• Zhu Li An
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou
  • De 2005 à 2013, les aventures dans l'Empire du Milieux d'un Jeune Breton, amoureux de la plus belle ville de Chine: Suzhou

Recherche

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 14:24

IMG_1131.JPG

Dans une ville construite à la verticale comme Shanghai, on passe mine de rien pas mal de temps dans un acsenseur... Trop de temps à mon gout, je l'ai déjà dit que faire la queue parfois plus de 20 minutes au pied de la tour ou est situé mon bureau m'insupporte! Plus le fait que quand l'acsenceur s'arrête à chaque étage, parfois juste parce qu'une feignasse de chinois n'a pas envie de prendre l'escalier pour aller 10ème au 11ème étage... Alors avant d'arriver au 23ème étage, j'ai parfois la désagréable impression de passer plus de temps dans ces maudits ascenceurs archi bondés et mal ventilés que dans le métro légèrement moins bondé!

Du coup j'arrive volontairement un peu à la bourre une fois que le rush est passé et le soir je quitte le bureau bien après qu'il soit passé...


Mais après tout, pourquoi ne pas en faire un jeu? Dont le but est de se retrouver tout seul à prendre à l'ascenseur aux heures de pointes... ce qui est un véritable luxe ici à Shanghai!

La partie de la tour ou je bosse possède 6 ascenceurs principaux + 2 monte-charges, parfois plusieurs ascenceurs arrivent au rez de chaussé à quelques secondes d'intervalle, la majorité des moutons chinois se ruent en se chahutant dans le premier qui ouvre ses portes, en empêchant le plus souvent les occupants d'en sortir...

La stratégie à adopter est alors de repérer le prochain à ouvrir, de se positionner à rapidement embarquer dedans et appuyer sur le bouton fermant les portes avant que la personne suivante ne soit détecté par le capteur de sécurité et puis d'appuyer le bouton 23...

 

Et tous les coups sont permis pour détourner l'attention, genre gueuler tout fort en Chinois "oh regarder, un dragon rose!!!" en pointant du doigt à l'opposé, pendant que moi je montais seul dedans et refermais rapidement les portes! (Véridique, je l'ai réellement fait ce coup là!).

 

Oui dans une ville aussi stérile et pauvre culturellement comme Shanghai, on s'amuse comme on peut!

Published by Julien - dans Shanghai life
commenter cet article

commentaires

Jacquot 11/12/2012 16:17


C'est le contraire de l'ascenseur du M2, où là il faut faire en sorte de prendre l'ascenseur qui a le plus de monde, avec si possible le plus de nanas