• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 13:36
Avant dernier jour du nouvel ans Chinois débuté il y a 14 jours déjà..., il y avait pour l'occasion une petite foire organisée au niveau de Xu Men, une des portes médiévales de Suzhou sur la rive Ouest des douves. Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas pris un tel bain de foule à Suzhou!

IMGP6140 IMGP6141 
 IMGP6144 IMGP6142 
 IMGP6147 IMGP6150 
 IMGP6151 IMGP6155 
 IMGP6158  IMGP6162
IMGP6165  IMGP6154 
 IMGP6163 IMGP6172 
 IMGP6168 IMGP6176






Lancement de lanternes en vidéo:
Published by Zhu Li An - dans Suzhou life
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:20

Vendredi 5 février 2010 soit 2 jours après être rentré en Chine, je me rends à un meeting à Shanghai pour rencontrer une partie des investisseurs français et en théorie le partenaire chinois, avec mon collègue chinois en charge de la production.

Le chinois n’est pas là et les investisseurs français demandent d’abord à me parler seul à seul, je me doute quelque chose ne va pas, je comprends rapidement malgré le fait qu’ils restent tourner autour du pot, ils sont entrain de m’annoncer que je suis licencié…

 

Après avoir perdu ma copine, je perds mon boulot…

Comment en ai-je pu arriver là? Alors qu’il y a encore 4 mois je vivais la période la plus heureuse de toute ma vie. Comment ai-je pu tomber si bas  alors que je tenais toutes les cartes en main?

Bien que j’ai le sentiment de payer pour des erreurs que je n’ai pas commises, j’y ai aussi ma part de responsabilité. Voici mon analyse de cet échec et les leçons que j’en tire.

 

Chronologie d’un projet voué à l’échec :

 

  • 2008 création de la JV, à ce moment là je ne suis pas en charge, j’ignore même l’existence du projet. C’est une autre française qui en charge et qui craquera au bout de 6 mois, peut avant l’ouverture de la première boutique en Décembre 2008.  Les premières erreurs et les raisons principales de l’échec sont déjà là: investissement sous-évalué, les investisseurs ont tous leurs activités à coté et ne peuvent pas vraiment se consacrer à ce projet, pas de réel leader, mauvais design de la boutique et du concept qui ne correspondaient pas du tout à l’attente des chinois, et surtout très mauvais choix de l’emplacement! L’ouverture en décembre n’arrange rien, les ventes sont catastrophiques.

 

  • Janvier 2009, je tombe sur l’annonce pour ce poste en V.I.E. sur le site civiweb, je postule.

 

  • Mars 2009, après avoir passé l’entretient, on m’annonce que je suis le candidat sélectionné, cependant à cause de mésentente avec le partenaire chinois, je vais devoir patienter en France un peu plus longtemps. Et je débuterais en contrat local, le V.I.E. devrait se faire en octobre.

 

  • Mai 2009, dès le matin de mon arrivé en Chine, on m’annonce que le partenaire chinois  veut changer le nom de la marque,  je ne suis pas d’accord. 3 jours après, on m’annonce que notre seule boutique va fermer d’ici la fin de la semaine!!! Juste en début de saison, en voilà une idée qu’elle est bonne!

 

  • Juin, et juillet, il a fallu reprendre tout en main, reconstruire une image de marque, définir le design du futur corner shop. L’emplacement est déjà connu, ça sera à l’intérieur d’un cinéma, tout proche de l’ancienne boutique, les termes du contrat ont déjà été négociés, avant même mon arrivé en Chine. Mon rôle s’est simplement limité à pousser le cinéma à nous laisser nous installer le plus vite possible. Mais rien à faire, ils ne nous lâcheront pas l’emplacement avant la dernière semaine de juillet. J’ai cependant commis une erreur, j’aurais du mettre mon nez dans le contrat et vérifier le business plan, car c’est bien trop tard que je me suis rendu compte que tel qu’ils avaient conclu l’accord avec le cinéma, (à savoir qu’ils prennent 30% du chiffre d’affaires et non du bénéfice) on ne serait jamais rentable, j'étais sous pression pour mon premier vrai job et pour revenir le plus rapidement sur le marché, ça me servira de leçon et quoi qu'il arrive ce n'est pas moi qui est pondu ce business plan. Et bien sur  par la décision unilatérale du partenaire chinois, étant sans point de vente, en pleine saison, on ne vend strictement  rien, du coup il a fallu mettre l’équipe de production et les vendeuses au chômage technique. Certains partenaires du projet, me poussent à lancer l’opération Moon cake glacé, ce qui permettrait de faire rentrer du cash et compenser légèrement le manque à gagner, sur le papier ils ont tout à fait raison, il n’y a apparemment aucune prise de risque, c’est du bénéfice assuré. Mais  sur le terrain, la réalité est autre, étant donné qu’on ne m’a donné peu, voir aucun pouvoir financier, les fonds sont toujours débloqués en retard. Et les fournisseurs et bien ils sont chinois, ça veut dire que contrairement à l’habitude européenne qui dit que le client est roi, en Chine,  si vous avez une commande qui est insignifiante aux yeux d’un fournisseur chinois, vous serez traité comme une merde… Bref le délai pour mettre en place les moon cake glacés me semble irréalisable, il me paraît évident qu’on va se planter lamentablement, du coup je refuse de l’appliquer.

 

  • Juin, j’emménage dans mon nouvel appartement, bien que le quartier est super, j’ai commis une grosse erreur stratégique, j’ai sous-estimé la difficulté de trouver des colocataires dans cette partie de la ville, les expats veulent tous vivre entassés comme des moutons dans SIP ou SND et les chinois n’ayant pas vraiment les même notions d’hygiène que nous, ça coince aussi. Du coup, il est trop grand et devient vite un gouffre financier.
 
