• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

21 septembre 2005 3 21 /09 /septembre /2005 20:43

J’ai la flegme de  vraiment tout raconté en rentrant dans les moindres détails comme je le fais si souvent, surtout qu'il s'est passé énormément de choses; mais quand même le faire un peu... Donc voici le résumé de mes dernières semaines à Shanghai... Nous sommes en Aout 2005:

 

 

Une fois rentré de Beijing, les choses sont allées très vite, j'ai claqué la porte de mon stage, ras le bol, condition de travail pénible (sans clim dans les bureaux), projet pourris infaisable et surtout il avait dit qu'ils me fileraient 150 euros par mois et je me rends compte que j'aurais rien du tout...

 

Fred mon coloc repart en France vers le 13, On a réussi à négocier avec les propriétaires de l'appart, de façon à rester quelques jours de plus que prévu dans le contrat au départ, ça revient moins cher que l'hôtel... Cédric et Liwei le reprendront en septembre une fois qu'ils auront fini le contrat de leur appart actuel... Mika, un collègue d'Isuga, m'a proposé de venir squatter son canapé chez lui jusqu'à la fin du mois en attendant que je bouge sur Suzhou... Très sympa de sa part, encore merci.

 

 

Enfin bref, ces dernières semaines furent une sorte de déchéance totale, une longue agonie avec le mélange qui fonctionne bien: "Alcohol sex & house music".  Vu que je n'ai plus à me lever pour mon stage c'est Sorties quasiment tous les soirs... avec ce que cela implique souvent à Shanghai: rencontres palpitantes, nuit chaude, galère et mésaventure ou simplement aventure d'un soir... Et de toute façon une fois que j'ai bougé chez Mika, il m'aurait fallu pas loin de 3 heures de trajets en métro et bus pour rejoindre l'usine... Je parle juste pour y aller donc il faut compter le retour après...

 

 

Pour donner un exemple parmi d'autres (enfin bon la majorité n'est pas racontable de toute façon...); un après midi en marchant dans la rue j'ai rencontré un français paumé, il m'aborde d'abord en anglais, mais vu son accent je réponds directement en français... bref il vient de débarquer, on reste discuter un moment puis on décide d'aller boire un coup avant d'échanger nos numéros de téléphone pour se rappeler ce soir afin d'aller faire la bringue ensemble... Après bouffé, j'arrive au point de rendez vous et le retrouve avec un autre français qu'il aura rencontré en venant... On se retrouve à 3 pour entamer une tournée des plus grosses boites de Shanghai....

 

Pas grand chose de passionnant avant d'arriver au Mint, on se prend une vodka Redbull puis on se pose à coté de la porte, l'autre français qui est à Shanghai depuis quelques mois mais découvre que ce soir la vie nocturne, est chaud bouillant, il bavent sur toutes les chinoises qui passent, déjà qu'à chaque fois qu'il en voyait une de jolie dans la rue, il fallait qu'il aille la tchatcher pour avoir son numéro, j'ose pas trop imaginé ce que ça va donner... Il fait notamment une fixation sur les 2 chinoises qui dansent en face de nous.

 

C'est vrai qu'elles sont jolies, il préfère celle en rouge, moi je préfère celle en noir; bien que celle en rouge soit plus jolie, celle en noir à beaucoup plus de charisme, ce qui lui donne beaucoup plus de charme, bien qu'elle ne soit pas aussi bien foutu que sa copine et malgré le fait qu'elle doit bien avoir 5 ou 6 ans de plus que moi...

 

Oups d'ailleurs je crois bien qu'elle m'a grillé et commence à me lancer des petits regards accompagné de sourires.

 

 

A force de me saouler, "ouais vas-y on attaque, allez chacun la sienne..." je finis par accepter mais au moment ou on s'apprête à passer à l'action et les inviter à danser, 2 mecs plus grands et beaucoup plus baraqués que nous et surtout plus rapide, nous passe devant pour aller danser avec elles. Aller hop, machines arrières toutes!

 

La soirée continue, un jeu de regard s'installe avec la chinoise en noir, alors que l'autre français beaucoup plus audacieux que moi est déjà allé tenter de draguer celle en rouge, mais c'est fait rembarré à chaque fois, 5 fois au total, devant l'œil amusé du 3ème français de la bande...

 

Je continue de sirotter ma vodka redbull tout en continuant de l'observer de l'autre coté de la boite. Un autre français, à en juger sa tête, vient la draguer, elle me montre du doigt et lui murmure quelque chose à l'oreille... Quelques instants plus tard il ira se reprendre un verre au bar, juste à coté de là ou je me trouve; me regarde et me sort "lucky boy!"

