• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 12:18

Cela fait maintenant une semaine que je suis rentré et c'est dur, très dur...

 

YangshuHao et Lina seront restés avec moi jusqu'à l'arrivé du chauffeur pour me conduire à l'aéroport de Pudong, celui-ci a constaté mes progrès en Chinois, vu que c'est le même qui était venu me chercher 9 mois plus tôt à mon arrivé... Le ton de la discussion sera monté un peu à la fin, car forcement on s'est mis à parler filles, et il refusait d'admettre que la grande majorité des jolies filles à Suzhou ne parle un mot d'anglais... Plus le fait qu'il ralait parce que mon colloc qui part avec un autre vol le lendemain a demandé à ce qu'il vienne le chercher à 5h30 du matin alors que son vol est à 13h...

 

J'en ai presque les larmes aux yeux quand je vois les lumières du S.I.P. qui disparaissent au loin...

 

A Pudong j'aurais eu des emmerdes au contrôle sécurité de la Douane , je voulais ramener une bouteille de vin chinois à mon grand-père, mais même si j'étais au courant des nouvelles mesures de sécurité qui consistent à mettre tous ce qui contient des liquides dans un sac plastique transparent, je n'étais pas au courant qu'il était interdit de transporter de l'alcool en bagage à main.

 

Le mec de la sécurité m'adresse la parole en anglais, mais lorsque je lui réponds pour expliquer mon cas, il est tout de suite largué, du coup je bascule en chinois, ce qui le fait marrer, il m'explique que je dois retourner à l'enregistrement pour faire passer la bouteille en soute et me dit de me dépêcher il me reste que 20 minutes...

 

Ok c'est parti, seulement au moment de repasser en sens inverse le contrôle passeport/Visa, un mec de la sécurité m'arrête et me demande en anglais de lui laisser mon passeport, je refuse catégoriquement et lui refuse de me laisser passer, je songe un moment abandonner la bouteille qui est à l'origine de tout ce bordel, lorsqu’un chinois arrive et laisse sans broncher son passeport au garde, du coup rassuré, je décide de laisser le mien aussi...

 

Arrivé à l'enregistrement une chinoise me sort "what is your problem sir?" je lui répond que je voudrais passer une bouteille de vin en soute, elle me regarde avec des grands yeux, je réalise qu'elle a rien pigé et elle lance en chinois à son collègue d'à coté "hey y a un vieil étranger qui a un problème mais je comprends rien de ce qui me raconte!", je prends un air déconcerté et reformule mon problème en chinois. L'air gênée, elle me dit qu'il faut que je mette la bouteille dans une caisse là-bas... ça me sidère qu'en fait la majorité du personnel de l'aéroport ne soit pas foutu de parler anglais à part les quelques phrases dont ils ont besoin pour leur job.

 

Bon cette fois c'est bon, je récupère aussi mon passeport sans difficulté, repasse le contrôle de sécurité et vais m'assoir 5 minutes avant que l'embarquement commence.

 

Le voyage sera passé assez rapidement, grâce à une charmante hôtesse de China Eastern avec qui j'aurais tapé la discute durant une bonne partie du vol et en chinois en plus! je l'avais déjà fait rire en répondant systématiquement en mandarin chaque fois qu'elle demandait en anglais ce que je voulais boire ou manger...

 

Ne parvenant pas à dormir (je déteste vraiment les vols de nuits!), je décide d'aller boire un verre d'eau à l'arrière de l'appareil, je la vois assise sur un des fauteuils prévus pour les hôtesses, elle avait l'air de se faire chier plus que moi encore, elle me regarde, me sourie, abaisse le fauteuil à coté d'elle et me fait signe de m'assoir...

Je lui demande ou sont passées toutes ses collègues, elle me dit qu'elles dorment, "ah bon ou ça?". Elle me fait d'abord promettre de ne répéter à personne qu'elle m'aura montré l'endroit car les passagers n'ont pas le droit d'y accéder. Je le jure, puis elle ouvre une porte en face des toilettes et me fait signe de la suivre en descendant une échelle, on arrive dans une sorte de grande pièce avec plusieurs couchettes, c'est presque encore mieux que la première classe ou classe affaire pour dormir dit donc! Puis on remonte aussitôt.

 

 

Atterrissage à Paris avec 1h30 d'avance sur l'horaire prévu, (nouveau record!) j'en profite pour changer de TGV qui me permettra d'arriver 5h plus tôt chez moi. Puis me pose pour prendre un vrai petit déjeuné à la française, le premier en 9 mois, ainsi qu'un bon sandwich avec du vrai fromage et du vrai jambon et du vrai beurre pour le trajet...

 

Je suis arrivé à Vannes à 15h15 ou ma famille m'attendait à l'exception de mon ptit frère (même si il m'a dépassé niveau taille durant cet 9 mois, ça restera mon ptit frère) qui bosse dans le Finistère pour les vacances...

 

Je disais plus haut que le retour est dur, il faut se réhabituer à plein trucs comme la bouffe, mais ça c'est le plus facile, le fait de voir des blancs partout, mais au final peu de gens dans la rue, d'entendre parler français partout aussi, il faut se réhabitué au calme et l'ennuie de la Bretagne , l'ennuie et le peu d'ambiance de la vie nocturne, même en été...

 

Mais ce que je trouve le plus dur, c'est l'indifférence quasi totale des gens, leur manque absolu de curiosité, le fait qu'ils vous regardent comme un extra-terrestre si malgré tout vous insistez et tentez de leur ouvrir l'esprit et surtout le fait qu'à force de partir si souvent et de plus en plus longtemps, la plus part des gens vous ont oublié, les amis qui disent qui vont vous rappeler et qui ne rappellent pas après que vous leur ayez téléphoné pour les prévenir de votre retour...

 

Et le soir quand je ferme les yeux, je ne rêve pas de la France, mon esprit est resté en Chine, je continue de voir des yeux bridés et ptites bouilles de chinoises mignonnes comme tout, ça parle encore anglais et mandarin...

 

 

Justement comme on parle de rêve, c'est justement l'impression que j'ai, le fait d'avoir simplement rêvé, un très beau et long rêve, et que je viens juste de me réveiller... Car même si cela ne fait qu'une semaine que je suis rentré, la différence entre mes 2 vies est tellement énorme, qu'il me semble avoir quitté la Chine, il y a déjà une éternité...

Je ne sais pas combien de temps je vais rester en France ce coup-ci, mais une chose est sure, en dehors de ma famille, je n'ai vraiment plus aucune attache dans ce pays...

 

 

commentaires