  • 1er aout 2009, après 2 mois avec régulièrement des semaines de 7 jours et des journées de 12heures, ouverture dans la douleur du nouveau corner, les ventes sont satisfaisantes. La moitié de l’équipe chinoise en place avant mon arrivé démissionne, coup dure sur le moment, mais avec le recul j’ai mieux compris, l’investissement initial ayant été bouffé, voir gaspillé, eux ont déjà conscience que la barque est entrain de couler et se sauvent comme des rats.

 

  • Aout, septembre, je vais perdre la grosse partie de mon temps à me battre avec l’administration chinoise pour obtenir mon visa Z, permis de travail et de résidence. Je n’ai pu compter que principalement sur moi même et mes amis pour l’obtenir. Cette galère fut entièrement du à la faute et à l’incompétence d’une employée des RH du partenaire chinois. Bien que le partenaire chinois ait fait semblant de m’aider à un moment, avec le recul, je comprends maintenant que mon éviction était planifiée de longue date et que ce n’était pas dans son intérêt que j’obtienne mon permis de travail.

 

  • Septembre la saison est terminée, les ventes ont chuté de 50% par rapport à aout,  ça refroidit fortement tout développement rapide, le projet d’un 2ème corner dans un cinéma de Wuxi, ville voisine de Suzhou, tombe très vite à l’eau. Le partenaire chinois me retire le peu de pouvoir financier que j’avais. Du coup ça nous ralenti encore plus, par exemple quand il est absent 3 semaines, et bien on doit poireauter 3 semaines avant d’avoir l’argent pour payer l’avance à un designer ou tout autre fournisseur.

 

  • Octobre, les ventes remontent grâce aux vacances de la fête nationale. Fin octobre on décide de laisser tomber toute ouverture de boutique pendant l’hiver et de reprendre l’offensive au printemps, néanmoins on se lance dans la vente aux hôtels et restaurants. Je comprends que je me suis fait niquer concernant le V.I.E., je ne l’aurais jamais et vis désormais sans aucune couverture sociale ou autre. 3ème meeting avec les actionnaires et 3ème changement de stratégie globale, j’ai l’impression parfois d’avancer à rien comme le dit si bien le proverbe « ordre et contre ordre égalent désordre ». Après 4 mois et demi de féroces batailles avec le web designer et le partenaire chinois et un hébergeur, le site internet de la société est enfin en ligne! Bon déjà le web designer n’a jamais respecté les délais de 3 semaines qu’il nous avait donné au départ, on a pas été en mesure de faire pression sur lui, parce que c’est une boite réputée et comme je disais un peu plus haut, le client n’est pas roi en Chine. Fin aout quand le site web est enfin achevé, le web designer nous propose un service d’hébergement et de maintenance. Aux yeux du partenaire chinois c’est trop cher, du coup il trouve effectivement un bien moins cher, mais au bout d’un mois après avoir payé l’hébergeur, le site n’est toujours pas en ligne, car le mec n’est pas capable de le mettre en ligne, du coup il a fallu passer par une procédure judiciaire pour récupérer le contenu du site et surtout le nom de domaine. Bref tout ça pour économiser 400RMB, ça valait vraiment le coup… Et avec les chinois tout est comme ça! Ils voient le prix mais ne voient pas la qualité et le service qui va derrière, sauf pour les grandes marques… Ce qui fait qu’en Chine, certaines marques vendent de la merde en boite et grâce à un bon marketing, les chinois adorent et pensent se payer un produit de qualité… Bon et pour en revenir après au site internet, une fois que la justice chinoise nous a donné raison, qu’on a pu revenir vers le service d’hébergement du web designer comme prévu au départ, le site fut en ligne 3 jours avant d’être bloqué par la Police!!! Oui vous savez que le net est très surveillé en Chine,  pourtant on n’avait bien la procédure d’enregistrement mais comme on a changé d’hébergeur, elle était à refaire!

 

  • Novembre, la rupture avec Jintian me déchire littéralement, je n’ai plus le gout à rien et traverse l’une des périodes les plus noires de ma vie. Je n’ai jamais eu aussi mal, même encore aujourd’hui, le simple fait de prononcer son nom et penser à elle ravive une plaie qui est encore très loin d’avoir cicatrisé. Cela est évident que ça se ressent au niveau travail, plus le moral, plus d’énergie, perte totale de combativité… Du coup, le temps de commencer à m’en remettre et relever la tête, ça m’obligera encore à repousser la date de ma dernière soutenance pour mon master.

 

  • Décembre continue sur la lancer de novembre, les caisses sont vides, et le chinois a bloqué tout payement, pourtant nous sommes quasiment prêt à nous lancer sur le marché des Hôtels et restaurants, les fournisseurs pour la matière première pour la glace de conservation ont été trouvé, les boites également, le design des étiquettes aussi, le catalogue quasiment terminé et on a enfin obtenu la fameuse QS licence du gouvernement chinois. On a demandé aux RH de nous trouver un vendeur, sauf que ceux-ci volontairement ou non en sont incapables, du coup on commence à chercher par nous même et ceux qu’on trouve ne font pas l’affaire aux yeux des RH. De plus le chinois refusant de payer l’avance aux fournisseurs, on est bloqué, je suis à 2 doigts de péter un boulon et claquer la porte pour rentrer en France. Mi-décembre, ayant marre d’être en posture de soumission et de subir les évènements,   je lance une contre attaque en préparent un bilan financier pour expliquer au chinois les erreurs qu’il a commis et une ébauche avancée de stratégie de développement  pour 2010. Après un face à face avec le chinois, la machine se remet partiellement en marche, moi ça me remonte le moral.

 

  • Janvier 2010, on commence à plancher sur l’ouverture de la 2ème boutique, j’ai été écœuré parce que faute d’avoir l’argent rapidement pour payer la caution afin de réserver l’emplacement, vu que le chinois était absent, on n’a pas pu choisir parmi les premiers et donc l’emplacement qu’on a récupéré n’est pas terrible. On a reçu les boites pour la glace, mais toujours pas la matière première vu que le département financier du chinois n’a toujours pas payé l’avance aux fournisseurs, malgré le fait qu’on les harcèle tous les jours ; à ce niveau on est toujours bloqué. La nouvelle boutique doit ouvrir juste avant le nouvel an Chinois, mi-février, mais quelques jours avant mon départ pour la France, mon assistante apprend par hasard que le bâtiment ou l’on s’installe s’y est pris trop tard pour les demandes d’autorisations d’ouverture officielle, du coup délai administratif oblige, ils ne l’auront pas avant début Mars au plus tôt!