 

Oh merde, qu'est qu'elle a bien pu lui raconter!? Je la fixe à nouveau avec un regard interrogateur et ça l’a fait marrer... L'heure tourne, c'est bientôt la fermeture, sa copine en rouge vient la chercher et elles se dirigent vers la sortie, avant de passer la porte, elle s'arrête, me lance un dernier regard et m'invite à la suivre d'un signe de la tête et reste un instant attendant surement que je vienne, avant que sa copine en rouge revienne la tirer vers la sortie...

 

 

Putain je suis trop con, je suis souvent timide et n'ose rarement faire le premier pas, mais là je ne pige pas, j'étais comme envouté, incapable de bouger...

 

Je retrouve mes 2 autres compères de soirée, qui me disent tout fort ce que je viens d'écrire plus haut, tandis que je la regarde monter dans un taxi avec sa copine et un autre expat... Je suis dégoutté, j'aimerais bien retourner me coucher il est quand même presque 5h du matin, mais comme les 2 autres veulent continuer la soirée, on prend un taxi direction le dragon club...

 

 

Arrivé là-bas, toujours aussi dégouté, je paye mon entrée puis me dirige vers la salle du haut vu que c'est celle là qui semble ouverte ce soir... et là comme par magie, je l'aperçois de nouveau au bar... Cette fois ci plus d'hésitation je vais la voir et engage directement la conversation! Le premier truc qu'elle me sort c'est "ah finalement tu t'es décidé à venir me voir." Enfin bref on tape un peu la discute, elle me paye une vodka redbull, j’apprends qu'elle vient de Pékin, ça me rassure tout de suite, quand on connait les shanghaiennes, à choisir il n'y a pas photo!

 

On ne restera pas discuter plus longtemps, une violente bagarre éclate entre un groupe de chinois et d'italiens, ça sème la panique dans la boite, on se retrouve séparé. L'autre excité de français saute dans le tas, chope un des italien à la gorge, le maitrise et le remet à un des videurs, mais quel fou furieux!

 

 

Heureusement, elle m'a filé sa carte, je lui envoie un sms, disant que j'étais vraiment enchanté de faire sa connaissance et que j'espère la revoir plus tard, elle me répond pas de problème, elle me rappellera plus tard...

 

 

Les soirées passent et s'enchainent toujours pas de nouvelles d'elle. Via Benjamin, j'ai rencontré Trend, un norvégien métisse, dont le père est originaire de je ne sais plus ou en Arabie et tire une fortune du pétrole... Il va devenir mon "meilleur pote" pour mes dernières soirées à Shanghai et les premières à Suzhou ou il m'aura suivi...

 

 

Je me souviens la nuit ou on s'est rencontré, on était posé sur les marches du Dragon Club à taper la discute, vu qu'on était arrivé vers 4h du matin, donc il était encore trop tôt et la boite était vide... On s'est mis à parler de délires de scandinaves, lui trop content de pouvoir parler de ça avec un français, réalise tout d'un coup que Ben est complètement largué par la conversation... Il me regarde de travers, sentant que quelques n'était pas vraiment normal... Je lui explique alors que j'ai "vécu" là-bas en Scandinavie et donc je connais bien la culture et la mentalité des gens... Ca le fera sans arrêt marrer, il me dit que c'est fou, il a l'impression de parler avec un autre scandinave tout en sachant pertinemment que je suis français...

 

 

Exemple des plans à la Trend : celui-ci loge dans une luxueuse suite d'hôtel assez loin dans Pudong, un soir il me dit de passer le voir, j'ai la flegme ça fait loin et cher en taxi, il me dit qu'il me remboursera et payera le reste de la soirée... Moi aussi j'aurais aimé être norvégien. Bon je finis par accepter et débarque à son hôtel pour le retrouver en compagnie de 2 jolies chinoises... je reste le regarder perplexe et lui sors: "non! Dis moi que ce ne pas ce que je pense!" "Hein quoi, mais de quoi tu parles?" me répond-t-il... " Attend je te connais, 2 mecs et 2 nanas ensembles dans une suite d'hôtel, t'as pas l'impression que ça fait un peu gros cliché??? Et puis d'abord d'ou elles sortent?... Sans commentaires, Il tente de se justifier et me dit qu'il les a rencontrées en boite hier...

