant qui avait décidé de n’en garder qu’une. Éliminée dès le premier tour à cause de son physique, elle a décidé de se venger.


Après avoir convaincu Fan et les quatre autres femmes de l’accompagner pour une visite guidée en voiture, elle a précipité le véhicule d’une falaise. Yu est morte sur le coup tandis que les autres passagers ont été hospitalisés.

L’entrepreneur a offert 67 800 euros aux parents de la jeune femme en compensation de son décès. Ses quatre maîtresses restantes l'ont quitté après l'accident, tout comme sa femme quand elle l'a appris.
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 09:48
En effet puisque le 30 décembre 2008, la plus grande cloche bouddhiste et la plus grande stèle du monde viennent d'y être innogurées à proximité immédiate du Temple Hanshan dans l'ouest de la ville.

La stèle mesure 16,9 m et pèse près de 400 tonnes. La cloche bouddhiste, quant à elle, mesure 8,608 m de haut pour un diamètre de 5,242 m, ce qui fait de ces deux monuments les plus grands du monde dans leurs catégories.


Ces deu
x chef-d'oeuvre seront inscrits dans le prochain Livre Guiness des Records du monde.

4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 16:51
Bon, étant de retour en France et n'ayant rien d'intéressant à raconter, ni vraiment le temps ou la possibilité de faire quelque chose d'intéressant de toute façon... et dans l'hypothétique attente de nouvelles aventures dans l'empire du milieu, (ou la situation n'est pas des meilleures làbas en ce moment...), voir même vers de nouveaux horizons;

Bref je voudrais vous présenter un autre blog très prometteur, celui d'une adorable famille partie s'installer sur Suzhou, avec lequel vous pourrez découvrir la plus belle ville de Chine à travers un nouveau regard et avec tous les détails insolites qui marquent les débuts de séjours en Chine...

Voici donc le blog de la famille Alix: http://chinalix.over-blog.com
Published by Julien - dans Autres&divers
commenter cet article
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 16:56

Pour la der des ders, j’ai préféré faire les choses en petit comité, plus simple à organiser et plus convivial également… Je comptais tabler sur à peu près 8 personnes, mais au final on s’est retrouvé à 5, les autres ne pouvaient venir pour une raison ou une autre.

Programme de la soirée, simple mais efficace, resto japonais à volonté dans la rue japonaise pour commencer puis direction la meilleure boite de la ville ou une table nous attend pour faire une dernière soirée clubbing comme je pourrais plus en faire avant longtemps… Vu quand Bretagne les boites digne de ce nom se comptent sur les doigts d’une main… ah non c’est vrai j’oubliais, il n’y en  a  même pas une seule!!!



Donc voila… et pour avoir profité, j’en ai sacrément profité! et non, afin de ne pas choquer les âmes sensibles, je n'en dirais pas plus et je ne metterais pas toutes les photos de la soirée non plus!


Mais si vous vous êtes toujours demandés à quoi ressemble l'ambiance d'une boite de nuit en Chine,

voici une petite vidéo du début de soirée:



Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article