 

  • Fin janvier, je rentre en France, passe avec succès ma dernière soutenance validant mon diplôme, une bonne chose de faite, je repars remotivé vers la Chine avec maintenant comme seul objectif en tête de rendre rentable cette société, à ce moment là, j’y crois encore dur comme fer.

 

  • Début février 2010, vous savez déjà ce qui s’est passé… j’ai bien tenté de convaincre le chinois une dernière fois car je n’aime pas me rendre sans  un dernier combat, bien qu’il ait montré de l’intérêt sur le nouveau plan de développement que j’ai préparé et est resté en discuter,  ça décision était prise et alors qu’il s’apprêtait à garder le dossier que je lui avais remis, je me suis empressé de le lui retirer des mains et repartir avec…

 

L’une de mes premières réactions fut, comment ai-je pu être aussi naïf, j’aurais du le voir venir, c’est un classique, un pure cas d’école… la partie chinoise de la JV enculant la partie française…

Il a laissé pourrir la situation en mettant des battons dans les roues et au moment opportun, à savoir quand la saison approche, il me fait porter le chapeau, joue sur le fait que la partie française n’est pas en mesure de refinancer et prend le contrôle de la JV, comme moi je dégage, désormais la partie française n’a plus aucune emprise sur le projet qui de toute façon, vu la stratégie qu’il veut mettre en place est voué à l’échec d’ici la fin de l’année. Vu qu’il n’a pas d’image de marque suffisamment forte, il va jouer sur les prix et tôt ou tard, comme le chinois qu’il est et restera, il va jouer sur la qualité pour augmenter sa marge… ça aussi c’est un classique chinois.

Quand à moi, le passage en France s’étant fait à mes frais, du coup je ne peux même pas me refaire une santé financière, vu que pour le mois de janvier, j’ai touché que 1020rmb de salaire, ils m’ont déduit les 2 derniers mois de loyer qu’ils avaient avancé et la semaine de « congé » en France… je me bats pour avoir le salaire de février, ce qui n’est pas gagné vu que mon contrat de travail à expirer fin décembre vu qu’en janvier je devais encore une fois « théoriquement » passé en V.I.E. Je joue sur le fait que le contrat reconnu par la loi chinoise est celui qui a servi à avoir mon permis de travail et expire donc au mois d’aout 2010, et donc qu’il n’est pas dans leur intérêt d’essayer de me niquer sur ce dernier mois de salaire, sinon je les attaques.

J’annonce en suite au propriétaire que j’ai perdu mon job et que je quitterais l’appartement fin Mars, vu que le loyer est payé jusque là. (Il faut réduire le train de vie) Celui-ci me répond que comme je ne respecterais pas le contrat d’un an, il gardera ma caution de 4800RMB! Après m’être renseigné, il semble en plus être dans son droit… Je dois creuser ça d’avantage…

N’ayons pas peur des mots, j’ai vraiment l’impression de me faire niquer par tous les bords.

Je ne sais pas encore comment je vais régler les choses avec celui là, je vais surement rester squatter l’appartement un mois de plus ou alors je vais faire une énorme fête et partir sans rien nettoyer et en emportant la télé, j’avoue que j’hésite encore.
 

Ne soyons pas entièrement pessimiste non plus, ça reste une extraordinaire expérience, j’ai appris énormément de choses, sur la Chine et les chinois, sur le management et la gestion d’une entreprise et sur moi même.

Pour la prochaine fois, si il y en a une, je retiens, ne plus jamais travailler pour une J.V., prendre un appartement plus petit et moins cher et surtout porter de l’importance aux détails, dans le management c’est ce qui fait la différence.

Et je comprends maintenant pourquoi la majorité des grosses sociétés sont aux petits soins de leur personnel expatrié, car si on rajoute en plus les tracas administratifs quotidien (recherche de logement, loyer, facture, visa...) on ne s'en sort pas! Même si dans les faits je n'approuve pas car les salaires et conditions de vie de certains ne sont pas toujours justifiés! 

 

Désormais, je ne sais plus de quoi demain sera fait, bien que dans un premier temps j’ai eu une réaction d’orgueil en me disant que j’allais rebondir sans problème sur quelque chose de mieux, dans un second temps, je me suis replié sur moi même comme une huitre durant la majorité du nouvel an chinois en coupant toutes communications, internet, portable… afin de réfléchir sérieusement « bon et maintenant on fait quoi ? »

 

J’ai des pistes pour des boulots provisoires bien payés pour la Chine, surtout quand on compare à de nombreux jeunes expats qui cherchent absolument à rester à Shanghai par tous les moyens et en faisant donc plonger les salaires vers le bas… J’ai été passé un entretient pour groupe d’une dizaine de discothèques dans la région dont 2 à Suzhou. Un après midi, j’ai rencontré des managers, ils m’ont demandé de mixer pendant 1heure. Comme DJ résident, ils m’offrent sans avoir négocié 8000RMB/mois, donc je peux facilement monter à 10.000, ce qui permet de vivre plus que correctement en étant célibataire en Chine. Moi ça me permet d’avoir mes journées de libres pour chercher un nouveau véritable travail et passer les entretiens, tout en continuant de vivre assez confortablement.