 

 

Enfin, passons, les soirées défilent encore, le malaise s'installe, je n'ai pas vraiment d'intimité sur mon canapé chez Mika, vu qu'on est parfois jusqu'à 6 à dormir ici... généralement je dois attendre que tout le monde est fini de mater la télé avant de pouvoir me coucher.

 

On est dimanche, aujourd'hui je décide que c'est repos... Dans l'après midi une très jolie japonaise rencontré hier au Mint m'appelle, avec Trend on avait passé une partie de la soirée à la draguer elle et sa copine sans trop de succès... mais bon elle m'appelle mais c'est pour avoir le numéro de Trend justement... L'enfoiré!

 

Vu que c'est dimanche ce soir je ne sors pas, je reste mater des dvds avec Nilton, autre collègue d'isuga, également hébergé chez Mika, mais vu qu'il est arrivé avant, il a droit à une chambre, normal en même temps. Sur le coup de 23h45, mon portable sonne, je viens de recevoir un sms, c'est la Pékinoise de la dernière fois, elle me dit qu'elle se trouve au VIProom, au carré vip avec une bouteille de vodka de des redbulls...et elle me propose de la rejoindre...

 

 

Au début je suis plutôt hésitant, j'ai grave la flegme, mais Nilton me sort: "Attend, tu te fais inviter par une nana à aller boire de la vodka dans le carré VIP d'une des boites les plus huppés de Shanghai et tu t'apprêtes à refuser en plus! Mais t'es malade?!? T'imagines le nombre de mecs qui rêvent d'un plan pareil??? Mais qu'est que t'attends, vas-y fonce!"

 

Il a raison je parts me changer, petit passage dans la salle de bain et c'est reparti.

 

J'arrive donc à cette boite ultra huppé, quand on voit les tarifs, on sait tout de suite que ce n'est pas pour tout le monde, c'est encore plus cher que le Bar Rouge!

 

 

Après une errance de quelques minutes à la chercher à l'intérieur, la boite est grande et il y a beaucoup de monde pour un dimanche soir, c'est elle qui finalement m'aperçu et vint me trouver. la boite est vraiment classe la musique joué par un DJ occidental est vraiment sympa aussi... Ambiance très huppé avec une grosse majorité de chinois.

 

Elle m'invite donc à se poser à sa table... J'ai oublié de le préciser plus haut mais elle dirige une agence de mannequin et ce soir elle arrosait la signature d'un contrat... juste à coté de moi se trouvait le couple de chinois qui dirigeait l'agence publicitaire en question, le mec me sort en anglais "salut! Enchanté, tu es mannequin professionnel toi aussi?" je rigole et répond "heu non pas vraiment...". Oups, mauvaise réponse, il m'adressa plus la parole du reste de la soirée...

 

 

Tout le monde est déjà bien éméché, j'ai plusieurs verres de retard ça c'est sur; quand au mannequin (masculin) en question sélectionné pour la campagne publicitaire, (un autrichien) il est complètement ivre mort, incapable de se lever... Elle dut demander à ses assistantes de le porter pour le ramener dans son hôtel car son avion part pour l'Europe aux aurores...

 

Je reste regarder les chinoises sur la table d'en face, elles sont toutes aussi belles les unes que les autres et sortent toutes avec des blancs, des français en majorité, je les ai déjà croisé au Bar Rouge, le monde "chic expat" est tout petit à Shanghai... La dernière fois ils m'avaient pris de haut, je n'ai donc guère envie d'aller tenter ma chance une fois de plus pour taper la discute... Ces veinards ont du débarquer il y a quelques années quand la Chine était encore un véritable Eldorado... Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, malgré tout ce que l'on peut entendre en France. Maintenant les bonnes places se font rare et sont dures à obtenir.

 

 

Enfin bref, la soirée continue... Je me retrouve tout seul avec elle et d'ailleurs elle n'a pas l'air bien très bien, surement trop bu aussi... Je lui propose d'aller faire un tour sur le dancefloor histoire de la faire bouger un peu... seulement elle devient encore plus rouge encore... Aïe, on retourne se poser sur la banquette quelques minutes avant que je lui propose de sortir marcher un peu dans la rue et de respirer un peu d'air "frais"...

 

Ma proposition semble la soulager, elle me confie en sortant qu'elle ne boit quasiment jamais d'alcool habituellement, je comprends mieux maintenant... On commence donc à marcher sans destination précise et taper la discute, au bout d'une vingtaines de minutes elle a repris toutes ses couleurs et semblent de nouveau prête à faire la fête jusqu'au petit matin...

