• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 05:15

Au cours de la dernière décennie, les ventes de vélos électriques ont considérablement augmenté en Chine, passant de quelques milliers par an, à 22 millions en 2009.

Sur ces 22 millions de vélos, environ 1 million d'exemplaires ont été exportés l'année dernière, dont plus de 70% vers l'Europe et l'Amérique du Nord.

 

Ce sont aujourd'hui près de 120 millions de vélos électriques qui sont en circulation en Chine, et face à ce boom, le chiffre d'affaires du secteur a atteint 11 milliards de dollars l'année dernière. Les ventes de vélos classiques ont en revanche sensiblement chuté. En 2006, leur production culminait à environ 80 millions d'exemplaires, pour connaître au cours des quatre dernières années, une diminution de plus de 25%.

 

Si la Chine incite à l'utilisation des vélos électriques comme une véritable alternative à la voiture personnelle, le pays se trouve face à un vrai problème de sécurité. En 2007 en effet, quelque 2.500 décès liés aux vélos électriques ont été enregistrés en Chine. Si le gouvernement chinois a limité la vitesse à 20 km/h, la plupart des vélos électriques peuvent aller beaucoup plus vite. Par ailleurs, les cyclistes sont nombreux à ne pas s'éclairer la nuit afin d'économiser de l'énergie, ce qui représente un réel danger pour les piétons.

Le gouvernement continue à inciter les automobilistes à préférer le vélo électrique pour limiter pollution et embouteillages, tout en tentant de mieux protéger piétons et conducteurs.

(source: Maxisciences)

divers2 1749 2009_1403-copie-1.jpg IMG_1137.jpg

Je suis un utilisateur convaincu du vélo électrique, j'en suis d'ailleurs à mon 3ème (en l'occurrence il s'agit d'un scooter), c'est vrai que c'est dangereux, pour les piétons et utilisateurs de vélo traditionnel, ils vont vite ( jusqu'à 110km/h en pointe pour certaines versions sport!!!), ils sont silencieux, on a vite fait de se faire surprendre, surtout qu'en plus la plus part des utilisateurs n'ont aucun mais alors vraiment aucun respect du code de la route.

Comme les conducteurs automobiles chinois ne sont pas beaucoup plus prudents (mais eux respectent généralement les feux rouges et évitent la plus part du temps de rouler à contre sens quand même), les accrochages font parti du quotidien.

 

Les inconvénients dont cet article ne parle pas sont que l'utilisation de vélo-électrique n'est valable uniquement dans une ville ou une zone plate (comme à Suzhou), bien que mon scooter grimpe à 55km/h, il n'est pas capable de franchir de trop fortes cotes, le moteur n'est pas assez puissant, il serait donc inutilisable là ou j'habite en France. 

D'ailleurs en Chine suffit de se rendre dans une ville avec un peu de dénivelé, par exemple Qingdao, pour qu'on n'en n'aperçoit presque aucun.

L'autre inconvénient, c'est les batteries, en Chine la très grande majorité sont au plomb et relâchent en cours de vie une partie de leur contenu toxique dans l'environnement... Tandis que les modèles à l'export, normes européennes ou américaines obligent, ont des batteries lithium beaucoup plus coûteuses.

 

Il est évident que le gouvernement chinois encouragent les gens à se déplacer en vélo électrique, je ne peux parler que de ce que j'observe à Suzhou, mais si tous les vélos ou scooters électriques étaient remplacés par des mobilettes ou scooter essence, je n'ose même pas imaginer la pollution de l'air!

Néanmoins, le trafic automobile à très fortement augmenté ici à Suzhou en 5 ans, si dans la résidence ou j'habite, considérée comme la première résidence haut de gamme construite dans l'enceinte de la vieille ville de Suzhou il y a une dizaine d'année, on trouve beaucoup de grosses cylindrée, Mercedes, Audi, BMW, Hummer, GM... Dans les faits, la plus part des habitants utilisent des vélos électriques au quotidien.

Le problème vient de la nouvelle classe moyenne chinoise qui s'est vu donner les moyens d'acquèrir une voiture depuis quelques années et sont lâchés sur les routes avec même pas les bases nécessaires du code de la route et de la conduite; encore plus depuis l'année dernière avec le plan de relance du gouvernement chinois, certains constructeurs automobiles ont vu leur ventes augmenter de 40%!

Ils privilégient généralement des berlines comme la Volkswagen Sagitar, ou la Rover 350 ou encore la Buick Regal2 pour ceux qui ont un peu plus de moyen.

buick Rowe2
sagitar

 Qui sont des berlines esthétiquement très réussies avec une bonne finition, toutes assemblées en Chine et à des prix abordables. Je parlerais donc de l'exemple de plusieurs collègues chinois et chinoises dans l'ancienne société ou j'ai travaillé, durant un an. Plusieurs ont ainsi acheté des voitures, mon ex-assistante a acheté la Rover qui est vraiment sympa; mais là ou je veux en venir c'est qu'avant, ils venaient tous bosser en bus ou vélo électrique et depuis ils viennent fièrement et systématiquement au volant de leur nouveau jouet. Car pour eux la voiture est symbole de statut social et donc bénéfique pour la face et dans les priorités de nombreux chinois moyen, la face est plus importante que la protection de l'environnement. Là ou ça devient comique ou dramatique, mais quoi qu'il arrive ridicule, c'est que parmi ces collègues, plusieurs m'ont admit qu'à cause des embouteillages aux heures de pointe, ils mettaient désormais plus de temps à venir en voiture qu'en vélo électrique!!!

 

Published by Zhu Li An - dans Autres&divers
commenter cet article

commentaires

Cédric 07/06/2010 14:45



Moi ce que je trouvais embêtant avec la batterie de mon scooter électrique, c'est surtout qu'elle était super lourde ;P



Paul 01/06/2010 13:27


En plus de contenir des substances toxiques, il faut savoir qu'en Chine les batteries sont en très grande majorité alimentées par l'énergie des centrales à charbon (2/3 de la production
d'électricité environ). Les vélos électriques en Chine ne sont donc loin d'être neutres quant à leur impact sur l'environnement, en tout cas tant qu'il n'y aura pas un mix plus équilibré des
sources d'énergie, privilégiant celles à bilan carbone réduit.