Mais sur le long terme, je fais quoi de ma vie? J’ai 26 ans, la trentaine se rapproche, je n’ai pas mis des masses d’argent de coté, je suis seul, la dernière fille avec qui je suis sorti, avec qui j’imaginais passer le reste de ma vie à ses cotés, m’a totalement brisé le cœur, au point que ça fait plusieurs mois que je ne ressens plus rien sur le plan émotionnel. En clair, en faisant le point, je me rends compte que je suis jeune, en bonne santé, loin d’être con, que j’ai reçu une bonne éducation(bac+6), que je parles plusieurs langues, bref en théorie il a bien plus mal lotis que moi sur  cette terre, je devrais être promis à une bel avenir…

Mais à coté de ça, je n’ai plus de projet de vie, plus de vision d’avenir,  plus aucune motivation. Durant cette semaine de réflexion, j’ai eu beau chercher, je ne vois rien… plus rien qui me donne envie de continuer…

 

Certains ont une passion, un projet,  une vision (humaniste en aidant les autres, ou cupide en s’enrichissant sans scrupule), un métier qu’ils aiment, une femme, des enfants, une famille qui leur donnent l’envie de se lever le matin et d’avancer… Je n’ai rien de tout ça, ou du moins je ne l’ai plus, je l’ai perdu en chemin… Alors à quoi bon? Vivre pour vivre, juste pour le fait d’être vivant? Juste pour attendre qu’un coup du destin me remette en piste? Ce n’est guère motivant…

 

Pourtant, malgré ces propos qui peuvent paraître très noirs, je vous rassure, je n’ai pas envie d’en finir avec la vie (enfin je crois), je ne sais simplement plus quoi en faire en ce moment… Je crois que j’ai encore besoin de temps, je n’arrive toujours pas à me décider si je dois rentrer ou rester, tout simplement parce que dans les 2 cas, que je rentre ou je reste, je ne suis pas plus avancé car je ne sais toujours pas quoi faire… Malgré tout le cœur penche vers un retour en Europe, ou je mènerais une vie plus saine bien que mortellement ennuyeuse mais je pourrais toujours compter sur le soutien de ma famille le temps de me rebâtir un rêve…

Enfouit tout au fond de moi, il en reste pourtant un, un rêve dont je me suis détourné à tort ou à raison depuis de nombreuses années déjà, il est peut-être temps de le dépoussiérer un peu et le remettre aux gouts du jour. Car après 5 ans, la Chine ne me fait plus rêver, elle ne m’attire plus, les chinoiseries de la vie quotidienne ne m'amuse plus non plus; c’est plus du dégout et du mépris que je ressens vis à vis de cette culture et de ce peuple et malgré le fait que j’y ai pas mal de très bons amis chinois.
 

Il est peut-être temps de simplement tourner la page Chine et de commencer à en écrire une autre...

Published by Julien
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 03:21

Nongmin农民, en chinois cela signifie paysans, le dire à un chinois est très insultant, spécialement pour les citadins.

00221910dbda0ced6c420d.jpg
Dans les villes chinoises développées, on les appelle aussi les travailleurs migrants, qui ont quitté leur campagne pour gagner un peu plus d'argent, vivent souvent dans des baraquements à coté de chantiers ou usines, bref ont des conditions de vie très précaires. Durant le nouvel an chinois, ils rentrent tous chez eux.

Et c'est l'un des cotés plaisants du nouvel an chinois, Suzhou se vide, les rues sont plus désertes et plus calmes... Maintenant que le nouvel an chinois est terminé, ils reviennent et je ne peux m'empêcher de faire la différence, surtout sur la route, car les mecs qui conduisent les minivans chinois comme des burnes ce sont eux, les mecs qui conduisent les camions tout pourris qui polluent un max, sans aucun respect pour le code de la routes, c'est encore eux et les mecs qui conduisent des E-bikes surchargés, sans regarder ce qui se passe autour d'eux, comme si ils étaient tous seuls sur la route, et dont les crachats à un feu rouge (après un bon raclement de gorge comme ils on le savoir et l'art de le faire) manquent souvent d'attérir sur vos chaussures, c'est toujours eux!
road--50-.jpgroad--38-.jpg
Bref le nongmin est un chinois encore moins civilisé que le chinois des villes. 

14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:22
Depuis hier, c'est parti, concert de fusées et de pétards à l'occasion du nouvel an chinois et du passage à l'année du tigre... En ce qui me concerne, le début de cette année du tigre est bien triste et l'avenir très incertain, suite à une nouvelle assassine qui m'a frappée 2 jours après mon retour... Je reparlerais dans un prochain article.

Je devais aller diner dans la famille de Lina, mais j'ai du annuler vu que je mixais dans la boite The Scene et que j'avais rendez-vous làbas à 19h pour un essai matériel et son...

Je suis assez écoeuré de n'avoir pas pu récupérer une seule photo de cette session, vu que je devais commencer après minuit que finalement le patron est venu me voir à 21:55 pour me dire que je commençais à 22:00 pour 1h30 de set. Du coup ma photographe officielle n'est pas arrivée à temps!

Session moyenne, marquée par quelques problèmes de qualité de son, je n'ai pas pu acheter les bons câbles, vu que tous les magasins du genre étaient fermés et qu'eux n'avaient pas les câbles nécessaires en stocks!!! Ce qui est dommage, vu que les dernières fois mon macbook pro envoyait du lourd niveau son!

Et le DJ résident, se sentant certainement menacé s'est déchainé alors que la vieille il se foulait à peine... De plus la MC était plus ou moins de mèche avec lui, pas un mot sur moi durant ma session mais quand est arrivé son tour, elle a bien fait son boulot pour chauffer la sale. J'ai donc été plus ou moins battu à la loyale, pas trop de regret à avoir.

Par contre, en sortant de boite, j'ai eu une surprise de taille! j'ai du dégager mon scooter ensevelie sous la neige! et rentrer jusqu'à chez moi avec, sous la neige tombant à grand flocons, fut un vrai parcours du combattant, entre dérapage dans les virages et collisions entre voitures sous mon nez... J'ai quand même fait une escale au Macdo de shilu, ouvert 24/24 pour me réchauffer et reprendre des forces...