 

 

Seulement c'est la première fois que je sors un dimanche, je ne sais pas trop ou aller, elle aussi, donc on opte finalement pour aller mater un dvd chez elle...

 

Un trajet de taxi plus tard et nous sommes à destination, elle habite dans une très vieille demeure shanghaienne, ça me rappelle la fois ou je me suis retrouvé chez cette métisse chinoise-japonaise, je ne suis pas trop rassuré car l'intérieur de ce genre de baraque c'est souvent vieux et insalubre... Mais lorsqu'elle ouvre la porte et qu'on pénètre dans son appartement je suis complètement émerveillé, la déco est très récente et tout simplement extraordinaire! On se pose sur le canapé et commençons à regarder la pile de dvd et finissons par choisir "Dark water" du même réalisateur que "The Ring", film bien flippant, elle profite que je sois là pour le voir vu qu'elle n'aime pas regarder ce genre de film seule...

 

 

Le film se passe, à part un ou 2 passages rien de très angoissant comparé à "The Ring". On reste discuter de tout et n'importe quoi, on se raconte nos vies et je ne sais plus comment on est arrivé à parler un peu musique, clubbing... Elle me dit qu'elle connait très bien un DJ français ici à Shanghai avec qui elle était sortie auparavant... "ah bon? Il s'appelle comment?", elle me répond "James".

 

"C'est pas vrai, James xxxxxxxx???", "oui tu connais aussi!?", "non, jamais rencontré, mais j'ai son petit frère dans ma promo..."; elle reste me regarder et pouffe de rire...

 

 

Putain de merde ouais, ce monde est vraiment trop petit!!! Du coup, on vient à aborder la question délicate de l'âge... comme je lui ai dit que le petit frère de son ex était dans ma promo, elle a tout de suite deviné mon âge... Inquiet je commence à demander le sien, elle me demande de deviner aussi... Aïe je sens qu'il y a un piège, elle n'est pas aussi jeune qu'elle en a l'air... "hum...29 ans?", "non plus", "30?", "non", "31, 32, 33, 34, 35????", "non, non, non non et non". "Ahhhh j'en sais rien vas y dit le moi!", elle reste me regarder de façon moqueuse  un moment avant de me sortir "41 ans"...

 

 

Oh merde! je savais que les asiates faisaient plus jeunes que leur âges, mais quand même! Et en plus elle est morte de rire à voir ma tête...

 

Sa colocataire, (la fille en rouge la dernière fois) rentre de soirée à ce moment là, se demandant se qui se passe ici, elle s'empêche de lui raconter vite fait en Chinois et elles sont maintenant 2 à se foutre de ma gueule... Elle vient se poser un moment avec nous sur le canapé et me donne une tape à l'épaule, "t'inquiètes pas, ce n'est pas méchant"... Mon malaise s'estompe, on recommence à parler de tout et de rien, elle me raconte sa vie assez extraordinaire vu qu'en fait elle avait 20 ans dans les années 80 juste au moment de l'ouverture de la Chine , la relation avec le grand frère de mon collègue de promo et quelques histoires croustillantes sur mon collègue de promo aussi...

 

 

Le temps passe, il se fait très tard, du coup les filles me proposent de dormir ici, chose que j'accepte volontiers car ça fait déjà plusieurs jours que je n'ai pas dormi dans un vrai lit...

 

 

Le lendemain vu que je rentre chez Mika vers 11h, ça commence déjà à jaser dans les chaumières sur ce que j'ai pu faire cette nuit là...

 

Elle me rappellera dans la soirée pour me demander si je veux la rejoindre au KTV avec ces amis, là je refuse je n’aime pas chanter et en plus j'ai vraiment besoin de dormir!

 

 

Incident: Un soir je suis retourné au VIProom avec le même trio de français, n'étant pas habitué et n'accompagnant pas d'habitués, il a fallu raquer 80 yuans rien que pour entrer, j'étais dégouté, j'ai trop pris l'habitude de me faire rincer, du coup quand il faut payer soit même ça fait mal... L'autre fou furieux se sentant parfaitement dans son élément, suffit de voir les filles présentes dans la boite, est complètement euphorique! Après avoir fait le tour de la boite rapidement, moi et mon pote on reste se regarder, pas la peine de dire un mot, on sait qu'on est d'accord et que ce soir ce n'est vraiment pas terrible... L'autre furieux repère la coloc de TianHong dans le carré VIP, elle lui a mit 5 vents au Mint la dernière fois et ça n'a pas suffit à le décourager, il retourne tenter sa chance... Nous on préfère se retrancher dans le hall d'entré de la boite pour discuter de la suite de la soirée, car il est évident qu'on ne va pas la passer ici...

