• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 02:02

Le weekend dernier, j'ai eu une nouvelle opportunité de mixer à Suzhou à l'occasion d'une soirée organiser pour l'anniversaire d'un pote chinois travaillant au gouvernement local.

La soirée ouverte au public (open bar bière et barbecue à volonté pour 100RMB)  s'est déroulée à Maple House, un Bar lounge japonais chic situé au centre ville de Suzhou et fut plutôt un succès. Sur l'affiche de la soirée, ils n'ont pas eu peur de mettre "DJ Français" malgré la vague anti-française qui remue encore la population chinoise. Le propriétaire, un professeur de droit de l'université de Suzhou, vachement sympa, compte en organiser une autre mi-septembre dans son 2ème bar lounge situé à Ligongdi, nouveau quartier super branché de Suzhou sur les rives du lac Jinjihu.

J'ai mixé à 2 reprises un premier set lounge de 20:00 à 21:30 fut très apprécié du public, de façon à faire monter l'ambiance progressivement, je fus relayé par 2 DJ chinois avant de reprendre de nouveau les platines vers 23h30 pour une session House d'une heure. Durant laquelle j'ai galèré à mort, vu que la vieille table de mixage Pioneer DJM-500 arrivait à bout de souffle, 2 canaux étaient déjà complètement mort et un 3ème phono m'a laché en court de session... Gérer les 4 sources musicales (2CD+2MP3 en provenance de mon ordi) que j'avais prévu, est devenu alors un véritable casse tête... et pour couronner le tout un des CDs que j'avais gravé pour l'occasion ne fut reconnu par aucun des 2 CDJ-800Mk2, sensé pourtant lire le format MP3.

Bref malgré ces quelques problèmes matériels j'ai quand même réussir à m'en sortir et faire une session correcte, pas mal de gens dansaient quand même, en majorité les expats présents et les Shanghaiens ayant fait le déplacement; c'est là qu'on voit qu'on n'a pas vraiment les même gouts musicaux que les Chinois.

Bon en même temps, les DJ chinois ont passé avant de la House commercial alors que je me suis contenter de jouer de l'underground avec des morceaux inédits et inconnus du public ou presque...

La soirée fut suivi d'un after-party au nouveau Baidu.
Published by Julien - dans Suzhou life
commenter cet article

commentaires