Mais ce matin la vue depuis ma chambre avait un petit air de déjà vu lors de mon passage éclair en France...

divers2 1769

divers2 1790
divers2 1789

L
a bonne chose dans tout ça, c'est que beaucoup de chinois n'osent pas sortir leur nez dehors et donc niveau fusée et pétard, ça reste plutôt calme pour un nouvel an chinois.
 
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 17:33

Bon j’ai compris la leçon, je ne rentrerais plus jamais en France pour 8 jours, ça sera désormais 15 jours minimum!

 

Car durant ce passage express, j’ai fêté, Noël, le nouvel an, l’épiphanie, mon anniversaire, la chandeleur et Pâques… Une semaine de plus à ce rythme là, et je pouvais me faire retirer mon foie pour le mettre en bocal estampillé de « foie gras  d’appellation contrôlé ». Oui ce fut du vrai gavage, mais que voulez-vous, la France est le pays du monde ou on mange le mieux…

 

Sans compté le fait que durant ce court  séjour, c’est une visite marathon , toute la famille et les amis à voir, surtout quand on ne sait pas quand est-ce qu’on sera en mesure de revenir et forcement comme à chaque fois, on ne peut pas voir tout le monde…

 

Mardi 2 février, réveille très pénible, ouais tête dans la cuvette à payer les excès des derniers jours, je ne sais pas combien de kilos j’ai pris, je n’ose même pas monter sur une balance.

Après avoir mieux réparti le poids entre ma valise et mon bagage à main, je me traine péniblement dans Paris jusqu’à l’aéroport. Pas trop de queue à l’enregistrement, jusque là tout va bien.

 

Je croise les doigts au moment de la pesée de ma valise : 20.4KG !

Ouais, j’y suis enfin arrivé! J’en avais vraiment marre de me taxer quasiment à chaque fois et je ne parle pas du fait qu’elle est beaucoup lourde qu’à l’allé… Oui j’ai fait des provisions, environ 3kg de chocolat, dont la moitié pour les Alix, de la matière première pour la petite entreprise de Géraldine, plusieurs boites de foie gras et quelques nouveaux vêtements achetés durant les soldes (probablement fabriqués en Chine, mais comme ça reste des marques, généralement ça reste un peu plus cher en Chine, sans oublier que ces marques ne sont même pas présentes à Suzhou)

 

Pour le  contrôle de sécurité, ils nous ont fait passer par une porte un peu à l’écart avec un contrôle de police plus poussé. J’ai vu un groupe d’occidentaux griller la queue, si j’avais été plus près je leur dis ouvertement ce que je pense…

On a déjà suffisamment de problème sur ce point en Chine, ils auraient pu montrer l’exemple, surtout en présence d’autant de chinois!

Avant d’aller me poser à coté de la porte d’embarquement, je passe faire des provisions en eau minérale, oui car le gout de la Nongfu spring n’est pas terrible à coté de la Vittel !

Embarquement et décollage sans encombre, les cachets de Motilium généreusement donnés par Pauline me tiennent le bide  en place, mais je me dis que d’aller bosser demain, ça va être…hum… difficile. D’autant plus que je n’aurais pas mon weekend pour récupérer, oui on me le sucre pour que j’ai 10 jours de vacances durant le nouvel an Chinois. J’avoue que j’aurais préféré avoir mon weekend, car vu que ça va être la guerre civile permanente niveau pétards et fusées durant cette période, ce ne sera guère propice au repos !

 

Comme à l’allé j’ai eu la chance d’avoir 3 sièges de libre à coté de moi, je me dis chouette je vais pouvoir dormir un minimum et arriver dans une forme relative en Chine… Et bien rien du tout oui ! Je me suis retrouvé à bord d’un centre aéré  volant !!! Les 4 gamins (tous chinois forcement) les plus turbulents sont respectivement dans la rangé de sièges devant et derrière moi, et du coup tout le reste des gamins à bord sont venus jouer dans les environs immédiats. Et encore si ils savaient jouer en silence, je n’aurais rien dit, mais vas-y que je cris que je pleure, que je saute sur les fauteuils et que je secoues les sièges et que je courre dans les allés…

 

Je n’ai qu’un message à faire passer : METTEZ DES CAPOTES PUTAIN !!!

 

Sans parler de la grand-mère et de sa fille derrière moi qui n’ont pas parlé de tout le vol, non elles hurlaient au lieu de parler !!! Même avec des boules Quies dans les oreilles je comprenais ce qu’elles racontaient en Mandarin!!!

 

Déjà que j’ai du mal à dormir en avion, là je n’avais aucune chance ! Au début je pensais, ce n’est rien ils vont finir par se calmer, 12heures c’est long quand même, quand il ne restait  plus que 4 heures de vol, j’ai compris que je pouvais abandonner l’idée de dormir un minimum ; quelle bande de petits cons !

Mais ça atteint des summums quand la Chinoise à l’autre bout de la rangée centrale,  a décidé de jouer avec eux… J’ai du prendre sur moi et me répéter intérieurement  « non je ne prendrais pas l’un pour taper sur l’autre, non je ne prendrais pas l’un pour taper sur l’autre, respire, respire…»

 

Autre inconvénient d’un trop court séjour en France, on a pas le temps de se rappeler pourquoi on est parti, résultat avant même que l’avion ne se pose à Shanghai, j’ai déjà les boules et je me demande pourquoi est-ce que je retourne en Chine ! Même à Paris les gens m’ont paru tellement civilisé, « bonjour monsieur, svp, merci, je vous en prie passez… » Pas de bruit de raclement de gorge et de crachats dans les rues, les gens parlent normalement au lieu de crier, il n’y a quasiment personne à klaxonner.

 

Et ce qui m’a le plus sidéré c’est que les parents laissent faire… Ah oui « le petit empereur ou la petite impératrice …»

Une paire de claques et un coup de pied au cul oui !