 

 

L'autre finit par nous rejoindre, toujours aussi euphorique, se demandant qu'est ce qu'on foutait là... On lui dit qu'on s'apprête à bouger mais que si il veut rester il n'y pas de soucis... Il commence à tenter de nous convaincre de rester, lorsqu’un serveur arrive et donne à moi et mon pote un coupon pour une boisson gratuite et nous pousse rapidement vers le bar, laissant le furieux tout seul derrière...

 

Tout content on donne les coupons au Barman, mais celui-ci nous dit qu'ils étaient valables uniquement avant une heure du matin... On commence à s'énerver, lui disant qu'on vient tout juste de nous les donner, celui-ci ne veut rien savoir, le ton monte, 2 videurs arrivent: " Il y a un problème?"; "ouais il y a un problème, elle est nulle votre boite! Allez vient on se casse!"

 

On repasse dans le hall et on retrouve le furieux à quatre pattes entrain de chercher ses lunettes... "bah qu'est ce que tu fous???, qu'est ce qui t'es arrivé?", "je viens de me faire taper dessus par le copain de l'autre nana!".

 

Quel con! "Aller vient on s'arrache, franchement t'es con, je t'avais dit que ça allait finir comme ça si tu continuais à te comporter de la sorte avec les filles ici! J'espère que cette fois tu auras compris la leçon"...

 

 

Il veut retourner pisser avant de changer d'endroit, du coup on reste l'attendre dehors. Quelques minutes plus tard on le voit sortir à toute vitesse en nous sortant : "merde faut qu'on se casse, j'ai visé le mauvais mec!". On reste se regarder "Mais de quoi il parle???

 

 

Pas le temps de comprendre, on voit 2 chinois super athlétiques, faisant plus 1m90, rouge de colère, sortant en courant de la boite, un armé d'une bouteille de chivas, l’autre proférant des insultes en anglais avec un accent chinois terrible... Un videur tente de s'interposer, il se prend la bouteille sur la tête et s'effondre immédiatement. Tout va très vite, les coups fusent alors que certains videurs tentent de retenir les 2 chinois et qu'un autre pousse le français hors du périmètre de la boite...

 

J'ai su par la suite qu'il aura réussi à se réfugier dans des toilettes publiques et prévenir les flics alors que les 2 autres tentaient de défoncer la porte... La police aura calmé tout le monde, comme les 2 chinois ont leur papa très haut placé, ils auront réussi à faire condamner le français pour coups et blessures et le faire expulser de Chine...

 

 

La fin du mois approche, je décide donc de partir quelques jours à Suzhou en reconnaissance pour me trouver un appart et visiter un peu plus la ville. Trend qui ne parle pas un mot de chinois et qui s'adresse aux chauffeurs de taxi en anglais et comme si il était à NewYork, genre: "Yo Dude, do know where we can find..."; décide de m'accompagner vu qu'il n'a encore jamais quitté Shanghai.

 

 

Petite anecdote rigolote: On arrive un peu à la bourre à la gare de Shanghai par rapport à l'horaire qu'on s'était fixé, du coup on décide de faire à la chinoise, c'est à dire griller toute la queue pour aller directement au guichet... On commence donc à remonter rapidement la queue lorsqu'une chinoise d'un certain âge déjà m'attrape et commence à m'engueuler en anglais, elle me sort "hey là qu'est ce que vous faites, ici on est en Chine, on..." je me laisse pas impressionner et je la coupe pour rétorquer: "oui justement on est en Chine, alors je le fais à la chinoise et en plus c'est écrit guichet anglophone réservé aux étrangers!"  Je m'apprête à aller rejoindre Trend déjà rendu au guichet lorsque la vieille se remet à m'engueuler de plus belle, mais cette fois-ci en français!!! Elle a du me griller à l'accent, je suis tellement abasourdi de me faire engueuler de la sorte dans ma propre langue que ça calme complètement, du coup je retourne penaud attendre au bout de la queue que Trend revienne avec les billets...

 

 

Les 2 premiers jours on visite un peu la ville, quelques Jardins, sorties en boite le soir... Le 3ème on se sépare, il ne faut pas que j'oublie que je suis venu pour trouver un appart, lui de son coté ira visiter une fabrique de soie et acheter quelques étoffes...

