• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 06:42
Article intéressant qui confirme mes impressions sur place:

Guillaume Guichard (lefigaro.fr) avec agences
18/12/2009 | Mise à jour : 12:56

868f0da4-ebbc-11de-9edf-00a1a66c6a13.jpg 
Les banques chinoises dissimuleraient des risques liés aux crédits accordés, dans un marché en plein boom. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS 

Alors que le marché du crédit explose, les banques chinoises cacheraient une partie des risques liés aux prêts accordés, redoute l'agence de notation Fitch Ratings.

Un boom du marché du crédit, des pratiques pour évacuer discrètement les risques et se conformer de façon artificielle à la réglementation… le secteur bancaire chinois rappelle furieusement les prémices de la crise des subprimes, s'alarme vendredi l'agence de notation Fitch Ratings.

Comme en écho, l'autorité bancaire chinoise, la Banque populaire de Chine, a annoncé vendredi matin qu'elle voulait appliquer au secteur les nouvelles recommandations du Comité de Bâle. «Nous allons renforcer nos contrôles sur le secteur financier et notre gestion des risques systémiques afin de promouvoir la stabilité de l'industrie financière», a déclaré l'institution sur son site Internet.

Les dérives seraient importantes, selon Fitch. Pour faire face à l'explosion du marché du prêt sur le marché chinois, les banques locales feraient disparaître de leurs bilans les risques liés à leurs engagements de crédit.

Cela leur permettrait de faire de la place dans leurs comptes et de prêter davantage. Le tout, en respectant la réglementation sur les normes de fonds propres qui sert à contrebalancer les risques de défaut de paiement, explique l'agence de notation. Fitch ne donne pas d'estimation chiffrée permettant de mesurer l'ampleur du phénomène.

 

«Imprudences»

 

Cette pratique rappelle à l'agence de notation les mécanismes à l'origine de la crise des crédits immobiliers à risque aux Etats-Unis. «Autoriser les banques à transférer les risques à une partie tierce les met à l'abri de mauvaises décisions concernant le crédit, ce qui avec le temps pourrait entraîner le même type d'imprudences observées lors de la titrisation des prêts subprime aux Etats-Unis», selon les analystes Charlene Chu et Wen Chunling.

La stratégie des banques chinoises pourrait expliquer en partie la baisse globale du crédit observé en Chine durant la deuxième moitié de l'année, soupçonnent les analystes de Fitch. En mars, les établissements bancaires chinois avaient accordé un montant global record de crédit de 1.890 milliards de yuans. En octobre, les nouveaux encours ne représentaient plus que 253 milliards de yuans.

A cause de ces crédits cachés, Fitch pourrait revoir à la baisse la notation de certaines banques chinoises, a prévenu l'agence.

Pour moi c'est évident, beaucoup de chinois vivent très largement au-dessus de leurs moyens c'est à dire à crédit... Qu'on m'explique comment un chinois qui gagne 5000RMB par mois, puisse se payer une berline allemande et un appartement neuf de 100m2 équipé high-tech... Il y a forcement un problème.

Même en admettant qu'il soit marié, que sa femme travaille et gagne 3000RMB, ce qui porte les revenus du couple à 8000RMB, et qu'en admettant qu'ils aient mit de l'argent de coté quand ils vivaient encore chez leur parents et que ceux-ci leur aient filé un coup de main... à savoir que le prix moyen du m2 à Shanghai est de 18600RMB quand même et dans le centre ville c'est facilement 50.000!!!

On est loin du compte!
 

commentaires

Olivier 22/12/2009 19:10


Je suis d'accord avec ton analyse, mais...
1/en général les parents chinois banquent pour les apparts.
2/ Et puis a shanghai il n y a pas que des salaires faibles. sans compter les à côté...

Les chinois vivent ils au dessus de leur moyen...A shanghai je sais pas dans le reste de la Chine, certainement pas ce sont de vrais fourmis.