Le père des 2 pestes a passé la majeure partie du vol à jouer à un jeux de casino sur son Iphone, rassurant quand on sait que les portables doivent rester éteint durant tout le vol, un autre chinois jouait aussi avec un autre modèle de téléphone. Et le comble du comble,  après une heure de vol, après que les consignes de sécurité avant le décollage ont répété 3 fois que les téléphones devaient impérativement être éteint jusqu’à l’arrivé au point de stationnement, un chinois devant moi pose la question à une hôtesse, à savoir si il pouvait allumer son téléphone pour passer un coup de fil… Je n’y crois pas, c’est vrai un festival! Ils sortent d’ou cette bande de pecnos?!?

Et je sais bien qu’après un vol long courrier, on n’est plus tout frais, mais là, niveau haleine de phoque et cul pourri, le made in China ça envoyait du lourd.

Franchement si c’est des gens comme ça qui constituent la future première puissance mondiale, on est mal barré.

 Quand on regarde l’actualité internationale dernièrement, on ne peut s’empêcher de remarquer que la Chine s’est montrée particulièrement arrogante. Moi je peux dire que plus je passe de temps dans ce pays et plus je suis persuadé qu’on ne verra jamais la Chine atteindre le niveau de développement Européen de notre vivant. (et encore plus si nos dirigeants européens respectifs décident d’arrêter de se chamailler comme des gamins pour des conneries et créent enfin une Union Européenne politiquement forte qui supplantera de loin les Etats-Unis et la Chine)

De plus quand la génération d’enfant unique va être au pouvoir, ça ne va pas être triste…

Mais là je m’écarte du sujet, la prochaine fois, pour 700RMB d’écart de prix, je voyage avec AIR France! Au moins j’aurais le sentiment d’être avec des gens civilisés 12heures de plus.

 

Au final le vol aura duré 13h20!!! Et les sales morveux n’auront pas dormi ne serait-ce que 10 minutes…

A pudong, Après avoir récupéré ma valise, je me dirige vers la gare routière, mauvaises surprises,  le premier bus pour Suzhou est à 10:00, soit 1h30 d’attente et le prix du ticket à encore augmenter pour atteindre 84RMB…

 

Autre détail, j’avais oublié que le bus ne part pas pour Suzhou directement, non il traverse d’abord tout Shanghai pour aller à Hongqiao, l’autre aéroport tout au sud de la ville… et encore 2heures de perdues!

Arrivé à SIP, vers 13:30, j’ai décidé de m’arrêter à l’arrêt SIP, parce que je pensais que ça sera plus facile de trouver un taxi, vu qu’en centre ville, c’est souvent la guerre… Autre erreur, aucun taxi! A part les chauffeurs de taxi non officiel qui vous harcèlent dès la descente du bus, en vous gueulant dessus et limite en vous empêchant de sortir… J’ai du marcher 20 minutes pour trouver un vrai taxi.

 

Et en arrivant chez moi, les nouveaux propriétaires de l’appartement du dessous, s’engueulaient très fortement avec sans doute le responsable de chantier, et en jetant furtivement un coup d’œil par la porte, je ne pus que constater qu’en 8 jours, ça n’a pas avancé du tout!!! Vu la vitesse à laquelle ça avance j’en ai encore pour 3 mois avant d’avoir mes weekends tranquilles de nouveau, de plus mon colloc chinois qui était sensé faire le ménage en mon absence… hum… et bien je crois qu’on a pas la même  définition de la propreté…

 

Bon c’est décidé, même si j’adore l’endroit ou je vis, je vais me trouver un appartement plus petit et moins cher, plus calme (sur ce point ça ne va pas être facile) et surtout ou je pourrais vivre tout seul!

 

Je vous rassure, à part ça, j’adore la Chine et je suis content d’y vivre hein…

Enfin je crois… dans le doute je vous confirme ça dans quelques jours. 

 

25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 19:10
tour-eiffel-010fullsizeDécollage de Shanghai dimanche 24 janvier 2010 un peu avant minuit avec un vol China Eastern, la prochaine fois je volerais avec Air France >_<, parce que 12heures de vol, c'est long quand on a pas le petit écran multimédia avec films à volonté, et la nourriture est meilleures et les Hôtesses sont plus sympas!

En tout cas, une copine chinoise ancienne hôtesse de l'air sur China Eastern m'avait dit que bon nombre de ses collègues avaient terminé comme maîtresses de riches chinois rencontrer en 1ère classe, j'avais du mal à la croire, mais par rapport à la dernière fois ou j'ai pris un vol avec cette compagnie en 2007, il n'y avait aucune hôtesse de mignonne! j'en conclus donc qu'elle avait peut-être raison...

Atterrissage le 25 à  Paris CDG de très bonne heure et la première chose que j'ai fait après avoir récupéré ma valise c'est de prendre un très, mais alors très très copieux petit déjeuner chez Paul...

je ne reste que 8 jours en France mais je sens que je vais me goinfrer! 
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 05:07
Hier soir, je suis allé voir Avatar avec des amis au cinéma Imax de S.I.P. ; film époustouflant et encore plus en version 3D.

Sur le chemin du retour alors qu'on atteignait Modern Avenue, l'artère principale de S.I.P. plusieurs voitures de police gyrophares allumés occupent le croisement, on se demande ce qui se passe, surtout qu'il y a pas mal de débris sur la route, mon pote chinois qui conduit dit qu'il s'agit sûrement d'un camion qui a perdu sa cargaison... le fait que la télévision locale soit présente nous intrigue encore plus.

Moi je ne peux m'empêcher de déclarer qu'on dirait les débris d'un E-bike, mais je me refuse à croire que cela puisse être possible, car vu la taille des débris, seul un choc terrible a pu réduire un E-bike en de si petits morceaux...

Pourtant 100 mètres plus loin un corps sans vie, recouvert d'un drap dont seul un bras dépasse, gis sur la route et 200 mètres encore plus loin une BMW blanche est arrêtée, l'avant droit complètement défoncé et le pare-brise blanc à cause des fissures dans le verre...