 

Je commence à errer dans les rues pour trouver une agence immobilière mais je galère pas mal, quand je crus enfin en avoir trouvé une, ce fut  malheureusement une agence intérim...Je leur demande si ils ne savent pas ou je peux en trouver une, mais j'ai du mal m'exprimer car il me conduise dans un hôtel....

 

 

Vu que je galère, Je téléphone à Jiayan pour lui demander si elle ne peut pas m'aider, manque de bol, elle n'est pas à Suzhou mais à Qingdao pour le festival de la bière... Elle m'indiquera quand même l'adresse d'une agence... Ouf sauvé! Enfin presque...

 

 

Donc j'explique ce que je cherche, l'endroit de la ville ou je cherche, mon budget (même si en théorie c'est une erreur d'indiquer son budget dès le départ...) en parlant Chinglish on parvient à communiquer... Ils me prêtent un vélo pour m'emmener visiter 3 appartements. Ils commencent par le plus cher et j'ai vraiment un coup de foudre, flambant neuf, je serais le premier à habiter dedans, tout confort, c'est une sorte de grosse chambre d'hôtel aménagée en studio, bien placé dans ShiQuanJie une des rues les plus animées de la vieille ville, mais pas coté rue donc assez calme quand même...

 

Mais le prix me calme lui aussi... du coup je vais visité les 2 autres... pas mal placés aussi, vraiment à 2 pas de l'université, mais assez sales et vétustes, même si ils ne sont pas chers...

 

 

Logiquement mon choix se porte vers le 1er appartement, forcement, c'est une des choses que j'ai appris à force de voyager, la qualité du logement est importante: car vivre à l'étranger a beau être palpitant, il y aura toujours des coups durs et pouvoir se retrancher dans un appartement propre et confortable, ça aide beaucoup sur le point de vu moral...

On retourne négocier à l'agence... 300 euros ça fait cher quand même, surtout que je n'ai que 500 euros par mois pour me débrouiller... Bon après 3/4 d'heures de négociation, le prix tombe à 2200 RMB, ça me parait raisonnable j'accepte de signer le contrat... seulement l'immeuble est tellement neuf qu'il n'est pas encore complètement terminé, donc je ne pourrais pas avoir les clefs avant la fin de la semaine...

 

Voila une bonne chose de faite, je retrouve Trend pour retourner à Shanghai...

 

 

Celui-ci ayant été mannequin en Italie, insiste pour que je lui présente Tianhong, vu qu'il a déjà son book et tout le tralala... Je finis par accepter et le veinard sera engagé, il oubliera même de me prévenir de certaine soirées VIP, l'enfoiré...

 

 

Mes derniers jours à Shanghai se passent dans la douleur, je suis trop sorti ce mois ci, il me reste plus d'argent, en plus une saleté d'ATM, m'aura débité 60 euros sans me donner le cash, quelle poisse! J'ai du emprunter 200 yuans à Nilton pour pouvoir effectuer mon déménagement...

 

La solution la moins chère reste le métro+train, mais vu toutes mes affaires, il va falloir que je fasse plusieurs allé-retours...

 

 

Je sens que ce nouveau départ à Suzhou va faire beaucoup de bien, je ne supporte vraiment plus cette ville... toutes ces tours, tout ce monde, cette pollution, le fait  qu'on ne voit quasiment jamais le ciel bleu, le fait que tout soit lié à l'argent, de tous ces fils à papa complètement paumés qui vivent dans leur bulle... de la majorité de ses habitants, trop peu sympa, de tous ces conards d'expat présent partout, qui se la pètent trop et ne sont pas foutu d'aligner une phrase en Mandarin,  de toutes ces belles garces de shanghaiennes prêtent à écarter les jambes pour quelques billets afin de ne pas avoir à bosser pour pouvoir s'acheter les derniers fringues à la mode...

 

 

Bref la vie ici fut agréable un temps, mais là il est temps que j'aille voir ailleurs car je sens que si je reste trop longtemps je vais finir par devenir pareil, d'ailleurs je présente déjà les premiers symptômes, cette ville commence à me corrompre l'esprit... Ou pire encore, si je restais, je risquerais de péter un plomb, quelque chose de sérieux...

 Avant il y avait Miami Vices et maintenant c’est Shanghai, c’est le genre de ville ou l’on peut se perdre soi même et facilement mal tourner!  

 

Published by Julien - dans Shanghai life
commenter cet article

commentaires