• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 06:39
J’en avais déjà parlé dans cet article: http://julien-in-china.over-blog.com/article-6916853.html

mais là ils ont poussé un peu loin quand même…

 

Du vendredi jusqu’au dimanche soir, pour mon premier vrai weekend en Chine depuis mon retour, ce fut un weekend très mais alors très festif et dans tous les sens du terme en ce qui me concerne, et en particulier samedi soir après avoir bu quelques bouteilles au Baidu avec des amis chinois, vers 1h30 du matin comme il n’y avait plus rien à boire et qu’ils voulaient rentrer se coucher, vu que certains étaient quand même bien torchés. Du coté français avec Nico on pensait également à rentrer chacun de son coté, mais… On est d’abord resté se fendre la poire avec les policiers chinois en poste à coté du Baidu, ils se souvenaient de moi, vu qu’à chaque fois j’essayais de leur apprendre quelques mots ou phrases en français, genre « on fait l’amour ce soir chérie ? » je leur ai appris ça  il y a 8 mois et ils s’en souviennent encore et ça les fait toujours autant marrer, leur délire c’est de sortir ça à chaque jolie fille qui entre ou sort du Baidu… Franchement je n’aurais jamais crus que j’aurais pu autant rigoler avec des flics chinois… Et puis si jamais un jour il y a du grabuge dans la boite et que je suis impliqué d’une manière ou d’une autre, c’est toujours bon de savoir qu’ils prendront ma défense comme ils me l’ont dit… Surtout que le videur que je connaissais est rentré à Nantong, sa ville natale…

 

Bref après avoir bien rigolé avec eux, on s’est finalement décidé de marcher jusqu’au Scarlett pour se prendre une dernière bière… Et là nous sommes tombés sur 2 acheteurs français d’un groupe de grande distribution, avec un humeur du feu de dieu, qui étaient à Suzhou juste pour le weekend… Du coup, c’est reparti pour un tour, direction le Wangpai, ou l’un des 2 acheteurs s’est amusé (dangereusement) à négocier le prix des putes avec le mac pour rigoler, je rappelle quand même que le Wangpai est la boite de la mafia locale… Bref j’ai cru un moment que ça allait mal tourner, car l’autre en face ne rigolait pas trop, deplus il y a un autre chinois qui ai venu me voir, au début je n’ai pas compris ce qu’il me racontait, mais il voulait que je suive et savoir combien d’étrangers on était… J’ai eu peur que ça soit une stratégie pour nous séparer et nous prendre un par un… Chose que j’ai déjà vu se faire à Shanghai.

 

Mais après quelques minutes il a tourné sa phrase d’une façon que j’ai enfin pu comprendre, il m’a dit qu’il y avait un autre étranger dehors qui avait un problème. Je me décide à le suivre et tombe effectivement sur un blanc, affalé sur le trottoir, sous la pluie, dans un état proche du coma éthylique, probablement un américain, avec un de ses T-shirt à la con…

Imaginez la photo d’un chaton avec écrit autour en anglais « chaque fois que vous vous masturbez, Dieu tue un chaton ».

 

Bon j’essaye de le relever un peu, de le mettre assis et de lui parler, savoir si il peut au moins dire ou il habite, au pire on pourra le ramener… Mais c’est juste impossible, il essaye de marmonner quelque chose, mais c’est totalement incompréhensible. Je me sens désolé pour lui et ne sais pas trop quoi faire… Je ne peux quand même pas le laisser là. Alors j’ai réfléchi à ce que j’aurais aimé qu’on fasse si c’était moi ici à sa place… Et j’aurais aimé qu’on m’amène à l’hôpital, qu’on me fasse un lavement d’estomac, en gros qu’on ne me laisse pas bêtement mourir d’un coma éthylique sous la pluie… Surtout que j’ai un doute, il y a-t-il autre chose que l’alcool? Car je l’avais aperçu assis au bar lorsque nous sommes arrivés et il n’avait pas l’air si bourré que ça.

 

Je demande alors au chinois de prévenir une ambulance et reste attendre avec lui jusqu’à qu’elle arrive et qu’ils embarquent sur une civière… je demande si il faut que je laisse un numéro de téléphone, si il faut que je témoigne au près de la police ou quelque chose, ils me répondent que ce n’est pas la peine étant donné que je ne le connais pas.

 

Quand je retourne au club je me fais engueuler par les autres car il était entrain de fermer et c’est moi qui avais le passe pour le vestiaire… C’est bizarre je n’ai même pas souvenir d’avoir vu cette boite fermer aussi tôt!

 

Bon bref, j’en arrive au point que je voulais aborder, si vous êtes nouveau en Chine que vous ne savez pas jouer aux dés, que vous ne parlez pas un minimum chinois, que vous ne connaissez pas les règles tacites de la vie nocturne chinoise, je vous déconseille fortement d’aller seul dans ce genre de boite chinoise. Les chinois adorent mettre minable les étrangers de cette façon et sont des experts en persuasion… Donc méfiez vous et ne vous laissez pas faire!

 

Je me souviens de mes premières soirées en boite chinoise de la sorte, c’est vrai que c’est génial, tout le monde nous paye à boire et viennent trinquer avec nous, on se sent complètement euphorique…mais il faut savoir se maîtriser, fixer des limites et surtout dire non quand ça va trop loin et avant qu’il ne soit trop tard mais avec tout le tact nécessaire pour éviter les pertes de face.

 

Ce n’est pas le premier étranger que je vois finir complètement bourré de cette façon, mais lui il a battu un record!

commentaires