Il est facile de deviner ce qui s'est passé, l'un ou l'autre a grillé le feu rouge au croisement, personnellement je pense qu'il s'agit de l'E-bike, les voitures respectent à peu près les feux rouges. Il a voulu traverser, n'a peut-être pas regarder, vu qu'il s'agit un comportement récurrent chez les utilisateurs chinois d'E-bike et il s'est fait faucher par une BMW qui passait juste à ce moment là et qui devait rouler à une vitesse très supérieure à celle autorisée...

Le chauffard dormira certainement en prison ce soir, ou il passera certainement le reste de sa vie (sauf si vraiment il a de bon guanxi, la justice chinoise n'est pas toujours très juste, un juge chinois a été exécuté pour corruption dernièrement), tandis que sa victime quand à elle, à la morgue...

Mais à la vue de cette scène, mon sang s'est glacé et mon corps tout entier s'est mis à frissonner, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que ça aurait pu être moi... me déplaçant presque uniquement en E-bike, je m'expose à une plus grande prise de risque. même si j'ai de meilleures notion du code de la route, de meilleures trajectoires et  de manière générale un meilleur comportement et des réflexes beaucoup plus affutés que le chinois moyen, je ne peux pas tout contrôler!

les routes chinoises sont certainement les plus dangereuses au monde, mais si en ville les accrochages font parti du quotidien, les accidents mortels restes beaucoup plus rares. 
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 12:43
Mésaventure de la soirée:
Je quitte le bureau à 19h, et j'ai quand même au minimum 20 minutes de trajet et comme j'ai faim, je roule plein pot avec mon nouvel engin, surtout que maintenant j'ai enfin acheté un casque!

je quitte le district du Wuzhong et entre dans celui de Changlang,  et continue de rouler assez vite sur la piste cyclable en klaxonnant sur tout ce qui bouge devant moi...

Je dépasse un mec à VTT lorsque celui fait une embardée sur la gauche, percute mon guidon, son pull se prend dedans et avec la vitesse de mon engin il se fait entrainer et se prend une belle gamelle... Roulant tout à gauche de la piste cyclable je n'avais aucun moyen de l'éviter à moins de percuter le terre pleins séparant la piste cyclable de la route, dans ce cas j'aurais eu beaucoup plus mal que lui.

J'aurais pu filer, mais ayant une conscience, je freine pour voir si il n'a rien, celui-ci se relève aussitôt et avant même d'avoir le reflex de ramasser ses affaires qui gisent sur le sol, il se précipite vers moi et se met devant moi pour certains que je ne fuis pas.

Il commence à m'engueuler en Chinois avant de s'apercevoir en s'approchant pour regarder à travers la visière de mon casque que j'ai les yeux bleus...

Il prend son téléphone pour appeler la police, j'avoue que je flippe un peu, mais il n'a rien et je suis certains de ne pas être en tort.

Au début je fais style je ne parle pas un mot de chinois, mais l'entendant magouiller avec une commerçante  voisine de la scène de l'accident, je décide qu'il est temps de réagir, surtout que le nombre de curieux qui s'impatiente de voir à quelle sauce le laowai va se faire manger ne cesse d'augmenter.

J'enlève mon casque, je lui dis que c'est lui qui m'est rentrer dedans et non l'inverse, il me montre l'état de son VTT Giant et me dit que je vais devoir casquer... Par curiosité je demande combien il veut et il me sort 800RMB... ça aurait pu être pire...

Mais 800RMB pour 2 gardes-boues pliés, ça fait quand même très cher payé!!!

Là je lui sors "mais parce que je suis blanc tu me prends pour un con ou quoi?!?"
因为我是外国人你觉得我很笨吗? ( c'est la phrase à sortir à un chinois pour qu'il comprenne qu'il n'est pas tombé sur un pigeon)

800RMB, y a pas moyen! on attend la police!

Là il encaisse le coup grave, il se rend compte qu'il n'est pas tombé sur le pigeon du siècle.

Il prend son portable appelle je ne sais qui, je décide de faire de même, j'appelle mon assistante et un pote flic...

Une guerre des nerfs s'installe et à ce jeu je suis devenu très fort, plus fort que bon nombre de chinois, je lui fais comprendre que j'ai tout mon temps et je n'ai rien à faire de la soirée de toute façon...

la police tarde à arriver, il rappelle et comme je suis étranger il me demande de quelle nationalité je suis de façon à ce que quelqu'un parle ma langue intervienne sur le lieu de l'accident (dans le pire des cas ils enverront un flic anglophone...) Je lui réponds que je suis islandais, c'est l'une des langues les plus rares au monde... parlée par un à peine un peu plus de 300.000 personnes sur terre... et visiblement le mec n'a jamais entendu parler de ce pays... tout comme la personne du standard téléphonique de la police qui lui dit qu'il sera impossible de trouver un traducteur parlant cette langue.

Plusieurs chinois assistant à la scène demande à voir mon permis moto, je leur dis que je les emmerdes, que je n'ai pas de permis moto vu que je conduis un E-bike, mais ils refusent de me croire et continuent d'inspecter mon engin à la recherche d'un pot d'échappement, car si effectivement je conduisais un scooter à moteur thermique, même si c'est lui qui m'est rentré dedans et s'est cassé la gueule, j'étais en tort.

Un pote du chinois accidenté parlant un peu anglais arrive sur les lieux, il essaye de me faire dire que je l'ai percuter par derrière et donc que je suis en tort, mais je refuse de céder. Et autre moment comique, celui-ci essaye de m'apprendre le code de la route, en Chine si tu es derrière tu es en tort... "non mais mec, arrête de déconner, qui a inventé le vélo et la voiture et le code de la route??? Ce n'est pas les chinois, c'est les européens!"

Un motard de la police finit enfin par arriver, les chinois expliquent leur version des faits, le mec fait toute scène comme quoi il a mal à sa jambe alors que tout à l'heure il affirmait à la commerçante qu'il n'avait rien du tout...

Le policier très calme et très professionnel mais ne parlant pas anglais me demande si je parle chinois et si je peux expliquer ma version des faits.

