• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 08:06

2ème weekend à Suzhou, weekend prolongé cette fois-ci, à l’occasion de la fête des gâteaux lunes qui marque la moitié de l’automne (selon le calendrier lunaire)... et qui offre donc aux chinois un jour férié, le Lundi. Moi j’ai posé un jour de repos le vendredi pour en faire ainsi un weekend de 4 jours et surtout pour arriver dans les temps au Mariage de l’année…

Et oui, 3ème mariage  chinois, mais celui est diffèrent vu que la mariée est un personnage clef de la saison 2010, pour ceux qui suivent mon blog depuis longtemps. Il s’agit de JingJing, directrice artistique du groupe 88 (ou Inpub) en Chine, elle épouse le MC local de Suzhou qui chauffait la salle à mes cotés l’année dernière, moi aux platines lui au micro avec son accent afro américain quand il parle anglais, on en a rendu plus d’une folle, c’était la bonne époque.

2011 2279

Elle a insisté assez lourdement pour que je vienne et je ne pouvais bien sur pas refuser…

Bien entendu,  compte tenue de notre passé, je n’ai pas fait le radin en ce qui concerne mon Hongbao (enveloppe rouge contenant une somme d’argent que les convives offrent aux mariés). Et j’ai aussi gravé quelques Cds, vu qu’elle m’avait également demandé de faire un passage rapide aux platines en son honneur en cours de soirée.

Petit rappel, JingJing est l’ancienne directrice artistique du Inpub de Suzhou, c’est elle qui m’avait donné ma chance comme DJ et qui a décidé de me recruter. Elle avait ensuite été promue à la tête du groupe et m’a également aidé quand je me suis fâché avec son remplaçant  et qu’il ne voulait pas me verser mon dernier mois de salaire…

 

En me voyant sortir du taxi, Jingjing m’offre un sourire radieux en lâchant  mon nom chinois Zhu Li An,  un des garçons d’honneur s’apprête à m’offrir un paquet de cigarettes lorsqu’elle le coupe en lui disant que je ne fume pas mais que je prendrais les dragées à la place… puis m’invite à aller m’asseoir au restaurant et qu’on parlera plus tard.

2011 2274

La première partie du mariage fut presque classique, ça se passe dans un hôtel d’assez haut standing, les mariées attendent et reçoivent les invitées à l’entrée,  puis vient la cérémonie, ou le père de la marié donne sa à son époux, et ou plusieurs de ses proches prennent la parole pour raconter un peu leurs vies et leur rencontre…

Sauf que quand même, il s’agit d’une figure chinoise de la vie nocturne, je vous laisse un peu imaginer la tête des invités… J’avais l’impression d’être dans un remake chinois d’un film sur la mafia italienne…  sur ma table j’avais le boss du Inpub de Suzhou, et ceux de Hangzhou, Kunshan,  et Yangzhou, avec des dégaines et des look pas possible… ça a été un défilé de pseudo mafieux qui venaient présenter leur respect en venant trinquer un verre… J’ai même assisté à la réplique culte « embrasse ma bague petit ! »…

 

Le mariage fut quand même très animé vu que c’était un rassemblement de professionnels de l’entertainment, les barmen ont fait leur show, les gogo danseurs et danseuses aussi… ça picolaient sec, certains ne seront pas en état de bosser ce soir, ça c’est certain.

Moi j’ai retrouvé pas mal de connaissances, d’autres me connaissaient de réputation… car devinez quoi ?!? Qui était le seul blanc bec de tout le banquet??? Et oui c’est bibi!!!

2011 2286 

Et puis  vers 20h30, quand un mariage chinois classique  se termine… direction le club ou un carré VIP attendent les convives avec champagne français (du vrai après examen approfondis de la bouteille et dégustation) à volonté, pour une soirée de folie jusqu’à tard dans la nuit…

 

2011 2285 2011 2280
2011 2288 2011 2284

Au fait, avant que j’oublie, j’ai de nouveau fait perdre la face aux chinois avec qui j’avais un diffèrent… cette fois-ci je n’ai même pas eu à dire un mot… j’ai simplement eu à m’afficher avec les bonnes personnes au bon moment et au bon endroit… à ce rythme là, je vais bientôt pouvoir écrire un livre sur « l'art de faire perdre la face à un chinois » !

Bon aller, j’avoue il s’agit de mon ex copine et de son nouveau copain… celle qui devait en théorie m’attendre et qui ne l’a pas fait et a en plus oublié de me dire qu’elle s’était trouvée un abruti d’ABC  comme nouveau copain (american born chinese) dixit plusieurs potes américains de Suzhou qui le connaissent… Pas de bol pour elle, vu qu’elle était aussi présente au Inpub, et elle m’a vue en compagnie de son ancienne rivale; bam perte de face… Vient ensuite mon tour de passer aux platines, en gros Jingjing a fait venir pour 2011-1845.JPGl’occasion de toute la Chine, la graine, l’élite des DJ du groupe 88… le Inpub de Suzhou possède 2 postes de mixe, on s’est relayé rapidement en début de soirée avant de laisser les DJ résidents habituels reprendre en main le cour de la soirée… Bref mon premier morceau que j’ai passé était spécialement dédicacé  à mon ex « I bet it sucks to be you when you see me », j’ai ensuite enchainé avec des remix d’Eminem, Beyonce et DJ Antoine avant de passer le relai  au DJ suivant…


Jingjing est ensuite venu me voir en me disant « tu n’es pas le premier DJ occidental que j’ai recruté, mais tu sais pourquoi tu es le seul que j’ai invité  ce soir? »  heuuuu… non… vas-y, dis moi. « Parce que tu es un des seuls à avoir compris ce qu’attendait le public chinois  et à y avoir ajouté en plus ta touche européenne et ce soir en 20 minutes à peine tu viens de le me démonter une nouvelle fois. Quand tu te sens prêt, tu m’appelles et je t’arrange le coup pour les weekends à Shanghai, Suzhou ou n’importe quelle ville, tu as juste à me téléphoner ! »

 

Oui surement, mais plus tard, dans quelques mois, car pour le moment j’ai d’autres prioritées, même si j’avoue qu'après avoir expérimenté de nouveau les frissons qui parcourent l'échine lorsqu'on réalise un beatmatch et une transition parfaite et voir le public lever les bras en l'air et se déchainer... bref les sensation de mixer en club me manquent un peu…

Published by Zhu Li An - dans Party - Nightlife
commenter cet article

commentaires