• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 02:53

Le weekend dernier à Suzhou, j’allais rejoindre une amie, pour diner et sur le trajet en taxi, de SIP jusqu’à SND, je réfléchissais à tout ce qui avait changé ici depuis 2005, en bien comme en mal… Je n’y avais jamais  vraiment pensé auparavant, mais en fait sur à peine 6 ans, le constat est assez effarant…


Je me souviens encore très bien de mon arrivée, la gare était entourée de vieux bâtiments sales et vétustes, l’ambiance qui y régnait, était digne de la cours des miracles… Aujourd’hui tout ça à disparue, on y trouve à la place 4 gares ultra moderne, dont certaines sont peu fréquentées, comme celle de SIP par exemple, à la place des chinois qui poinçonnaient manuellement les tickets à l’entrée et la sortie de la gare, on trouve désormais des portillons automatique… et aujourd’hui le temps de trajet entre Shanghai et Suzhou en train est passé d’1h45 à moins de 30minutes en moyenne.


J’ai vu des quartiers entiers disparaitre comme celui qui était autrefois au bout de Shantang Jie, qui a été entièrement rasé et remplacé par des maisons de style traditionnel au bord du canal… ou encore celui de l’ancienne prison qui a également été rasée et est en plein chantier dont personne ne sait vraiment ce qui s’y construit à la place, ou même Ligondi qui a été bâti de toute pièces sur des îles artificielles du Lac jinjihu. J’ai vu des rues décliner et s’éteindre comme Shi Quan Jie, autrefois c’était la rue de la soif, l'endroit le plus festif de la ville, là ou tout le monde sortait faire la fête… Aujourd’hui ceux qui y vont encore le soir, (en dehors de quelques véritable bars à expats) c’est principalement pour chercher quelque chose de normalement interdit en Chine mais qui pourtant à toujours pignon sur rue là bas. En revanche j’ai vu d’autres rues renaitre de leurs cendres, comme Pingjiang Lu autrefois en ruine et totalement déserté, aujourd’hui c’est l’une vieilles des rues les plus visitées de Suzhou… J’ai vu aussi une ville entière sortir de terre, en 2005 il n’y avait presque rien à l’Est du lac Jinjihu, en 2006, il y avait une ville entière avec des résidences, des immeubles, des jardins et des centres commerciaux qui avaient poussé, ville fantôme puisque pas encore achevée à ce moment là, Aujourd’hui cette ville a pris vie et commence à s’animer petit à petit… Les exemples sont nombreux… mais globalement la vieille ville a tendance à être restaurée et tout ce qui est moderne comme les 2 tours de 400m qui se rejoignent à leur sommet se construit à l’extérieur, (à SIP pour ce dernier cas, et les tours ne pas encore achevées).


Concernant l’évolution du niveau de vie, en 2005 on s’extasiait quand on parvenait à trouver un bout de fromage, même au Auchan (qui depuis à plus que doubler de surface pour devenir le plus grand supermarché de toute la Chine, avec 110 caisses alignées et toutes en service le weekend…) ou au Carrefour (qui a vu son nombre de magasins passer de 1 à 5 dans la ville) on en trouvait pas toujours. Aujourd’hui, les produits importés sont légions, tout comme les endroits ou les trouver… Il ne manque plus qu’à Suzhou un magasin Ikea et on pourra désormais y trouver absolument tout ce qu’on veut.


Mais pour revenir à l’évolution du niveau de vie, je crois que le facteur le plus marquant est l’explosion du trafic automobile. En 2005 le trafic était peu dense, même aux heures de pointes, la majorité des gens se déplaçaient en bus, vélo ou E-bike. Sur le trajet, j’en discutais avec le chauffeur de taxi, le centre ville est devenu quasiment saturé en permanence et les travaux du métro qui finalement devrait être mis en service l’année prochaine avec 3 ans de retard, n’arrangent rien du tout… Autre exemple qui montre l’augmentation du parc automobile chinois, il suffit de regarder le long des énormes pistes cyclables qui bordent les usines et bureaux dans SIP ou SND, on n’y trouvait avant aucun véhicule, aujourd’hui  de plus en plus de chinois viennent travailler en voiture et ces pistes cyclables servent désormais de parking et à proximité de certaines usines les files de voitures garées sont déjà très longues…

 

La conséquence logique de tout ça, l’augmentation de la pollution évidemment, dans SIP on n’y respire plus aussi bien qu’avant.


 

Quand je pense qu’en Europe, on commence à peine à faire réellement marche arrière en limitant le trafic automobile et favorisant les zones piétonnes, les vélos et les transports en commun type tramway… N’en déplaise aux Chinois, malgré l’évolution fulgurante de leur pays un peu comme à l’image de Suzhou; dans de nombreux domaines, ils ont encore et toujours 30 ans de retard!

 

Published by Zhu Li An - dans Suzhou life
commenter cet article

commentaires