Ayant du mal d'un point de vu vocabulaire à expliquer que je ne lui suis pas rentré dedans par derrière comme il affirme, j'ouvre ma sacoche, prends un carnet avec un crayon et dessine les trajectoires de chacun ayant conduis à cet accident...

Les chinois continuent de nier et disent que je roulais trop vite, moi en toute franchise je réponds c'est vrai je roulais vite, et c'est pour ça que je roulais tout à gauche de la piste cyclable (j'explique que c'est comme sur l'autoroute, les véhicules les plus rapides roulent à gauche, et là-dessus le flic répond que j'ai raison) et que je n'ai pas pu l'éviter quand il s'est rabattu sur ma trajectoire.

Il est temps de casser leurs argument, je lance au flic, "bon ok admettons, je l'ai percuté par derrière, dans ce cas regarde mon e-bike, ou sont les traces du choc???, bah oui il n'y en a pas, car il m'a percuté sur le coté au niveau du guidon!!!".

Encore une fois le flic déclare qu'il a plus tendance à me croire moi.

Les chinois vont jouer leur dernière carte, ils disent qu'ils ont un témoin qui a vu de ses propres yeux que je l'ai percuté par derrière... oui la fameuse commerçante.

Celle-ci arrive et gueule en faisant tout un scandale "oui j'ai tout vu, j'étais là, c'est le laowai qui lui est rentré dedans, il est en tort à 100%!!!"

Moi je regarde le flic et lui sort 她看什么了?她都没看啊,她在她的店里面!她要骗我因为我是外国人!"mais elle a vu quoi, elle a rien vu du tout, elle était dans sa boutique et elle a juste vu un mec à terre et moi debout, elle veut me niquer parce que je suis blanc!"

Ce dernier argument, ils ne s'y attendaient vraiment pas, ça fait éclater de rire la foule de chinois, la commerçante remet une couche, je la coupe et lui sort "mais oui je vous ai entendu magouiller tout à l'heure, oh c'est un laowai, il a de l'argent, on va le faire cracher... donc oui elle a rien vu, ils veulent juste me niquer parce que je suis blanc!!!"

les chinois qui assistent à la scène continuent de se marrer, même le policier décroche un très large sourire, la commerçante quand à elle a perdu la face...

Le policier déclare que c'est 50/50, responsabilité partagé, moi je ne suis pas content, mais il faut bien avancer un peu, sinon on va y passer la nuit.

le chinois et son pote déclarent qu'ils ne veulent pas aller au poste de police, moi je dis que je n'ai rien à me reprocher et que je suis prêt à y aller si nécessaire...

Le flic me dit que c'est plus sage de négocier directement avec eux, moi je lui dis que je refuse de négocier avec ces voleurs car il me réclame 800RMB pour les faibles dégats sur son vélo... celui-ci prend un air outré et engueule le chinois "quoi, tu as osé réclamer au laowai 800RMB pour des broutilles!!!" L'autre tout penaud se défend, mais non non, je lui ai juste dit le prix de mon vélo neuf...

Finalement on conclu la somme de 50RMB pour changer ses 2 gardes-boues et re-axer son guidon... et encore je suis sur que je me suis fait enfler de quelques RMB!
 
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 05:42
Hier en milieu de matinée, mon assistante m'a montré un série de photos datant du matin même, prise aux abord d'une usine de Suzhou Industrial Park.

Les employés ont tous cessé le travail et se sont rebellé contre les dirigeants de la société
 Wintek Industry pour protester contre la décision de l'entreprise de renvoyer une employée malade et donc absente depuis plusieurs semaines car intoxiquée par un produit chimique à son poste de travail (le N-Hexane); et dénoncer leur conditions de travail: 12 heures par jours, heures supplémentaires peut ou pas payé et 1/2 à une journée de repos par semaine.

Les photos ont été immédiatement censuré sur Baidu, le principal moteur de recherche chinois, mais ont été rapidement publiées sur d'autres sites. 

T1EJlsXnpeXXaH.X6XT1Fs8sXoxnXXaH.X6X
T1esJsXbFxXXaH.X6XT1JdhsXkViXXaH.X6X 
T1TJdsXbpkXXaH.X6X T11dXsXndlXXaH.X6X
T1rdhsXo4iXXaH.X6XT1YJXsXlVlXXaH.X6X
T1aZRsXhxuXXaH.X6XT1EcpsXapFXXaH.X6X

Ce qui porte à 2 le nombre de mouvement contestataire à Suzhou en une semaine, lundi dernier en allant travailler, devant une société en centre ville une dizaine d'employés se tenait devant les grilles avec des banderoles indiquant leurs revendications, ça a provoqué un embouteillage monstre, j'ai regretté de m'être pas arrêté prendre des photos...

Mais c'est mal barré, à Suzhou on compte 1 policier pour 20 habitants!!! 

Malgré tout, peut importe la censure qui règne sur le web en Chine, Internet et la vitesse à laquelle circulent les informations sur la toile, reste le principal ennemie du parti communiste chinois
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 04:28
En fait grâce à internet même si c'est très surveiller, filtré, censurer et tout ce qu'on veut; la jeunesse chinoise peut se moquer plus ou moins ouvertement de ses dirigeants...
chinoisRBNWL~KKVPWE7C]S SPVBUU

chinois (2)chinois (1)


Voici le genre de gif animé que j'ai récupéré sur QQ, ouais le combat de gif est un sport très populaire sur QQ et permet de se faire une idée des préoccupations de la nouvelle génération chinoise:

-En première position on retrouve:钱
moneymoney (1)

-Suivi par:美女vs难看
meinumeinu (6)meinu (26)meinu (10)meinu (4)
          VS
thonthon (1)p39

- Ensuite: 女朋友VS男朋友
p9nibar (5)p32
fight (11)gf (4)p35


PS: je précise que j'ai uniquement publié les plus sages, car des potes chinois m'ont donné des beaucoup plus trash!